Les pratiques et mensonges de MM Sassou, Mboulou, Eboukababakas et Cie mis à nu.

« A beau mentir qui vient de loin ». Cette maxime trouve sa signification dans les actes des gouvernants congolais y compris ceux du sphinx Sassou qui tient à mourir aux affaires et de certains internautes rattrapés par le Regard de Lynx.  

Acte1: Novembre 2019, le sphinx amuse la galerie en lançant de fake news selon lesquels, le « pantin » Ngolo serait en bisbille avec Christel Sassou Nguesso pour le contrôle du P.C.T. et pour la succession au trône.

Acte 2: Décembre 2019, le Sphinx ramène dans les rangs des F.A.C, des officiers généraux admis à la retraite avec la mission principale de mater d’éventuelles contestations électorales en 2021.

Acte 3: Fin décembre 2019, le sphinx, depuis sa maison, dirige le congrès de son parti et décide de limiter au strict minimum les membres dudit parti, question d’éviter de nouveaux fronts. Il opte plutôt pour l’élargissement du Comité central (C.C), avec une liste qu’il passe au peigne fin avant sa publication par ses pantins. 

Acte 4: Janvier 2020, il amorce le remplacement des préfets, sous-préfets, secrétaires généraux et administrateurs par ceux qu’il « contrôle » et qui sont censés tripoter les urnes, les procès-verbaux et les résultats électoraux en sa faveur.

Acte 5 : Fin Mars 2020 et jusqu’à une date récente, des dignitaires du pouvoir de Brazzaville détournent les dons destinés au peuple au profit de leurs familles et précampagne politique.

Acte 6 : Avril 2020, coincé par les finances pendant qu’il avance ses pions, le Sphinx distrait les populations par un pseudo coup d’État de Pablo annoncé par le colonel Banguid et le soi-disant conflit entre JDO et Nianga Mbouala qui risquerait d’entraîner des violences au Congo. Ces trois officiers supérieurs ne sont pas entendus par la justice jusqu’à ce jour nonobstant des propos graves qu’ils ont tenus çà et là. 

Acte 7 : Début avril 2020, le Sphinx qui a eu assez des moyens et le temps pendant cinq ans pour organiser le RGPH-5 fait semblant de le relancer en pleine crise de covid-19. Dans la foulée, il tente de le biaiser mais il est vite rattrapé par les Nations Unies qui dépêchent un expert à Brazzaville pour assistance technique et financement via la Banque mondiale, le FNUAP et le HCRafin de rectifier le tir.  

 Acte 8: Septembre 2020, par le truchement de son ministre de l’intérieur Zéphyrin Mboulou, il officialise la tricherie et la corruption en décidant le vote en amont, des éléments des F.A.C. « Formule similaire expérimentée autrefois par un ministre originaire du Pool en complicité avec des officiers généraux afin de doubler les candidats des Kolélas à Bacongo ».

Acte 9: Octobre 2020, le sphinx instruit son ministre de l’intérieur de pondre une liste des partis politiques dit représentatifs sur toute l’étendue du territoire. La moitié des partis retenus n’obéit pas à la Loi des partis. Cette dernière constituerait l’embryon du pouvoir de Brazzaville. On peut citer : « Cnr du Frédéric Bintsamou, Codema d’Antoine Walembo, Apc de Rodrigue Malanda, Ufovina de Jean Michel Ebaka, Cpr du milicien Hydevert Mouagny, Cdr de Bonaventure Bouzika, Pdc de Donatien Itoua, Paradis de Libongo Ngoka, Cud 3 de Juvenal Hollat, Mcu de Prudence Etoula, 3Dps de Romaric Ngapolo, Urdc de Luc Adamo Mateta, Mprc de Sylvain Edouangatso, Pc2e de Jean Ebina, Mcdp de Pascal Ngalibo, Ppad de Nazaire Nzaou, Mis de Bonaventure Mizidi ».

Acte 10 : Pour ébranler le moral de la nation, de fake news distillés çà et là font état de N’silou Claude Alphonse et Mouamba Clément qui seraient mourant. Démarche journalistique et compassion obligent, nous sommes rentrés en contact respectivement avec ces deux derniers. Le premier qui s’est largement fait des poches sur le dos de Sassou qu’il accusait autrefois de l’empoisonner – C.F « Crimes d’un Génocidaire » de Massengo Tsiassé et cité par Ghys Fortune BEMBA-DOMBE dans son livre « De l’enfer à la Liberté » -, a sursauté dès réception de notre coup de fil. Le second rentre bientôt à Brazzaville.  

Les internautes congolais ne doivent pas se laisser distraire par les fake news. De même, les serviteurs de Dieu ne doivent plus étaler leurs petites contradictions sur la toile ou se rendre dans les tribunaux. Ils devraient plutôt scruter les vrais problèmes de la nation tels : les valeurs, l’éducation, la santé, l’économie, la jeunesse, la précarité, le développement, l’élection présidentielle qui pose déjà problème…

Oui, élection présidentielle problématique déjà ! Tenez, sur les neuf mille tablettes recommandées par les Nations Unies qui devraient servir au recensement et être disponibles dans le pays depuis le premier octobre 2020, seuls 800 viennent d’être parachutés au Congo cette semaine alors que la présidentielle est prévue pour le mois de mars 2021. Pourtant, la Banque Mondiale et l’État congolais avaient décaissé l’argent chez les parents d’Eboukababakas qui ont préféré attribuer ce marché à une société au lieu de prendre plusieurs comme ce qui s’est fait au ministère de l’enseignement pour l’impression des manuels scolaires. Deuxième problème, le dialogue inscrit dans la Constitution ni inclusif tant réclamé, est botté en touche au profit du monologue de Madingou avec des mini partis n’obéissant pas à la loi de représentativité territoriale, etc.

Avec ces actes parmi tant d’autres, vous conviendrez avec nous , que M. Denis Sassou ne veut pas organiser des élections libres et transparentes mais se préparait depuis quelque temps pour tricher et demeurer à vie aux affaires. Au cheval de Troie (pseudo opposants) de l’accompagner dans sa présidentielle pipé d’avance.

Ghys Fortune BEMBA – DOMBE

Diffusé le 17 novembre 2020, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Les pratiques et mensonges de MM Sassou, Mboulou, Eboukababakas et Cie mis à nu.

  1. Anonyme dit :

    le sanguinaire sassou gueux sot deni n’est qu’un mortel.
    Quelque soit ce qu’il manigance, il partira et ce jour-la, ses avatars de l’oyocratie se cacheront car la revolte populaire nettoiera tout pour rebatir le Congo uni.
    sassou a beau commettre son genocide, la ruine du Congo, ses jours sont comptes.

  2. Samba dia Moupata dit :

    Cher Bemba -Dombe ,ne mâchons pas nos mots , Il s’agit d’un génocide des Mbochis sur les kongos ! Selon Dabira le général Mbochi chef d’opérations militaires l’ors du coup d’état 1997 , que c’est Nianga Bouala qui fournissait les armes à Ntoumi pour justifier la guerre dans le pool . Je persiste et je signe le principal complice de Sassou au sud reste Parfait Kolélas suivi de Tsaty Mabiala, un type sérieux ne paiera pas 25 millions des CFA pour participer à une autodésignation de Sassou en 2021. Appelons nos compatriotes sudistes à des villes mortes le jour de l’autodésignation de Sassou à l’instar du sud de la côte d’ivoire .

  3. Val de Nantes dit :

    Nous voyons tous d’où vient le mal du Congo ,malheureusement certains crétins dits intellectuels continuent à penser que le salut du Congo passe obligatoirement par la religion présidentielle
    Tout le Congo a les yeux rivés sur cette tour de Babel qui ruine l’âme du pays .
    Économie ,connais pas .
    Mawaouaaaaaa.
    Nb.même le pape n’y pourra rien ,si l’économie est néantisée.

  4. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    2021, 4EME COUP KO CONTRE LE PEUPLE CONGOLAIS, DENIS SASSOU NGUESSO, RÉÉLU A 97, 21% ET POURQUOI?
    Après son coup d’état sanglant francafrique du 5 juin au 15 octobre 1997 dont les conséquences sont toujours d’actualité ; le dictateur Denis Sassou Nguesso s’était offert en toute impunité avec orgueil et rébellion, une période de transition politique flexible liberticide, antidémocratique, antisociale, criminogène et génocidaire de 5 ans entre 1997 et 2002.

    Son 1er hold-up électoral date de 2002, le second de 2009, le 3e de 2016 et le quatre est en cours de préparation pour le mois de mars 2021 et pourquoi?
    2021, 4EME COUP KO CONTRE LE PEUPLE CONGOLAIS, DENIS SASSOU NGUESSO, RÉÉLU A 97, 21% ET POURQUOI? https://www.youtube.com/watch?v=FJzB8rQ4Jbo

  5. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    SASSOU, OZA ESPRIT MABE, INGRAT, INGRATITUDE, OKOMI MOBANGE, OKO KENDE LISUSU MOSIKA TE, OKOMI NA SUKA
    LE KONGO T’A TOUT DONNÉ.
    INGRAT, INGRAT, INGRATITUDE.
    OZA MOTEMA MABE.
    OKOMI MOBANGE
    OKO KENDE LISUSU MOSIKA TE

    INGRAT, INGRAT, INGRATITUDE
    OZA ESPRIT MABE
    OKOMI NA SUKA
    OKO KENDE LISUSU MOSIKA TE

    YA MBALA OYO COUP SUR COUP
    SALA ATTENTION EH
    OZA KO KENDE NGULU NGULU NA MI NDOKI NA YO (2)

    SALA ATTENTION EH
    OZA KO KENDE NIOKA NIOKA NA MI NDELE YA MIYIBI (2)

    SALA ATTENTION EH
    LIWA LI KOMI PEMBENI (2)

    EXAMEN OZUAKA TE
    OLINGA KO BOMA BATO
    OLINGA KO YIBA
    BATO BA SALISSA YO
    OSILA KO BOMA BANGO

    SALA ATTENTION EH,
    MI KOLO YA LIWA MI KOMI PEMBENI
    ZAMBE AKO BIKISA YO TE
    https://www.youtube.com/watch?v=e_RJKOaJSt4

  6. CD JUMEAU dit :

    Autre Acte: Très bientôt, le recours à la France ou à la Françafrique (grande organisation mafieuse parainée par la France) pour donner son feu vert à la tricherie des prochaines élections de Mars 2021.

    Ci-dessous un lieu pour les soi-disant intellectuels congolais soutien du sanguinaire chef terroriste Sassou Nguesso Denis que certains appellent affectuesement « Président Sass.. » ici sur ce site. Voilà un vrai fils digne d’Afrique… une intélligence libre!
    https://youtu.be/diNKp2mZBn4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.