Tchad: le Président Idriss Déby est-il mort au combat ou assassiné par son État-major militaire ?

Les dictateurs Idriss Déby et Sassou-NGuesso

Ecouter l’interview de Mingwa BIANGO sur l’assassinat du Président tchadien Idriss Déby réalisée le 20 avril 2021 par le service francophone de la Radio Nationale de l’Afrique du Sud

Le président tchadien Idriss Déby est-il mort au combat comme l’annonce la télévision nationale tchadienne ou a t-il été assassiné par son État-major militaire sur le théâtre des affrontements ? En d’autres termes, est-ce que nous assistons à une révolution de palais ?

Idriss Déby qui avait les faveurs de la France et de tous ses moyens militaires dans la zone du Sahel n’aurait pas pu se rendre dans une zone de combat, sans avoir l’assurance de son parrain français, que celle-ci était sécurisée ou sûre !

Quelles sont les raisons qui ont emmené la France a sacrifié son allié Idriss Déby ?

Quel avenir pour l’opération Barkhane et les militaires français au Sahel dont le dictateur tchadien était le pilier et au nom duquel, la France a fermé les yeux sur toutes les violations des droits de l’homme et les atrocités ?

Cette fin tragique du président tchadien Idriss Déby serait-elle la seule issue des dictateurs africains ? Les tyrans africains doivent comprendre qu’aux yeux de leurs maitres, ils sont interchangeables et que seuls leurs intérêts comptent. Désiré Mobutu, le Maréchal du Zaïre que son alter égo tchadien vient de rejoindre l’avait appris à ses dépends le 29 avril 1997 par le biais de Bill Richardson, l’envoyé spécial du Président Bill Clinton

Nous osons espérer que le Tchad ne sombrera comme la Libye ou la Somalie et que toutes les forces vives du Tchad ouvriront un Dialogue inclusif pour une réconciliation nationale et une véritable transition politique et démocratique

Mingwa BIANGO

************************************************************************************

Décès d’Idriss Déby : Emmanuel Macron apporte son soutien à Mahamat Idriss Déby et au Conseil Militaire de la Transition, au mépris de la Constitution du Tchad

Diffusé le 20 avril 2021, par www.congo-liberty.com

La France a appris avec émotion le décès du Président de la République du Tchad, Idriss Déby Itno, annoncé le mardi 20 avril 2021. Elle présente à la famille du Président Déby Itno et à l’ensemble du peuple tchadien ses condoléances attristées. Le Tchad perd un grand soldat et un Président qui a œuvré sans relâche pour la sécurité du pays et la stabilité de la région durant trois décennies. La France perd un ami courageux. 

La France se tient aux côtés du peuple tchadien dans cette épreuve. Elle exprime son ferme attachement à la stabilité et à l’intégrité territoriale du Tchad. 

Elle prend acte de l’annonce par les autorités tchadiennes de la mise en place d’un conseil militaire de transition, organe chargé de conduire une transition politique d’une durée limitée. Elle souligne l’importance que la transition se déroule dans des conditions pacifiques, dans un esprit de dialogue avec tous les acteurs politiques et de la société civile, et permette le retour rapide à une gouvernance inclusive s’appuyant sur les institutions civiles. 

Source : Elysée

Diffusé le 20 avril 2021, par www.congo-liberty.com


Ce contenu a été publié dans Les articles, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Tchad: le Président Idriss Déby est-il mort au combat ou assassiné par son État-major militaire ?

  1. Pambou Lucien Mkaya Mvoka dit :

    APRES LA MORT DE IDRISS DEBY/ REPONSE IMMEDIATE DU RESEAU SOCIAL POLITIQUE TCHADIEN/ NOMINATION DE MAHAMAT DEBY FILS DU PRESIENT DEFUNT A LA TETE DU COMITE OU CONSEIL MILITAIRE TCHADIEN

    1/Suspension immediate de la constitution au motif que que le vice president n ajamais ete designe. Mais alors comment peut on justifier l election pressentie voire realisee de DEBY ( 78ou 79 pour cent de voix) avec une constittution quasi impropre

    2/ Un comite militaire ou un conseil avec a sa tete le propre fils de Deby a savoir Mahamat idriss DEBY prend le pouvoir et va organiser les obseques / ou sont les presidents du SEnat et de l assemblee NATIONALE

    3/Nous sommes la au coeur du reseau et de l entresoi ou l allegeance joue un role p^lus important que les institutions girouettes mise en place pour amuser la galerie et valider l existance des democrature en Afrique francophone avec la benediction de la mere Patrie qui va accompagner la disparition de Deby itno avec deux problemes en tete comment permetttre a la force Barkhane de jouer son role et commentfavoriser la continuite de la poursuite des interets francais en Afrique

    4/ Sans l accepter et encore moins le justifier on peut constater que la France n a pas besoin de regime democratique en Afrique malgre la declamation et les declarations des hommes politiques francais.la France en Afrique francophone a besoin de stabilite pour ses interets et seuls les chefs d Etats longtemps restes aux affaires peuvent lui apporter cette stabilite. N en deplaise aux oppositions politiques bavardes et oiseuses qui ont beaucoup de mal a maitriser lers arcanes de la geopolitique territoriale.La France ecoute et fait au mieux de ses interets

    5/ La mort de Deby revolution de palais ou fait avere des combats avec la rebellion
    Finalement peut importe le fait materiel reel; le resultat est la et la france va etre oblige de reevaluer sa politioque de lutte contre le dhihadisme en afrique dont la pierre ancillaire etait structuree autour du tchad qui posssede une armee plus aguerrie que l ensemble des armees de l afrique noire francophone

    6/ La france va t elle jouer la continuite securitaire en permettant a mahamet idriss le fils du marechal englouti par les sables du centre du tchad a continuer d etre le fils de son pere, ou la france souheaitera telle encadrer le fils par queques caciques du reseau social politique tchadien pour tierer les ficelles differement? Que diront les presidents Bongo du gabon, Sassou du Congo , Biya du CAmeroun, Embalo de guinee Bissau et obiang de la guinee equatoriale et les autres presidents de de la sphere francophone noire d afrique

    7/la mort de Deby itno rebat elle les cartes en matiere d organisation securitaire en afrique centrale( oui c est vrai et la france sera toujours a la manoeuvre) et qu en sera til en matiere gouvernance politique( CELA RISQUE COMME D HABITUDE BUSINESS AS USUAL AVEC LES DIFFERENTS RESEAUX SOCIO POLITIQUES NATIONAUX DE SON PRE CARRE FRANCOPHONE PERMANENT)

  2. Jean OKOMBA dit :

    C est ce qui s’est passé à la mort de Ngouabi. Il faut trouver un autre mot pour designer la constitution. Les noirs ne sont pas suffisamment entrés dans l’histoire. La maxime de Sarko largement critiquée par les pseudo intellectuels africains trouvent dans ce genre de comportement totalement perfide toute sa veracité. Deby est mort, vive Deby.

  3. Patrice Thiam dit :

    Bye bye Mr le dictateur IDRISS que ton âme se repose enfer et le prochain sur la liste est Takou nguesso

  4. KIKI VA AUSSI BIENTOT ABATTRE SON PERE dit :

    LA FRANCE EN PLEIN RECYCLAGE DE SON CARRÉ DE DICTATEURS

    A CE RYTHME KIKI VA BIENTOT ABATTRE SON PERE SAFOU NGUESSO.

    Safou na Kwanga…. aaaahh surtout Kwanga !

    Qui tue par l’épée périra par l’épée.

    Après Kabila père, ITNO DEBY maintenant, le tour de sassou va arriver à toute vitesse.

    La France est entrain de renouveler ses Préfets-Présidents africains.

    Rajeunissement dont l’objectif est de mettre des hommes jeunes au pouvoir. Des hommes qui pourront encore faire perdurer l’hégémonie française pendant au moins 30 ans encore.

    Trop de critiques sur les dictateurs et violeurs des constitutions avec des 3ème, 4ème et 5ème mandats, ont fini par mettre l’Elysée et le Quai d’Orsay mal à l’aise.

    La France indexée par le monde entier pour son soutien inconditionnel aux dictateurs vieillissants veut redorer son blason en faisant virer ces VIEUX devenus trop encombrants.

    Histoire de mettre en place de nouveaux domestiques-cerbères qui donneront l’impression d’un renouveau en Afrique.

    La France ne veut pas courir non plus le risque d’une vacance de serviteurs dans le cas ou ces vieux « DEVENUS TROP VIEUX » viendraient à mourir de mort naturelle.

    Cette analyse pertinente pointe désormais les projecteurs sur les VIEILLARDS : – Paul BIYA, Teodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO, Safou na Kwanga SATAN NGUESSO et l’handicapé Ali BONGO ONDIMBA. Et d’ici la finb de son mandat Alassane OUATTARA devrait aussi y passer.

    Dans ce contexte, pas étonnant que prochainement Kiki NGUESSO ne décapite ou n’abatte illico-presto son père.

    A moins que son père ne l’empoisonne comme il l’a fait à son fils adoptif Guy Brice Parfait KOLELAS.

    QUID DE SASSOU PERE OU DE KIKI LE FILS AURA LA PEAU DE L’AUTRE ?

  5. CD JUMEAU dit :

    Ce jour est historique pour les Africains combattants de la liberté contre des dictateurs barbares mis en place et entretenus par Paris depuis plusieurs décennies. Aujourd’hui plus que jamais, ce peuple du Tchad, qui vient de créer un tremblement de terre en se débarrassant d’un affreux Maréchal-dictateur encore puissant il y a à peine 72 heures, ne devrait accepter le choix que veulent lui imposer (comme en RDC, comme au Gabon, comme au Togo…) les impérialistes. Dans notre lutte pour la liberté, nous avons la conviction que la mort de ce tyrannosaure sera le début d’une saison noire qui emporterait les derniers dinosaures d’Afrique francophone. Levons-vous Africains! Les Africains doivent se prendre en main. Vive l’Afrique!

  6. Jean de Dieu Etoumbakoundou dit :

    Idriss Deby Itno a faim. Il veut manger, il veut prendre du bon champagne. Mais lui souhaite et une vie encore sur cette terre des vivants lui qui avait fait de la vie des autres un jeu d’enfants.

  7. Val de Nantes dit :

    L’attitude guerrière, inappropriée de DEBY en tant que président d’un pays , relève d’une stratégie de captation sur lui des attentions de la communauté internationale , et notamment à l’égard de la mère patrie qu’est la FRANCE .
    Mais lui en a pris . L’habitude n’est l’assurance contre la surprise .
    La MORT DE DEBY est le triomphe du narcissisme sur les lumières de la raison humaine .
    Ce clin d’oeil guerrier , ayant pour but de rester au pouvoir, lui aura finalement coûté la vie . A force d’en faire trop , on perd sa vie ,bien que celle -ci soit écrite en or .
    Qui aurait pu imaginer un président élu démocratiquement se soit transformé en guerrier pour défendre l’intégrité de son territoire .?
    Lorsqu’une démocratie est contestée par des rebelles ,on peut facilement en déduire que cette démocratie n’a pas une réalité réelle ,mais une forme de dictature édulcorée .
    L’AFRIQUE française , asservie aux institutions françaises mal adaptées , reste la risée des pays anglophones dont les régimes politiques présentent des architectures institutionnelles pensées aux réalités sociologiques , économiques et sociales de leur pays .
    Comme l’avait théorisé APOLLON : » éviter l’hybris  » ,seule condition pour créer une cité juste .
    Et PLATON ajouta : une démocratie où le peuple et le dirigeant manquent de savoir ,c’est un despotisme tyrannique . Suivez , mon regard .

  8. SASSOUFIT,DÉGAGE dit :

    C’esT le KO au Tchad,sauve qui peut.Le fils d’Idryss Déby qui pris le pouvoir a été tué hier soir, les rebelles sont aux portes de Djaména

  9. Jean de Dieu BASSILA dit :

    Le 23 mars dernier, à peine que les resultats provisoirs de la non élection presidentielle de sassou nguesso étaient rendus publics, Idriss Deby, n ‘a pas perdu un instant pour feliciter son ami dictateur et empereur du Congo qui detient jusqu’aujourd’hui le corps de son opposant Guy Brice Parfait Kolelas. Idriss Deby qui par ce geste se moquait du defunt Kolelas, ne savait pas que sa mort aussi était scellée un mois plus tard. On ne doit pas se moquer de la mort des autres, comme le font des dictateurs en afrique, car tous nous mourrons. Je voudrais inviter Idriss Deby à manger et boire au palais de l’elysée.

  10. VAL DE NANTES : dit :

    Ces pays africains montrent leur immaturité politique à la face du monde ,tels des enfants choyés par un parent riche et inconscient .
    L’AFRIQUE noire française reste le mouton noir de l’émancipation des africains contemporains ,car la conception divine du pouvoir leur ôte la possibilité de mieux faire connaissance des avantages multidimensionnels que recèle la démocratie représentative basée sur le modèle fédéraliste ,c’est à dire une forme d’Etat où la subsidiarité des questions locales est laissée aux territoires jouissant des pouvoirs de décision économique ,politique et sociale .Les institutions actuelles qui régissent ces Etats fantômes devenues obsolètes et inopérantes ,ne présagent en rien d’un décollage économique escompté depuis des lustres . C’est le règne du « rienisme  » ,comme pénitence aux nègres assignés à la misère éternelle .
    Marx avait bien raison de dire que « c’est l’économie qui dirige le politique « ,l’état de délabrement économique de cette partie de l’Afrique valide cette fameuse maxime .
    L’homme africain noir se noie dans un spleen existentiel d’où il a du mal à s’extirper ,tant ses décisions politiques et économiques sont fortement dépendantes d’un schéma institutionnel inapproprié qui le confine à la paupérisation absolue .
    La théorisation des institutions françaises à des fins d’adaptation aux pays africains , dont les écosystèmes semblent distincts , est vaine et hérétique .
    Le malade africain reste réfractaire au vaccin institutionnel français . Ces institutions ,C’est l’astana zeneca africain …
    Comme le disait SARTRE : » l’enfer ,c’est les autres « , alors changeons de logiciel mental . Puisque ce sont les autres qui nous font mal .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.