France –Tchad – Congo : relations en trompe l’œil

Ghys Fortune BEMBA DOMBE

Depuis la mort de l’ancien président tchadien Idriss Deby Itno dans la nuit du 21 avril 2021 et celle de l’opposant congolais Guy Brice Parfait Kolelas, la planète terre vient de se rendre à l’évidence de la Realpolitik avec des prises de positions abracadabrantesques d’Emmanuel Macron et de la justice française réputée impartiale ,et du comportement de Sassou Nguesso.

A l’image de Nicolas Machiavel dans son ouvrage le Prince (1513), qui établit que le seul but d’un Prince devrait être la recherche du pouvoir, indépendamment des questions religieuses et morales et du cardinal de Richelieu qui inventa l’expression « raison d’Etat », de même, Emmanuel Macron marche sur les principes élémentaires de la démocratie en validant depuis le 23 avril 2021, le coup d’État perpétré à Ndjamena par le Conseil militaire de Transition (CMT). 

Jusqu’au moment où nous quittons le Tchad, la situation dans la capitale était calme et les gens vaquaient normalement à leurs occupations dans une ville quadrillée par des blindés et parsemée  d’éléments de la Garde Républicaine. Mais, dopé du soutien d’Emmanuel Macron qui a promis ne pas permettre la déstabilisation du Tchad, le C.M.T a préféré le weltpolitik en bombardant les rebelles du FACT au Nord du pays et demandant l’extradition de nombre d’entre eux qui se sont réfugiés au Niger. A Ndjamena et à Moundou, le 27 avril 2021, le C.M.T a réprimé sévèrement les manifestants qui réclament son départ et l’application in extenso de la Constitution du pays.

Face aux émeutes du 27 avril qui ont fait 9 morts selon la Convention tchadienne de défense des droits de l’Homme et selon les officiels, Emmanuel Macron, recevant le président de l’Union africaine ce même jour à l’Élysée, s’est vu obliger de procéder à un recadrage du C.M.T. Par ailleurs, la nomination par la junte du premier ministre Albert Pahimi Padacké ne fait pas l’unanimité. Certains acteurs politiques et de la société civile pensent qu’il faut respecter les principes démocratiques. D’autres par contre comme Amine Abba Sidick arguent qu’il y a des principes et il y a la réalité sur le terrain. Par conséquent, on ne peut donc pas réclamer sur le champ, les élections paisibles et libres, un pouvoir civil par les urnes alors que le Tchad fait face aux défis sécuritaires. 

Il ne fait l’ombre d’aucuns doutes que les prochains jours en Afrique sub-saharienne s’annoncent toujours mouvementés pour la France, les pays de G-5 Sahel et de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Mais quelques soient les tempêtes, la France veut conserver son pré-carré après la perte partielle de la Centrafrique où les Russes règnent en Maitre et le Congo où Sassou se rapproche de plus en plus de la Chine, de la Russie et de la Turquie. A qui la faute ?

 Le sentiment anti-français et l’avenir de la sous-région

La France de Nicolas Sarkozy a créé trop de dégâts précédemment. En Côte d’Ivoire en 2010, elle installe Alassane Ouattara avec des centaines de morts. Le 10 mars 2011, après la réception et reconnaissance officielle du Conseil National de Transition libyen à l’Élysée, Sarkozy commence les manœuvres pour se débarrasser de Kadhafi. Bien que son intervention  emporte Kadhafi, elle ouvre en revanche les portes de la plus grande poudrière d’Afrique et déroule le tapis rouge aux terroristes et bandits de grand chemin.   

        La France est soupçonnée souvent de jouer sur deux plateaux et des sales rôles comme nous le voyons avec la mort de l’opposant franco-congolais, Guy Brice Parfait Kolelas. Le Tribunal criminel de Bobigny et des médias français tels que Rfi dépendant du gouvernement français ont pondu un communiqué faisant état de la mort de ce dernier par la Covid-19 le 22 mars 2021. Mais, Maitre William Bourdon se basant sur les conclusions des rapports d’autopsie et de toxicologie du corps de Parfait Kolelas, révèle dans son communiqué du 22 avril 2021, le décès survenu le 21 mars 2021 et non le 22 mars 2021. Du coup, le pouvoir de Brazzaville trouve que la France soutien indirectement l’opposition congolaise par le fait d’autoriser l’autopsie sur un corps décédé de Covid-19, chose qui n’était fait en France depuis l’apparition de la pandémie. A cela, autoriser des manifestations contre Sassou en pleine période de confinement où les activités sont en berne semble être une insulte. Selon certaines indiscrétions, Sassou Denis aurait demandé que l’affaire Guy Brice Parfait Kolelas soit classée avant son arrivée à Paris le 17 mai 2021 où il va assister au sommet financier France-Afrique. Cela semble se vérifier avec l’arrivée à Paris de son ministre d’Etat Claude Alphonse N’silou qui est malheureusement l’ombre de lui-même au Congo comme en France ,n’a nullement influencé le cours de l’histoire et la famille Kolelas. Certes Sassou est actuellement incontournable dans la sous-région, mais son absence aux obsèques de son homologue Idriss Itno Deby qui lui a rendu visite à Brazzaville, est perçu très mal perçue. Il n’est pas exclu que demain Sassou Dénis soit sacrifié par ses mentors français. 

Ce qui nous paraît incompréhensible est que la France se dit pays démocratique et des droits de l’homme et viole ces mêmes principes en Afrique francophone.

Suite à la tribune signée par une vingtaine de généraux, une centaine de hauts-gradés et plus d’un millier d’autres militaires appelant à un retour de l’honneur et du devoir au sein de la classe politique, celle-ci s’est levée pour défendre leur « fameuse démocratie ». Ces hommes en treillis n’ont-ils pas raison ,lorsqu’ils mettent en garde Emmanuel Macron sur la possibilité d’un coup de force, c’est-à-dire d’un coup d’Etat en France ? Macron devrait se rendre compte à l’évidence que si en France les velléités de coup d’État démangent, en Afrique aussi c’est le cas, parce que depuis les semblants des indépendances, les anciennes colonies françaises ne connaissent que ces coups de force, à quelques exceptions près, dont la mère patrie a toujours été impliquée de près ou de loin.    

Bref, la machine France – Afrique semble être très grippée depuis que Macron exhibe clairement ses griffes sur le continent. On se rend compte que le sentiment anti-français est entretenu par les français eux-mêmes. Il faut éviter le pire si ce comportement envers les français et leurs intérêts se multiplient davantage.   

 Ghys Fortune BEMBA DOMBE Diffusé le 29 avril 2021, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à France –Tchad – Congo : relations en trompe l’œil

  1. Jo dit :

    Au risque de me répéter, la france ne va pas sacrifier son pion. Si quelqu’un ne veut plus du tyran, qu’il aille le chercher. Ils n’ont aucun intérêt à ce que la situation change au Congo. Nous sommes toujours la même colonie, qu’en 1960. Mais diable pourquoi se plaindre de la France, en France aux Français? Il est temps de changer. il est temps de comprendre que si actuellement nous sommes les derniers de l »humanité, c’est de notre faute. Un peuple divisé est divisable. Un peuple qui ne s’aime pas est séparable. Apprenons à nous aimer, nous même, notre couleur, notre culture, nos prénoms et nos traditions, on aura fait un grand pas. Les portugais et les catholiques, historiquement, on commencé la saignée, de notre peuple, de par notre naïveté. On a toujours pas tiré les leçons de l’histoire.

  2. Jo dit :

    Nous sommes un colonie, avec notre consentement. Oubliez Macron, il ne nous aime pas, nous méprise. Il défend les intérêts de sa nation, et politiquement, il a raison. C’est nous qui sommes naïfs. Les portugais d’abord, avec les catholiques, ont montré notre naïveté dès le XVe siècle. 6 siècles plus tard, même problème.
    Il est temps de se remettre en question, collectivement. Ce n’est plus possible.

  3. A JO/merci pour ce papier de geopolitique pour l afrique centrale

    MERCI , merci pour ces remarques pour la pratique de citoyens congolais qui doivent devenir matures et qui doivent reduire le bavardage pleunichard permanent tout en restant au chaud en France qui vous accueille et vous nourrit/ nourrissons nous de geopolitique et on comprendra les subtilites des pouvoirs en afriquecentrale francophone

    Dont acte jo et que les pleurnicheurs continuent de verser des larmes de crocodiles et de se couvrir de goudron et de plumes

    La France n arien a faire de nos jeremiades de naifs et de momes qui ont beaucoup de mal a penser par eux memes

    Voici

  4. MARCEL CÉSAR MABIKA dit :

    LORSQUE LES GENS DÉCIDENT POUR VOUS, PENDANT VOUS N’ÊTES PAS LÀ, RETENEZ-LE UNE BONNE FOIS TOUTE, C’EST QU’ILS DOIVENT FORCÉMENT DÉCIDER CONTRE VOUS.TEL CELA FUT FAIT, À BERLIN,AU GRANAU DÉTRIMENT DE L’AFRIQUE : POURTANT TERRE UTÉRINE DE TOUTE L’HUMANITÉ. PUIS PAR LA SUITE, TERRE NOURRICIÈRE ET VIVIFIANTE DU GENRE HUMAIN.BREF, PARADOXELEMENT, L’ÉLÈVE SE BAT BEC ET ONGLES À VOULOIR DEVENIR LE MAÎTRE.TRISTE IRONIE DU SORT !

  5. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    POURQUOI L’HORIZON DE LA CHUTE DE SASSOU NGUESSO S’ECLAIRCIT-IL AU CONGO ET DANS LA ZONE CEMAC? https://www.youtube.com/watch?v=QSmu02okN84

  6. VAL DE NANTES : dit :

    Il y a longtemps que nous attendons cette éclaircie ,malheureusement ,c’est plus un éclair sans conséquences qui nous illusionne .
    Mais le temps ,comme disait KANT » : fait partie des éléments de l’expérience du monde ,à priori . Ce temps participe à l’altérité de ce maudit pouvoir …Donc le temps est notre allié ,par excellence .

  7. Samba dia Moupata dit :

    Cher Bemba Dombe , nulle doute que Parfait Kolélas , a été assassiné sur ordre de Sassou ,jamais en 50 ans de France ,j’ai vu un t’el imbroglio ! Ce malheureux dors dans une chambre mortuaire à l’institut Médico -Légal sur Paris depuis plus 40 jours. Les résultats de l’autopsie toujours en attente . Les abroutis des enfants Kolélas ont peur de communiquer pour pas perdre la dotation de papa Sassou l’assassin de leurs frère ! Voilà l’héritage de Bernard Kolélas que des voyous fainéants , des quinquas et sexagénaires qui ne jurent que pour Sassou .Tata kue yandi katu Sinsa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.