Sébastien Nadot, député frondeur de Haute Garonne s’adresse à Jean-Yves Le Drian au sujet de l’ami Sassou Nguesso

Sébastien Nadot

Question N° 36865

Ce 2 mars 2021, Sébastien Nadot, Député frondeur et non-inscrit de la 10ème circonscription de Haute-Garonne, interroge M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur l’élection présidentielle en République du Congo dont le premier tour aura lieu le 21 mars 2021.

Partenaire privilégié du Congo-Brazzaville en tant que premier donateur d’aide publique au développement, la France ne peut ignorer le difficile contexte politique et social ainsi que la dérive autocratique à l’œuvre dans ce pays depuis de nombreuses années. Bien qu’il soit signataire de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance rédigée en 2007, l’État congolais n’a jamais cru bon de la ratifier.

Pour cause, le Président Denis Sassou-Nguesso cumule 37 années de pouvoir et brigue aujourd’hui un septième mandat. M. Sassou-Nguesso ne souhaitait pas s’encombrer de l’obligation faite par l’article 23 de cette Charte de ne pas amender ou réviser la Constitution d’une manière qui « porte atteinte aux principes de l’alternance démocratique ».

En effet, en 2015 il a organisé un référendum portant sur une nouvelle constitution afin de se maintenir au pouvoir pour au moins dix années supplémentaires. Face aux importantes manifestations qui ont marqué cette séquence constitutionnelle et l’élection présidentielle de l’année suivante, M. Sassou-Nguesso a choisi la force pour taire toute contestation.

Ainsi, l’Observatoire congolais des droits de l’Homme (OCDH) dénombrait 46 morts, 69 blessés et des dizaines de disparus parmi les manifestants et l’emprisonnement des principaux opposants politiques comme Jean-Marie Michel Mokoko, André Okombi Salissa et Paulin Makaya. Si le Congo semble offrir une stabilité dans une région marquée par les conflits en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, l’actualité récente rappelle que ce régime ne tient que par l’usage de la force.

Récemment, l’éviction de deux rédacteurs en chef en février 2021, Raymond Malonga et Henri-Michel Ngakeni, jugés trop virulents à l’approche de l’élection, a confirmé la réduction constante de l’espace civique et des libertés.

D’autre part, les évêques de l’Église catholique ont publiquement émis leurs « sérieuses réserves » quant à la crédibilité de l’élection à venir dans ce pays pétrolier où 40 % de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le Président Emmanuel Macron a émis plusieurs fois le souhait d’un renouvellement des élites politiques en Afrique sans que le cas du Congo-Brazzaville, où le seul horizon politique semble être une transmission dynastique du pouvoir, ne soit mis à l’agenda.

La faible crédibilité du processus électoral en cours ne semble pas faire réagir la diplomatie française. Il lui demande s’il compte garder le silence sur cet important enjeu de droits humains et de démocratie, comme ce fut le cas à l’occasion des récentes élections guinéenne, ivoirienne et togolaise, ou bien au contraire accompagner aux côtés des partenaires européens un véritable programme d’appui à la réforme électorale, à la lutte contre l’impunité et de réconciliation nationale passant par la libération des prisonniers politiques au Congo-Brazzaville.

Source : https://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/fiche/OMC_PA719464

(La réponse de Monsieur Le Drian sera rapportée dès sa publication officielle)

La Rédaction

Diffusé le 02 février 2021, par www.congo-liberty.com

PROJET TRANSITION DÉMOCRATIQUE : FILM INTÉGRAL DE LA JOURNÉE DU 25 FÉVRIER 2021

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Sébastien Nadot, député frondeur de Haute Garonne s’adresse à Jean-Yves Le Drian au sujet de l’ami Sassou Nguesso

  1. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Nos encouragements à ce député sortie tout droit d’une autre assemblée française, celle peut être de la 6eme république française post francafrique inévitable.

  2. Samba dia Moupata dit :

    Voilà la bonne raison d’écrire à son député pour arrêter ce fou Mbochi Sassou Dénis et les illuminés comme Parfait Kolélas, ISIDORE Mvouba, Thierry Moungala qui l’accompagnent dans sa folie. Car c’est Jacques Chirac qui impose ce fou assassin qui fait du sabotage au Congo Brazzaville .

  3. Jo dit :

    Toujours le même problème
    On se range derrière un député français qui fait un discours, au lieu de lutter nous même.
    Quel agenda suit-il? LA Franç A fric ne nous veut aucun bien!

  4. pambou lucien Mkaya mvoka dit :

    jo a raison/ congolais detachez vous du reseau mental et culturel francais
    redevenez vous meme non par des mots et du persiflage permanent mais par la pratique

    Le fonctionnement mental et culturel des congolais est trop articule autour des differentes formes reseautales qui nous structurent et nous conditionnent.
    Que nous demontre jo ? Sans l aide du grand frere francais le congolais est incapable d organisation et de strategie.Decidemment vous ne voyez pas ce qu il se passe autour de vous pour ceux qui vivent en France depuis fort longtemps que nous sommes dans un pays ou l on parle beaucoup plus que l on fait
    Regardez la gestion desastreuse par la France et ses politiques de la pandemie sur le plan de la prevision en matiere de logistique et d organisation permanente concernant la mise des vaccins a la disposition des populations
    il y a une espece de fascination de la part des colonises africains francophones
    cette fascination reseautale est anesthesiante pour la prise en charge mentale des congolais par eux memes

    il ya des realites comme l afd, le franc cfa , les contrats d exploitation du petrole et des minerais entre une France triomphante et un peuple congolais apathique plus habitue aux joutes ethniques dans le reseau tribal et ethnico separatiste congolais

    Signification du reseau
    certains esprits congolais meme les plus brillants ont beaucoup de mal a se representer le reseau politique congolais ou tout simplement ne veulent rien en savoir car des parents ou eux memes sont membres de ces reseaux

    la sociologie politique ne peut pas etre que theorique.
    Cette sociologie s appuie sur des personnes et sur leurs faits et actes pour decrire de facon pratique le fonctionnement du reseau

    Autour de chaque president congolais et cela depuis l independance s ‘est toujours forme un reseau d hommes et de femmes qui structurent de main ferme la gestion de la chose politique et publique
    c etait vrai hier avec youlou,; massambat debat; ngouabi, yombi; sassou; lissouba et sassou a nouveau
    Chaque reseau presidentiel a ses affides et ses detracteurs
    Certains reseaux comme celui de Sassou dure plus longtemps car il sait etre plus malin et d aucuns diront plus cynique et plus guerrier

    De grace ne faites pas le malin et ne donnez pas l impression de ne rien savoir du reseau
    Votre probleme est que le reseau accable a des degres differents tous les impetrants de la classe politique congolaise qui n ont ni ideologie politique reelle meme si les socialismes bantous et scieentifiques ont plus abime le congo en plongeant celu ici dans l indolance et la competition reseautale pour conserver le pouvoir politique

    vola ce que sont et ce que nous sommes nous congolais la recherche du plaisir en s aidant des autres venus d ailleurs dont le depute ps frondeur qui ne defend que ses interets francais
    Meditez l, bourde de mokoko qui en s appuyant sur des barbouzards francais pour essayer de couper lamain qui l avait nourrie dans le reseau actuel a savoir sassou

    comment sortir des reseaux malefiques au congo pour enfin batir ce pays sur le plan moral d abord et sur les autres plans ensuite
    voici au dela de sempiternels bavardages qui structurent notre cortex un possible chemin
    Wait and see avant ou apres les presidentielles de mars 2021 au congo/Brazzaville?

  5. val de nantes . dit :

    A PROPOS DE SASSOU ,les congolais ne savent plus à quel saint ou à une puissance étrangère se vouer .
    Ce député a mon soutien .Tant les cris de souffrance des congolais restent inaudibles des oreilles de la communauté et notamment la France , dont la complicité réseautale longtemps théorisée par @ L. Pambou se traduit uniquement par la conservation des intérêts économiques et financiers . C’est plus une corde d’attaches à chien qu’un réseau .
    Si j’ai bien compris ,SASSOU est le chien de garde des intérêts étrangers se trouvant sur son territoire au moyen de ce réseau ,ce lien de causalité criminel ,qui ne cesse de lui prolonger ce bail présidentiel aux saveurs insipides .
    Mais malheureusement ce théoricien réseautal ,qui semble prendre plaisir à la critique diasporique plutôt qu’à la résolution des disfonctionnements politiques incarnés par SASSOU, reste un cas particulier dans ce combat intellectuel dont nous aurions aimé qu’il nous rassemble plus qu’il nous divise …
    Puisque tout ce réduit ,politiquement ,aux réseaux ,mais en tant que congolais de bonne extraction et ayant une culture élevée ,que proposez -vous @le grd pambou pour nous en sortir , si tant que le dit réseau reste le fil d’ariane de la politique congolaise ?
    Votre théorie semble irréfutable ce qui contredit la théorie Poppérienne ,nous aurions souhaité qu’elle fasse l’objet d’une démonstration politique de votre part …

  6. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    GUY BRICE PARFAIT KOLELAS ET MATHIAS DZON RÉSOLUS À LA SERVITUDE VOLONTAIRE A SASSOU ET POURQUOI?
    Parfait Kolelas est en otage. C’est un prisonnier… Sassou pourra le tuer à n’importe quel moment ; c’est à dire s’il ne pratique pas ce que Sassou Nguesso lui dit. Quand à Mathias Dzon, il n’a jamais été un véritable opposant à Sassou Nguesso ; Si non y a très longtemps, il devrait être dans la liste des gens comme Marcel Ntsourou qui voulait dire la pure vérité sur les Disparus du Beach. Cette affaire concerne aussi Mathias Dzon car il était parmi ceux qui avaient aider Sassou Nguesso a revenir au pouvoir. https://www.youtube.com/watch?v=_rlFEPsEaEo

  7. Réponses à Val de Nantes et à tous les Congolais,

    Je veux m’excuser si j’ai blessé la plupart de mes compatriotes congolais et essentiellement les membres de la diaspora, comme le dit Val de Nantes.

    Je vis depuis 1974 en France, j’y ai fait mes études et construit une vie. Mais, paradoxalement, je suis de culture française, sans être de mentalité française fondée sur l’affect et sur une méthode d’analyse et d’explication des faits marquée par l’affect et la compassion. J’ai hérité de mon vieux père, décédé aujourd’hui, une approche assez cash pour dire les choses :  ne vivant pas seul en société, j’ai du adapter mon langage, mais le fond reste le même.

    1. Cher Val de Nantes, voici les réponses aux questions que tu me poses.

    a. Je n’ai rien contre la diaspora congolaise en France, en revanche je critique leur double discours. On est contre Sassou le matin et d’accord avec lui le soir. Ce reproche s’adresse aussi aux diplomates congolais comme Pierre Nguimbi (ancien ambassadeur congolais en France sous Lissouba qui m’avait demandé de denoncer le coup de sassou en 1997 sur Africa no 1 ou j etais chroniqueur sdans l emission d ‘eugenie Diecky) j ai refuse car je connaissais pas tous les elements du dossier qui ont entraine la rupture entre deux allies de circonstance au niveau du reseau congolais

    Deux allies qui se sont coalises ( lissouba/ sassou) pour battre Bernard lolelas et on sait ce qu il en est advenu apres les fausses alliances et mesalliances,voici un fonctionnement concret du reseau pour ceux qui disent ne rien savoir du reseau politique et en faisant croire que seul sassou est responsable du declin du CONGO. Je tiens à rappeler que Pierre Nguimbi est devenu Ministre de sassou et que Munari est devenue Ministre du commerce, Voici le réseau concret en route.

    b. Sur le plan politique, voici quelques propositions simples.
    La classe politique congolaise est-elle prête à continuer à fonctionner sous les institutions actuelles ou valoriser une modification
    il faut etre clair a moins d une catastrophe les elections auront bien lieu et plutot que de crier a la fraude celui qui va etre elu compte tenu des conditions dans lesquelles se tiennent les elections et qui sont denoncees par les oppositions car elles sont multiples au congo sera bien sassou
    les autres opposants n ont pas le poids politique de sassou ni dans le reseau politique national et encore moins dans sa composante internationale
    Le dire ce n est pas pas etre pro sassou mais je fais simplement mon travail d analyste duquel j expurge les affects et les sentiments

    c/ sassou vainqueur de l election
    que le president elu prenne des decisions fortes pour amorcer un modele institutionnel nouveau ou en ameliorant l ancien par plus de redistibutivite des responsabilites aux regions
    faut il reconfigurer les regions et departements, les tenants d un modele federaliste pourraient penser que j ai points d accord definitifs avec eux

    RIEN DE TEL JE FAIS DES PROPOSTIONS ET JE NE M INSCRIS DANS AUCUN MODELE QUI PEUT APPARAITRE COMME INEGALITAIRE AU PLAN INSTITUTIONNEL POUR CERTAIN DE NOS COMPATRIOTES

    Alorsquel modele institutionnel de reference, ( presidence collegiale tournante?modele presidentiel avec vice presidence ? ) Comme vous pouvez le noter je propose au nouveau president elu en 2021 des modeles de reflexion pour une gouvernance differente

    Le modele nouveau de gouvernance doit recevoi l assentiment du peuple congolais ensuite et tres vite il faudra passer a une vaste conference sur l economie en invitant a celle ci ceux et celles qui par leur temoignage leur expertise et competences professionnelles articuler la reflexion et les solutions autour de l agriculture l extraction du petrole et autres minerais les services formels et informels et la formation professionnelle pour encadrer ses activites
    l ensemble devant etre articule par la programmation budgetaire et strategie de de contrôle a moyen et long terme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.