Au Congo-Brazzaville, des opposants politiques crédibles condamnés à mort

La mort inopinée dans des conditions étranges pendant la campagne électorale congolaise en avril 2021 de l’opposant Guy Brice Parfait Kolélas, 62 ans, candidat majeur à l’élection présidentielle, n’est toujours pas élucidée un mois après son évacuation sanitaire de Brazzaville à Paris. De plus, les résultats de l’autopsie faite par l’institut médico-légal de Paris, tenus au secret, mettent à mal la thèse de la mort due au Covid 19 faussement propagée par le gouvernement de Brazzaville et reprise depuis par de nombreux médias nationaux et internationaux. Cette thèse est maintenant battue en brèche par les résultats de la première autopsie enfin remise à l’avocat de la famille Kolélas, Me. William Boudon. Ce dernier s’est joint à son confrère Me. Bouzrou, avocat de la veuve Nathalie Kolélas, pour une demande de contre-autopsie et des analyses plus approfondies des causes du décès. Si les médecins légistes parisiens parlent de défaillance cardio-respiratoire, ils ne font cependant pas allusion à la Covid19 comme l’affirmait sans preuve les autorités autoproclamées du Congo. 

M. Guy Brice Parfait Kolélas n’est donc pas mort le 22 mars 2021 sur le tarmac de l’aéroport du Bourget à Paris, mais plutôt le 21 mars 2021 à Brazzaville, le jour de l’élection présidentielle. L’article 70 de la constitution est très explicite sur ce sujet et devrait être observé avec rigueur. « En effet, les membres de la famille Kolélas estiment que les conclusions du premier rapport d’autopsie ne permettent pas d’être parfaitement et précisément éclairées sur les raisons du décès de leur parent… », écrit Me. Bourdon.

Par ailleurs, on est en droit de se demander pourquoi les autorités françaises n’ont-elles pas fait respecter la règlementation Covid19 sur le cas du cadavre de monsieur Kolelas? Autre interrogation, pourquoi au début, la police française a-t-elle tenté plusieurs fois de faire signer des documents à la veuve en l’absence de son avocat? Aussi, pourquoi tous les collaborateurs de l’opposant, son épouse qui a été à son chevet jusque dans l’avion et l’équipage n’ont pas été contrôlés positifs au Covid19 ? Que cachent en réalité ces résultats parcellaires que livre avec retard l’institut médico-légal de Paris? L’opinion publique congolaise, quant à elle, croit dès le début de cette affaire à la thèse de l’empoisonnement du candidat à la présidentielle Guy Brice Parfait Kolelas. Ceci, en référence à une pratique politique criminelle d’élimination physique d’opposants, devenue monnaie courante au sein du monde politique régnant au Congo-Brazzaville. Dans cette affaire, tout laisse à penser à une sorte de mépris du droit à la manifestation de la vérité. Même le fait que le mort ait été aussi citoyen français en plus d’être citoyen congolais ne semble mouvoir les autorités françaises. 

Pour accompagner la famille, mais aussi et surtout pour mettre fin à la culture de l’élimination physique des adversaires politiques installée, non seulement au Congo, par le satrape de Brazzaville, mais également dans d’autres pays africains, un groupe dénommé VÉRITÉ POUR PAKO a vu le jour. Dans son lit de mort, Guy Brice Parfait Kolelas avait exhorté les Congolais et les Congolaises à se « … lever comme un seul homme, à se battre pour le changement et d’y aller car il y va de l’avenir de vos enfants… ». Ce message s’adresse aussi aux africains qui doivent se lever pour leurs libertés et pour l’avenir de leurs enfants.

Ce collectif se veut donc panafricain et se propose de mener une lutte acharnée, de tout temps, contre les déviances politiques et autres abus imposés depuis trop longtemps aux populations du continent noir. Étant donné le parfum ‘’françafricain’’ de cette affaire, le groupe de travail VERITE POUR PAKO entend adjoindre des avocats et des médecins légistes Nord-Américains, Panafricains et Européens à l’équipe déjà en place en France, aux fins de donner une dimension supranationale à cette affaire, de rétablir la vérité et de protéger de nombreuses vies d’acteurs politiques et de la société civile. 

LE COLLECTIF VÉRITÉ POUR PAKO

Teylama Miabey

Lydie Kolelas

Jean-Luc Malekat

Mathieu Baliele Bakima

Jean-Médard Moundzika

Maurille Louzala

Sadio Kanté

David Londi

Jean-Claude Sitou

Socrate Bouzingou

Antena Girma

Mesfeni Assfa

Lagoke Gniaka

Bertin Mboko

Marie-Louise Abia

Ludovic Mbani

Eliane Mafouana

Leopold Mafouana

Guy-Patout Bounkazi

Geoges Goma-Gakissa

Diffusé le 30 avril 2021, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les Dossiers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Au Congo-Brazzaville, des opposants politiques crédibles condamnés à mort

  1. Lamba Hissa dit :

    C’est une décision normale et bien réfléchie pour éviter les lacs de corruption et d’échec en France. De cette façon, tout le monde saura de quoi Parfait Kolelas est mort.
    Mais cela nécessite des moyens. À moins de déplacer les médecins légistes américains. Et même en procédant au déplacement des médecins légistes américains; cela nécessite de gros moyens. Beaucoup de courage et de persévérance.

  2. Samba dia Moupata dit :

    Une initiative encourageante , mais il faut se donner les moyens financier . Chers compatriotes mettez les choses aux claires et vous trouverez les moyens financiers dans la diaspora . J’y crois à cette initiative car il y’a une Kolélas Lydie qui se joint à vous , contrairement aux abroutis des enfants de Ya Jacky Mounzenzé, dont Landry Kolélas reste délégué du gouvernement Mbochi , Théodorine est au conseil supérieur de la sorcellerie Mbochi avec Henri Bouka , ne comptez non plus sur la Mbochi 100% Nathalie YOKA qui très certainement subie des pressions de ses parents , nous avons tous vus la veuve DEBY s’ exprimée devant la dépouille de son mari et pourquoi cette dernière reste muette à ce jour ? Ne comptez pas surtout sur Badiabio Joseph (dadis) ,ce garçon est dans la mafia Mbochi depuis plus de 40 ans , un ancien du renseignement Mbochi avant il habitait une petite maison en face de Kyzyto et maintenant il a construit de nombreux villas dans Bzazza dont celle de Fougère ou encore celle de l’imprimerie Nationale .

  3. David Londi dit :

    Quelles que soient les contradictions politiques que l’on ait pu avoir avec Parfait Kolelas nous sommes, ici, face à un crime crapuleux que tout démocrate doit dénoncer. Le système dictatorial congolais, dans sa lutte effrénée pour la conservation du pouvoir, commet les crimes les plus effroyables qui vont des empoisonnements aux génocides en passant par des emprisonnements injustifiés des opposants. Nous savons aussi que les dictatures ont une durée de vie plus courte que les démocraties, ces crimes sont donc aussi son talon d’Achille qui doivent faire converger tous les démocrates vers des moyens de lutte communs pour désintégrer son système. Les gesticulations des soutiens de tous horizons n’y feront rien. The end is near !

  4. Bjr à toutes et à tous je salut cette initiative pour que nous puissions connaître exactement les vrais causes de la mort de notre frère et président Pako en plus ça donnera un sujet de réflexion aux pctis.
    Ensemble nous allons libérer le Congo Brazzaville en particulier et l’Afrique en général.

  5. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    AFFAIRE CRIMINELLE: 5 ERREURS FATALES DU DEFUNT GUY BRICE PARFAIT KOLELAS ET A QUI PROFITE SON ASSASSINAT?
    Pour comprendre la nature de la dictature francafrique de Sassou Nguesso ; il faut connaître ses moyens de pressions exercés contre les congolais sur différentes échelles nationales et de la diaspora. Par ailleurs, « Ceux qui blessent oublient vite mais ceux qui portent les cicatrices n’oublient jamais ». Mais le temps, comme disait Emmanuel KANT, fait partie des éléments de l’expérience du monde, à priori. Ce temps participe à l’altérité de ce maudit pouvoir de Denis Sassou Nguesso. Donc le temps est notre allié, par excellence.
    AFFAIRE CRIMINELLE: 5 ERREURS FATALES DU DEFUNT GUY BRICE PARFAIT KOLELAS ET A QUI PROFITE SON ASSASSINAT? https://www.youtube.com/watch?v=xy8CGJXBBXs

  6. LE POOL QUI NE LACHE PAS dit :

    Chers compatriotes, je peux affirmer avec une certitude absolue que les congolais et le monde entier ne sauront jamais les vraies raisons qui ont conduit P. Kolelas de vie à trepas. Même les instituts légaux français appelés à établir les vraies causes de la mort de l’homme poltique congolais, seront eux aussi dans l’incapacité de se prononcer formellement et en toute indépendance sur cette question. Et pour cause? Simplement pour des morts comme celle là, les raisons de la françafrique priment sur tout et de façon souvent scandaleuse et abusive sont frappées du sceau du « sacro saint principe de secret défense ». Pour étayer mon propos je vous inviterai simplement de lire entre les lignes les articles ou même les ouvrages publiés sur un ancien ministre français, Robert Boulin un assassinat maquillé en suicide dans un étang de la forêt de Rambouillet.

  7. Gabio dit :

    Est ce qu’on a vraiment besoin de savoir de quoi il est mort, ca change quoi. On sait que Kolelas a ete assassine par sassou en l’empoisonant, nous n’avons pas besoin de connaitre ce poison. Il l’a fait pour Ntsourou et beaucoup d’autres avant. Nous avons un bandit, voleur et criminel arme et dresse par les blancs contre nous a cause de notre propre petrole. Voila

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.