ORAISON FUNÈBRES EN MÉMOIRE DU RÉSISTANT, LE LION DE MAKANDA PAR NKOUNKOU BAUDRY

*HOMMAGE AU ROI LION DE MAKANDA*

*Le Lion n’est pas mort, il dort*

Un Grand Résistant légendaire au pouvoir de Brazzaville, un Défenseur infatigable de la paix et de la démocratie au Congo s’en est allé.

Aujourd’hui je perds un « un Grand frère », un « Ami » de lutte politique qui, aura servi la Résistance Congolaise et les Congolais avec passion toute sa vie.

Nous sommes réunis aujourd’hui pour rendre hommage à un homme dont le parcours rejoint
l’Histoire du Congo- Brazzaville, un parcours qui nous rappelle que l’Histoire est faite d’abord de cheminements individuels, de convictions pour lesquelles les hommes et les femmes se battent au prix, parfois, de leur propre vie.

Nous sommes réunis aujourd’hui pour rendre hommage à un homme qui a choisi tout au long de sa vie de mettre son génie au service du collectif, parce qu’il pensait que l’on ne progressait que comme cela.

C’est un honneur tout autant qu’une douleur d’être ici devant vous pour rendre hommage à une grande voix qui s’est éteinte dernier mais dont la République n’oubliera jamais ni le timbre, ni les messages visionnaires.

Comme beaucoup de celles et ceux qui ont vécu l’horreur de la dictature…
De l’oppression…De l’enfermement…De là Torture…De l’empoisonnement…De l’Élimination…

Notre Grand Frère Jean Pierre IBOUANGA, Alias  » LE LION DE MAKANDA » faisait montre de cette si émouvante pudeur, de cette manière de garder pour soi la souffrance personnelle, pour mieux en tirer la dimension historique et ramener l’expérience intime à l’Humain…
Il avait cette capacité de faire émerger de la mémoire des préceptes des Enseignements collectifs, au service, non de la certitude, Mais de ce qu’il appelait un horizon de vérité.
Le parcours du LION DE MAKANDA, c’est comme ouvrir un manuel de l’histoire, C’est replonger au cœur de ce qui était alors le CONGO-BRAZZA…Capitale de la France Libre…

Né en 1959… Dans le Petit  village POPO…De École Primaire de Popo,  près de  Mossendjo,
-En cm2 à l’école des fille à pointe noire…
-De la 6eme en terminale, au lycée Jean Victor Augagneur à Pointe Noire…
Un passage à la faculté de Brazzaville…
Suivra L’université Lyon 3, avec une spécialisation en Sociologie…
Un DEA en Anthropologie…les passions qui allaient forger sa vie, était accompagnée  par la musique…
Le Grand Lion de Makanda LUNDU, était un grand musicien or pair, c’est grâce à cette Passion, Que Nous nous sommes rencontrés, Moi, Sportif de Haut-niveau et lui le Sociologue…

C’est donc à Lyon que s’est manifesté tout son engagement politique. C’est là qu’il a gagné son surnom de « *Lion de Makanda* », pour sa crinière blanche aisément reconnaissable autour de sa bouche et de son menton, mais surtout pour sa ténacité lors des débats politiques.

Après le décès du Grand Marc MaPingou, la Résistance Congolaise perd encore l’une de ses grandes figures et l’une de ses rugissantes voix de notre lutte qui a occupé pendant plus de vingt ans une place centrale dans notre vie politique à Lyon, en France en Europe et au Congo.
Quand le Lion de Makanda rugissait, avec lui, les mots de Démocratie, de République, de Nation et d’Etat prenaient tout leur sens.
La Résistance Congolaise perd aujourd’hui un homme de convictions, un homme d’honneur, un homme d’une exceptionnelle intelligence qui se définissait lui même : l’intellectuel Ibouanga Loundou.
Le Lion de Makanda, avait la passion du Congo, une passion dévorante, tenace, qui le conduisait de son Non jusqu’au tribunal à Paris contre le pouvoir de Brazzaville.

Chacun d’entre nous qui le fréquentait, pressentait que dans son patriotisme obstiné il y avait en quelque sorte une part de notre Résistance nationale qui l’a conduit à animer un blog dénommé : « Demain Le Congo Brazzaville ».
Le Lion de Makanda était fier et inclassable parmi les « hommes politiques de la diaspora » achetables au Congo, fidèle aux valeurs de la démocratie et œuvrait ardemment à l’édification d’un Nouveau Congo réellement démocratique.
Un Grand légendaire Résistant ! Avec lui, la Résistance féroce au pouvoir de Brazzaville avait gardé quelque chose de vivant. Le sobriquet de Lion lui allait comme une évidence.

Cette disparition brutale est une déchirure avec peu d’années de complicité politique mais surtout personnelle avec Mon Grand! Le Lion de Makanda.
Un grand Résistant n’est plus, c’est vrai ! Le Congo et la Résistance Congolaise une fois encore sont orphelins, c’est vrai !
Le Congo est de nouveau privé d’une voix éclairée, turbulente c’est vrai !
La Résistance Congolaise vient encore d’être décapitée, c’est vrai !
Tout ceci est vrai et nous en souffrons au plus profond de notre être. Comment pourrait t-il en être autrement ?

Le Lion de Makanda va nous manquer. Il nous manque déjà terriblement. Il manquera encore plus cruellement à sa famille, sa femme, ses proches.  Aujourd’hui, en ces heures sombres, nous sommes tous de la famille de Ibouanga Loundou.
Aujourd’hui chaque Congolais épris de paix et de justice porte fièrement le nom du Lion  de Makanda. Parce que le combat de ce Grand Résistant que j’ai eu l’immense honneur de connaître c’était justement cela, la Paix et la justice pour son pays le Congo.

Mais si le Lion de Makanda n’est plus là physiquement parmi nous, son Esprit, lui, est là bien vivant. Sans doute plus fort et plus réel que jamais. Son amour pour le Congo, son engagement politique en faveur de la liberté, son intégrité, sa probité, ses convictions démocratiques, son combat pour la démocratie réelle, la justice, son respect pour tous les Congolais, quelque soit leur origine ethnique, régionale, leur croyance, leur choix politique, leur statut social….

Toutes ces valeurs qui ont façonné sa vie et rempli son âme, lui conférant sa stature d’un Grand Résistant éclairé, sont vivantes…
C’est cela l’héritage que nous lègue Ibouanga Loundou alias le Lion de Makanda.

Le vieux MBOUTA avait une inébranlable conviction: le peuple congolais a droit à la liberté, à la justice, au développement, à la démocratie, à la paix. Le rêve d’un avenir meilleur pour tous les congolais était son combat.
«  Il faut continuer à nous battre contre la dictature pour un Congo libre et démocratique…c’est de notre avenir et celui de nos enfants dont il s’agit …

La Vraie République du Congo réellement démocratique, était le fil de la vie du Lion de Makanda. La nuit du  20/05/2021 à 20h…ce fil s’est rompu et je pense avec grande émotion à sa famille.

Rassure-toi Mon Grand MBOUTA !
Rien n’est encore fini…
La mort n’est pas une fin, c’est le début d’un épisode, c’est la suite d’une expression, la confirmation de ton talent de Résistant !
Puisse Ton combat et ta tolérance continuer à inspirer les Congolais épris de Paix au quotidien.

Paix Profonde à Ton Âme Mon Grand !AUREVOIR GRAND-FRÈRE ET MERCI…Ton Petit-frère Baudry NKOUNKOU-MALANDA 

Diffusé le 03 juin 2021, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à ORAISON FUNÈBRES EN MÉMOIRE DU RÉSISTANT, LE LION DE MAKANDA PAR NKOUNKOU BAUDRY

  1. pambou lucien mkaya mvoka dit :

    le lion n est pas mort il dort

    Que ,les lionceaux biologiques ou spirituels reprennent la lutte et montrent leur savoir faire
    Toute lutte est une longue marche pavee de joies et de pleurs et d interrogations
    Faut il s arreter? faut il continuer?
    Personnellement je ne connaissais pas le roi lion de Makanda mais entant que bantou on s incline devant toute depouille mortuaire et avec respect on adresse ses condoleances a la famille et aux proches

    C est ce que je fais ici et maintenant/REPOSEZ EN PAIX /Cher Roi lion de Makanda

  2. Val de Nantes . dit :

    Que c’est dur . Ce fut un combattant contre la dictature exotique incarnée par l’empereur SASSOU .J’espère que le ciel lui sera facilement accessible car il aura lutté pour le bien commun .Mon frérot LOUNDOU , que DIEU t’accueille dans son royaume ,mais j’aurais aimé te voir au CONGO post SASSOU pour mettre en pratique ta pensée politique ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.