L’incohérence de l’imParfait Kolélas, le fils de l’empereur Sassou Dénis

Bis repetita.

Comme tous les cinq ans, Parfait Kolélas nous joue le même numéro. Il bombe le torse, montre ses muscles, a le verbe haut, très haut, et fait croire à qui veut l’entendre, ses velléités de vouloir en découdre avec son empereur de père.

Alors qu’il prétendait avoir saisi en 2016 le juge du contentieux électoral contre une victoire présumée volée lors de la dernière élection présidentielle, le président de l’UDH YUKI n’ y a pipé mot ce 3 janvier devant ses partisans à Mpissa, encore moins aux micros de RFI. Et qu’en est-il des suites du recours introduit devant la Cour africaine des droits de l’homme ? Ni son ni lumière.

Fils putatif de l’empereur- dictateur Sassou Denis qu’il appelle papa, Parfait Kolélas joue avec maestria la partition écrite par ce dernier en donnant l’illusion de s’opposer à lui. Soudés comme les gencives et les dents pour reprendre l’expression de Mao, Parfait Kolélas ne peut couper la main de son père qui l’entretient et le nourrit.

A vrai dire, le président de l’UDH YUKI n’est pas à une contradiction près. Comment peut-il vouloir se présenter à une élection présidentielle dont il dénonce l’inéquité de la même CENI qui a conduit Jean-Marie-Michel Mokoko en prison ?

La cohérence voudrait que Parfait Kolélas ne participe pas en mars prochain à une élection présidentielle dont les dés sont pipés d’avance. Qu’il retire sa fausse candidature et qu’il appelle plutôt à son boycott. Vouloir y participer, c’est accompagner explicitement l’empereur-tricheur qui versera pour lui les vingt-cinq millions de caution pour se porter candidat à une mascarade électorale. C’est aussi cautionner les 46 ans de gestion chaotique du PCT, qu’il feint de pourfendre, et dont il est cogérant comme ancien ministron de l’empereur mbochi !

Comment peut-il y avoir une élection libre et démocratique alors que le recensement de la population n’a pas eu lieu, que les listes et les cartes électorales ne sont pas prêtes, que la commission chargée de superviser ladite élection est contestée même par une opposition d’opérette ?

Au Congo, les vrais opposants sont soit interdits de sortir du territoire (Paulin Makaya), soit croupissent dans les geôles insalubres de l’empereur-dictateur (Mokoko et Okombi). Les autres, et tous les autres (Kolélas, Tsaty-Mabiala, Munari, Dzon, Anguios…) font le jeu de Sassou Denis. L’on peut aisément se demander de quoi vivent ces pseudos opposants dans un pays en faillite.

Aujourd’hui, l’élection présidentielle n’intéresse que ceux qui tirent profit du système de détournement à grande échelle des fonds publics mis en place par le PCT et son empereur.

Cinq ans de plus à l’empereur ne serviront à rien. C’est un mauvais redoublant (dixit Jean-François Prost), un dictateur qui a largement échoué sur tous les plans, hormis sur ceux des crimes, des détournements, et des assassinats.

D’ailleurs, les congolais attendent sa déclaration de candidature. Il doit décliner son dépôt de bilan, dire où se trouve la dépouille du président Alphonse Massamba-Débat, et que sont advenus les 14.000 milliards de FCFA des générations futures. Toutes ces questions non exhaustives ne peuvent être éludées.

L’unité de tous les Congolais s’impose. Nous devons agir collectivement pour sauver ce qui reste du Congo. Sinon, nous subirons la double peine de l’imposture de Parfait Kolélas, le cynisme de son père putatif, et la criminalité du PCT.

A l’incohérence sciemment calculée de Parfait Kolélas, une TRANSITION de cinq ans semble être la thérapie adaptée. Elle fera un audit complet des finances publiques du pays, purgera la fonction publique des doublons et de ses fonctionnaires fictifs. Elle donnera ses lettres de noblesse à une JUSTICE indépendante qui traduira devant les tribunaux selon le principe du contradictoire tous les délinquants et les voyous qui ont conduit notre pays dans l’abîme et la faillite.

Et si par extraordinaire Parfait Kolélas s’obstine dans la voie sans issue d’accompagner son bienfaiteur de père, les Congolais lui opposeront la désobéissance civique.

Pour cela, cessons d’avoir peur. Monseigneur Ernest Kombo disait à juste titre : « Quand on est engagé, la peur s’estompe. Les engagés n’ont pas peur. La peur, c’est l’expression d’un vide, d’un manque d’engagement, donc, d’un manque d’amour ».

Si nous avons de l’amour pour notre pays, engageons-nous pour le libérer et le débarrasser de l’imposture de Parfait Kolélas, d’une opposition entretenue et montée de toutes pièces par le PCT, et des fourches caudines de la dictature de Sassou Denis.

Olivier MOUEBARA

Diffusé le 06 janvier 2021, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à L’incohérence de l’imParfait Kolélas, le fils de l’empereur Sassou Dénis

  1. bakala massika dit :

    Si je comprends ce texte,tu voudrais dire que pour empêcher la réélection du dictateur que nous méprisons tous,il faut le laisser seul sur la scène. ce qui voudrait dire qu’à ton avis,le boycott de la présidentielle par la gauche pousserait sassou a renoncer a son pouvoir.un tel point de vue me parait trop curieux.il y très longtemps que vous parlez de transition politique a pays,mais quelles actions concrètes avez-vous déjà posé pour l’obtenir?quelle raison légitime justifierait d’ailleurs cette transition? notre seule chance avait été de barrer la voie au coup d’état démocratique de 2015.pour y parvenir,il fallait nécessairement prendre les armes,ce que personne ne pouvait faire.que fait-il faire maintenant pour chasser le dictateur et obtenir la transition dont vous parlez tant la bas en Europe? lorsque vous opposer à une démarche de la gauche,pensez toujours à proposer des solutions contraires.la politique de la chaise vide ne donnera jamais rien.celui qui s’absent ne devrait même pas savoir le droit de critiquer le résultat,même s’il est négatif. la politique de la chaise vide ne serait-elle pas une autre façon de permettre au tyran de continuer de régner seul?il est vrai que sassou ne peut pas être battu,quel que serait le résultat des urnes,mais le coincer permet au moins de présenter a la face du mode le vrai visage de sa démocratie malade.ce qui inquiète c’est l’attitude de Kolelas à l’égard de son mentor.cependant,personne ne peut jurer que Kolelas ne peut jamais chan
    ger,surtout qu’il est très bien conscient de tout cela.il n’a posé cet acte-là qu’une seule fois et,pour cela,il mérite bel et bien une seconde chance.a quoi sert le pessimisme? l »opposition a bien,à mon avis, le droit de participer au scrutin.ce que je déplore c’est le manque d’unité.s’il était possible pour la gauche de ne présenter qu’un seul candidat,sassou aurait très chaud. beno bika bahu ba nuana.

  2. Samba dia Moupata dit :

    Beaucoup d’incohérence dans les propos de parfait kolélas . je le cite les thermes du jeu ne sont pas claires , mais je doit accompagner mon père adoptif Sassou Dénis à son auto désignation . Je sais qu’il est corrompu, maintenant des vraies questions sur la santé mentale de cet enfant kolélas qui est sans scrupule ou la folie est héréditaire dans cette famille car son défunt père avait demander aux pierres de le voté .

  3. Anonyme dit :

    mais comment boycotter un scrutin dont tu ne participe pas c’est pas juridique on ne peut que boycotter un scrutin si et seulement si tu es un participant vous raconter du n’importe quoi

  4. guymos dit :

    cher confrère bakala sic « cependant,personne ne peut jurer que Kolelas ne peut jamais changer »
    détrompe toi, as-tu déjà signé un pacte dans ta vie? ne te berce pas d’illusions les dés sont jeter et le reste n’est que diversion.
    à bon entendeur salut.

  5. lombissa terence dit :

    Croire que la participation de Parfait Kolelas permet de faire voir la vraie nature du régime c’est faire preuve de naïveté déconcertante et de cécité politique. La nature de ce régime ou de ce système et la cruauté de ce dictateur sont suffisamment connus au Congo et par la communauté internationale. Une candidature de Parfait Kolelas ne nous apprendras rien. Bernard Kolelas, avant de mourir, avait laissé ses enfants entre les mains du Dictateur. Ces derniers le considèrent comme leur père. Ils se sont enrichis grâce à lui. Ils ne pourront jamais le trahir. Je suis totalement d’accord avec Olivier MOUEBARA. Parfait Kolelas, Claudine Munari, Pascal Tsaty Mabiala sont des opposants du pouvoir.C’est lui qui les nourrit. L’opposition au pouvoir, qui est très majoritaire dans le pays, est menacée par le pouvoir qui embastille ses deux principaux leaders. Parfait Kolelas n’est un opposant. C’est un traître au service du dictateur. N’en déplaise au fanatiques animé par des considérations de solidarité ethniques

  6. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    DROIT DE SAVOIR: FAUT-IL TOURNER LA PAGE GUY PARFAIT KOLELAS ET POURQUOI? https://www.youtube.com/watch?v=X5hnOr4EOBM

  7. le fils du pays dit :

    Tel pere,tel fils dit le dicton.
    Parfait est sur les pas de son Bernard.
    Tanpis pour la masse aveugle qui suit tous ces indecrotables dits politiciens qui n’ont de politicien que leur grande imbecilite et mediocrite.

  8. Anonyme dit :

    impafait kolelas peut toujours amuser la galerie pour mieux manger les miettes que sassou gueux sot deni lui donne. Ce n’est pas un homme polique; moins un opposant mais un clown.

  9. Samba dia Moupata dit :

    J’en appelle aux diplômés Lari Téké de la diaspora de dénoncer le jeu dangereux de Parfait kolélas ,car ce garçon c’est le carburant de Sassou Dénis ,il est plus nuisible que Ntoumi . Je m’en souviens un jeune frère professeur de mathématique avait dénoncer l’entrer de ce sale gamin voleur Parfait kolélas au gouvernement de sassou Dénis . Tollé chez tous les escrocs pseudo diplômés médiocres complices de parfait avaient lancer des attaques personnelles contre ce frère professeur .

  10. franck dit :

    je suis d’accord

  11. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    POURQUOI LE DOUBLE-JEU POLITIQUE DE GUY PARFAIT KOLELAS DEVIENT-IL RUDE ET PASSIONNANT POUR LUI? https://www.youtube.com/watch?v=TL0-qKe4uYU

  12. Kouilou dit :

    Parfait Kolélas n’est pas le seul a avoir vendu son âme au diable Sassou et de servir comme cheval de Troie au sain du peuple Kongo. J’en connais parmi les pseudos sénateurs du pool qui dans leur passé estudiantine en France ( études qu’ils ont lamentablement échouée ) traitaient sassou de fou dangereux et autres surnoms. Ne pouvant plus vivre en France car plus de bourse, la maison des étudiants Congolais que le Président Youlou avait acheté devenue insalubre, ils étaient à la rue sans un sous et étaient obligé de rentrer au Congo. Ces mêmes personnes ont tourné kazakh et sont devenu les plus farouches défenseur du tueur qu’ils critiquaient. Certains ne parlaient que de Ya Ngolo ( Ange Diwarra ) Ils se reconnaitront.

  13. Val de Nantes dit :

    Le congo est au service de l’oligarchie avide de pouvoir et de l’argent . En constituant une  » rapina  » vol en bande organisée ,ils se croient permis . Deux types de délit dont ils répondront plus tard devant les tribunaux du pays : le péulat ( vol d’argent public ) et la  » res repetunda  » ( acceptation des commissions ,cadeaux etc ),bref ,l’enrichissement illicite lié à une charge publique ..
    Voilà la première mouture judiciaire à laquelle ils ne pourront pas échapper . Le Congo sera réhabilité ,comme nation civilisée capable de rivaliser avec des primo ,- nations en voie de progrés économique …
    Le nouveau modèle économique sera la rampe de lancement pur un Congo aux couleurs de l’intelligence retrouvée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.