TERMINAL DE DJENO : Patrick Pouyanné piégé par Sassou-NGuesso qui exige le soutien de Paris à sa réélection en mars 2021, avant l’attribution officielle du terminal à TOTAL

Patrick pouyanné et Sassou Dénis le 2 novembre 2020 à Oyo

Par Mingwa BIANGO

Mascarade de l’attribution du Terminal de Djeno entre chantage et corruption

M. Patrick Pouyanné, PDG du pétrolier français TOTAL E&P déclarait après le 02 novembre 2020, après sa réception par le dictateur congolais Dénis Sassou-NGuesso, que son groupe avait obtenu un moratoire de 20 ans sur la gestion du terminal pétrolier de NDjeno à Pointe-noire (Congo-Brazzaville). Il n’en est rien, Sassou-NGuesso exige des garanties pour sa réélection au 1er tour à la pseudo présidentielle de 2021.

Cette affirmation d’un moratoire de 20 ans supplémentaire en faveur de du pétrolier Total, probablement verbale du tyran congolais Sassou-NGuesso est contredite par une lettre arrivée le 16 novembre sur le bureau du Directeur Général de Total E&P Congo, et signée par le pseudo-ministre des Hydrocarbures Jean-Marc Thystère-Tchicaya (le pétrole étant le domaine réservé et familial de Denis Sassou-Nguesso) a autorisé l’opérateur français du Terminal de Djeno « à poursuivre son exploitation pendant une période transitoire allant du 18 novembre 2020 au 31 décembre 2020, dans les mêmes conditions que celles prévues par la concession actuelle. »

Depuis le 18 novembre 2020, dès 00 heure, le Terminal de Djeno est devenu la propriété exclusive de la République du Congo, conformément à la loi n°29-62 du 16 juin 1962, sans qu’un accord officiel et ratifié publiquement n’ait été mis en place ;  comme ce fut le cas par exemple le 14 juillet 2015 pour les champs pétroliers du permis Ex- PNGF Sud (Tchibeli-Litanzi, Tchibouela II et Tchendo II) dont avaient bénéficié TOTAL et ENI au côté d’AOGC, PETRO CONGO et KONTINENT de Yaya Moussa. Finalement, les deux super-Majors, TOTAL et ENI cotées à la Bourse de New-York,  ont dû faire marche arrière et abandonner au 1er janvier 2017, sous la pression du Department Of Justice (DOJ) des Etats-Unis l’exploitation de ces champs qui fut alors attribuée à PERENCO.

La malchance a poursuivi TOTAL et ENI qui ont vu la même société PERENCO, le 17 avril 2020 en plein confinement, bénéficier de l’exploitation, sans appel d’offre, de Kombi-Likalala-Libondo au côté d’AOGC et PETRO CONGO de bien mauvaise réputation ; toutes deux sont soupçonnées appartenir au clan des Nguesso. Pour 50 petits millions de dollars, soit moins de 1/6ème de ce qui était attendu officiellement au Trésor Public de Brazzaville, PERENCO (55% opérateur), AOGC (10%), PETRO CONGO (15%) s’emparaient de KLL au côté de la SNPC, le propriétaire du permis.

François PERRODO, le Président de PERENCO, était justement à Brazzaville ce même 18 novembre 2020, reçu par Denis Sassou Nguesso. Il est beaucoup question que sa société intègre le tour de table des associés à l’exploitation du Terminal de Djeno. Cependant, il est peu probable que l’attribution officielle et définitive du Terminal se fasse avant la proclamation des résultats de l’élection présidentielle congolaise de 2021. Denis Sassou Nguesso (qui a refusé à la France toutes les demandes de libération de « son » prisonnier le Général Mokoko), ne ratifiera rien au bénéfice de TOTAL avant que Paris ne reconnaisse sa victoire (« 1 Coup KO ») programmée à la prochaine élection. Les faux opposants et candidats déclarés au sacre du tyran sont avertis !

Tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute

 Sous le long règne de Denis Sassou Nguesso qui n’en finit pas, la corruption des affaires pétrolières a été la règle. Aujourd’hui le chantage politique semble être de la partie. L’on voit mal le vieux tyran se défaire de la carte maitresse du Terminal sans s’assurer de ses arrières à un horizon de moins de six mois… Sans compter, qu’il est passé maître dans l’art de ne pas tenir ses promesses dès lors qu’il sera réélu et reconnu par Paris !

Par Mingwa BIANGO

Coordonnateur du Projet « Transition Démocratique au Congo-Brazzaville »

minguabiango@gmail.com

Diffusé le 26 novembre 2020, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à TERMINAL DE DJENO : Patrick Pouyanné piégé par Sassou-NGuesso qui exige le soutien de Paris à sa réélection en mars 2021, avant l’attribution officielle du terminal à TOTAL

  1. Prince Albert dit :

    le Terminal de Djeno rapporte 5 dollars par baril stocké et exporté. Contrairement à ce que dit la communication officielle de TOTAL, ce sont près de 500.000 barils par jour qui sont exportés : soit près de 2,5 millions de dollars encaissés par l’opérateur du terminal, peu importe le prix du baril. Par an plus de 900 millions de dollars.
    Sassou au travers d’AOGC et de Petro Congo (qui appartient au vieux Maurice) veut également sa part du gâteau. Difficile pour TOTAL d’accepter la présence véreuse de ces verrues qui attireraient immédiatement les foudres de la SEC et du DOJ de Washington. PERENCO qui est vacciné contre ce genre d’inconvénient et qui opère déjà deux permis avec AOGC et PETRO CONGO (dont l’un avec Yaya Moussa en prime) pourrait très bien faire un portage pour ces dernières. Au delà de 10% le soupçon de représenter les intérêts du clan des Nguesso sera immense….
    Quant au chantage, il est très clair. Les Nguesso auront duré plus que Mobutu. Sauf accident de parcours, le général instituteur grâce à Paris sera assuré de rester 50 ans à la tête du Congo. Les Congolais peuvent dire merci à Giscard, Mitterrand, Chirac, Sarkozy et surtout Hollande et Macron !

  2. Santo Subito dit :

    Paul VI , Jean Paul I, Jean Paul II, Benoit XVI, François I … 50 ans le jubilé de Sassou et le couronnement de l’héritier Roi de l’Afrique centrale : le Prince OMAR – DENIS BONGO -SASSOU.
    Santo Subito Cardinal Emile Biayenda

  3. Samba dia Moupata dit :

    Donnez le pouvoir à un imbécile et vous en ferez un tyran  » disait Platon . Y’en a marre de l’imbécile Sassou Dénis et son employeur Total . Nous avons un pays en cessation d’activités selon le FMI . Une situation sans précédent depuis Youlou . Le pays brûle et les congolais regardent .

  4. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    LA FRANÇAFRIQUE NOUS A IMPOSÉ UN CRÉTIN QU’IL FAUT DÉGAGER ET NOUS ARRIVERONS…
    « Donnez le pouvoir à un imbécile et vous en ferez un tyran » disait Platon. Nous avons un pays en cessation d’activités selon le FMI. ne situation sans précédent depuis Youlou. Le pays brûle et les congolais regardent.
    LES CONCLUSIONS DU DINER DES CONS A MADINGOU….

    Le dîner était presque parfait :
    Plus d’élections présidentielles, sénatoriales, législatives jusqu’en 2025 .
    -Ceux en charge de l’état aujourd’hui restent en place.
    L’opposition doit proposer dans les 15 jours, 3 noms pour le poste de premier ministre.
    Un gouvernement d’union nationale de 13 ministres doit être formé avant le 31 décembre 2020.
    Voilà les décisions retenues de madingou 2020.
    Donc …
    Sassou vient d’être réélu pour un mandat de 5 ans jusqu’ en 2025.
    Pas bête le gars .
    Il a baisé tout le monde
    NOUS NE LACHERONS RIEN NOUS COMBATTRONS SASSOU ET C’EST JUSQU’AU BOUT 40ANS DE NÉPOTISME « SASSOUFIT » IL DOIT DÉGAGER !

    NOUS NE VOULONS PAS UN GOUVERNEMENT D’UNION NATIONALE À LA SOLDE DE SASSOU C’EST LE DÉPART DE CE DERNIER QUE NOUS VOULONS…

    NOUS TRADUIRONS EN JUSTICE LE SIEUR SASSOU POUR AVOIR DÉLIBÉRÉMENT DÉTRUIT NOTRE PAYS…
    Toute chose a toujours un début et une fin. Toute dictature a durée de vie… https://www.youtube.com/watch?v=uP5nPQ0f8W0

  5. Val de Nantes dit :

    Tout pour Sassou ,rien que pour Sassou .Sassou est cause en soi . Voilà ,l’illustration mordibe d’un système institutionnel qui sacrifie les intérêts du pays au profit d’une complicité dualiste entre la France et son sous préfet Sassou ..
    Il suffit d’actionner Sassou pour que le robinet du pétrole coule sans réelle contrepartie .
    Le « Sophos sophos  » c’est à dire le sage des sages congolais aurait souhaité que les congolais puissent inhiber cette fonction pour prioriser une formule « light « où le pouvoir serait géré de façon binaire entre le premier Ministre et les parlementaires à l’instar des anglais ,israéliens etc ..
    De nos jours ,chers compatriotes , certains d’entre nous ,au vu des expériences politiques vécues en Europe , sont devenus des  » sapiens sapiens  » c’est à dire des congolais qui savent qu’ils savent …
    NB ,: Nous nous connaissons nous mêmes pour pouvoir porter un raisonnement rationnel sur l’autre ,( système politique )…
    Le système politique ,tel qu’il se prévaut au pays ,est une véritable impasse .
    Trouvez vous normal que des gens raisonnables puissent ,à l’orée des fausses présidentielles ,organisent de manière débile ,des assises sur la préparation des élections présidentielles ?..
    Le contraire aurait voulu qu’on parlât du modèle de développement économique qui conviendrait au pays pour lui assurer une dynamique économique qui prenne en compte toutes les potentialités économiques dont disposent toutes les régions du pays ….
    Vous aurez compris que ces gens s’abrutissent davantage ,car tourmentés et fascinés par l’or noir ..
    En dehors du pétrole , point de salut !!!.
    Qu’en penseraient les israéliens ?
    Nous sommes ontologiquement minables ,car nous refusons de rentrer dans l’âge positif …

  6. Samuel Noko dit :

    Disons le prix du barril = 47 dollar
    100 barils = 4700 dollar
    1000 barils = 47000 dollar
    10 000 barils = 470 000 dollar
    80 000 barils = 3 760 000 dollar

    Une annee contient 365 jours
    3 760 000 x 365 = 1. 372 400 000 dollars par annee.

    Si le mandat presidentielle est pour 5 ans.

    1 372 400 000 x 5 = 6. 862 000 000 dollar pour une periode de 5 ans.

    Les habitants du Congo Brazzaville sont a 5,244 millions.
    La qualitè de l`habitat de la majoritè des Congolais c`est un manque de standard revendiquer par l`ONU.

    La ressource humaine au Congo est a plat et la liste pour atteindre les conditions du bien vivre est longue.

    Vaut mieux produire sa propre monnaie pour le developpement souverain au lieu d`aller quèmander l`argent a ceux qui se disent investisseurs.

  7. Cantal Massa dit :

    La belle plume des congolais ne cesse de se mouvoir elle est très active depuis la parution de ce problème du terminal de Djeno.
    En définitive que faisons nous de concret pour dégager notre pays en plus de Sassou des griffes de la France ???? La stratégie en mettre en place c est laquelle.

  8. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    2015-2021/QUELLES DIX (10) IRRÉPARABLES ERREURS COMMISES PAR SASSOU DENIS LE CONDAMNANT A LA CHUTE?
    Le 25 octobre 2015: le refus par le peuple congolais à 95% du référendum anticonstitutionnel et + de 200 jeunes manifestants assassinés (1ere erreur irréparable).
    Le 6 novembre 2015: la promulgation forcée et anticonstitutionnelle de la nouvelle constitution (2eme erreur irréparable).

    le 15 décembre 2015: l’emprisonnement arbitraire à 2 ans de prison ferme de Paulin Makaya alors, opposé, au coup d’état constitutionnel (3eme erreur irréparable).

    les 4-6 avril 2016: hold-up électoral (l’emprisonnement du Général Jean-Marie Michel Mokoko et 5 de ses compagnons d’infortune ) suivi du terrorisme d’état ou du génocide dans le Pool avec 200 villages à feu et à sang, 3500 morts et 180.000 déplacés (4eme erreur irréparable).

    En 2017: l’arrestation arbitraire suvi des scènes de tortures et de massacres des proches d’André Okombi Salissa suivi de son emprisonnement.

    Le 17 février 2017: l’assassinat par empoisonnement du Colonel Marcel Tsourou (5eme erreur irréparable).

    Entre Janvier 2017- Avril 2021: des graves erreurs de négociations de la dette odieuse congolaise(*) avec la Chine et auprès des traders pétroliers.

    Le mensonge et la dissimulation au fonds monétaire international (fmi) de la dette odieuse congolaise (6eme erreur irréparable).

    Dès Mai 2018: la condamnations arbitraire, injuste, illégale et illégitime de Jean-Marie Michel Mokoko et d’André Okombi Salissa à 20 ans chacun de prison ferme pour avoir tous les deux, participé et battu dans le Nord et dans le Sud mr 8% le dictateur Denis Sassou Nguesso lors des Présidentielles anticipées du 20 mars 2016 (7eme erreur irréparable).

    Du 25 octobre 2015 au 16 avril 2021: le manque de discernement, de persuasion et de soins de trois de ses maladies mentales dont le mensonge (pour mentir sur son passé de ses origines douteuses), la mégalomanie ( pour l’invention du mythe du pouvoir imaginaire et d’un présent glorieux) et le sadisme (pour se venger contre ceux qui cherchent à remettre sur le chemin de la réalité et de la vérité: d’où l’industrialisation de ses crimes multi-formes et multi-dimensionnels) (8eme erreur irréparable).

    Du 25 au 26 novembre 2020: la concertation mort née de Madingou et en partie de l’échec des plans cachés de l’agenda 2021 du tyran Denis Sassou Nguesso (9eme erreur irréparable).

    Du 25-26 novembre 2020 au 16 avril 2021: la faillite de son modèle économique (la rente pétrolière contre corruption, achats d’armes et des munitions pour terroriser et massacrer les congolais, et le pillage systémique des deniers publics)… la faillite de l’état congolais (les indicateurs macroéconomiques au rouge, cessation de paiement, etc), la formation d’un gouvernement d’union nationale des intérêts particuliers et partisans(conflits d’intérêts) entre les pseudo-opposants et le tyran DSN.
    La présidentielle improbable de Mars 2021 (pas d’argent pour financer, le dangereux 4eme hold-up électoral), l’hypothèse de la prolongation sans élection du mandat illégal et illégitime du tyran Denis Sassou Nguesso au delà de 2021 (10eme erreur irréparable).

    2015-2021/QUELLES DIX (10) IRRÉPARABLES ERREURS COMMISES PAR SASSOU DENIS LE CONDAMNANT A LA CHUTE? https://www.youtube.com/watch?v=tH54gj779Pc

  9. Mark dit :

    @ Samuel Noko

    Il faut soustraire les jours non ouvrables (Samedi, Dimanche et les fêtes).

    Il faut également soustraire le coût de production des hydrocarbures. Noter que les entreprises pétrolières ( Total, ENI. Chevron, Exon…..) n’exploitent pas leur propre pétrole qu’elles decouvrent parcequ’elles n’ont pas le matériel (Barges, matériel de forage…)
    Elles doivent faire appel ( payer) aux entreprises qui détiennent le matériel (Schlumberger, Halliburton….). En d’autre terme, c’est Schlumberger qui assure l’extraction du pétrole de Total.
    Le coût de production comprend également les salaires et les prêts bancaires qui permettent aux entreprises pétrolières de se lancer dans l’exploration ( la recherche et la découverte des hydrocarbures) et l’exploitation. Ne pas oublier
    les frais liés aux impôts/taxes ou partage de production avec l’Etat. La chute des cours du brut est un autre facteur de risque.

    La découverte d’un gisement pétrolifère et son exploitation coûtent très chers. Ces entreprises pétrolières prêtent souvent de l’argent auprès des banques. Des petites entreprises pétrolières font souvent faillite ou se font acheter par des plus grandes.

    Souvent, quand on parle pétrole, les gens se limitent sur un simple calcul qui consiste à multiplier le nombre de barils produits par le prix du baril sans prendre en compte ce que je viens de relater.

  10. Samuel Noko dit :

    @ Mark

    Mon opinion sur la rente petroliere est une illustration pour vous faire voire que un gouvernement digne de ce nom doit s`abstenir du genre de la gestion appliquer par Denis Sassou Nguesso. C est un cercle vicieux.

    Le tresor public d une nation qui produit sa propre monnaie pour l`emergence du pays contient un profit aux sommes suivant:

    Billion, billiard, trillion, trilliard, quatrillion, quatrilliard, quintillion.
    Sextillion, sextilliard, septillion, septilliard, octillion, octilliard,
    nonillion, nonilliard, dècillion, dècilliard, unodècillion, unodecilliard,
    duodècillion, duodècilliard, trèdècillion, trèdècilliard, etc…

    A ce point les politiciens ne parlent pas de la crise èconomique, comme une structure des Bonobos au parc national Odzala, mais plutôt des reformes subtil et innovatif pour prolonger la capacitè intellectuelle des habitants sur toute l`etendue du tèrritoire national.

    Les chiffres d affaires pour la gestion du pays devient une motivation pour enrichir l`experience de chacun dans la nation.

  11. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers Amis,

    Quand je lis ceci :
    « M. Patrick Pouyanné, PDG du pétrolier français TOTAL E&P déclarait après le 02 novembre 2020, après sa réception par le dictateur congolais Dénis Sassou-NGuesso, que son groupe avait obtenu un moratoire de 20 ans sur la gestion du terminal pétrolier de NDjeno à Pointe-noire (Congo-Brazzaville). Il n’en est rien, Sassou-NGuesso exige des garanties pour sa réélection au 1er tour à la pseudo présidentielle de 2021. »

    Je me pose la question de savoir si vraiment nous prenons au sérieux la situation qui prévaut au sein des Populations du SUD ?

    Vous ne dites pas aux gens, qu’il s’agit ici d’une véritable TRAGEDIE sur le DEVENIR du SUD qui est encours de préparation.

    Vous donnez des milliards explications qui n’ont aucun avec la finalité de l’ACTION en préparation.

    Oui, votre attitude est bizarre.

  12. Samuel Noko dit :

    Il faut bien marteler les reflexions entre la gestion pètroliere et la gestion de la production monnètaire souveraine pour mieux distinguer le bon et le mauvais.

    Le besoin èconomique est dans les deux côtès.

    Il faut faire le choix entre la libertè èconomique indèpendante et la souffrance chronique èconomique.

    En ce que je sache, les conventions des droits de l`homme qui sont conforme a l`obligation par l`ONU, sont le socle à mettre en place pour la pratique du bien vivre de chacun de nous tous dans la nation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.