Partout dans le monde, les avions volent. Au Congo de Sassou Nguesso, on vole les avions !

ECair la compagnie congolaise créée par l’immense bâtisseur Jean-Jacques Bouya et pilotée par Fatima-Beyina Moussa accompagnée par ses hommes de main de Privatair, Johan Maertens,  et de Marco Villa, s’est crashée lamentablement alors que près de 500 millions de dollars avaient été consacrés à sa constitution et à son fonctionnement ; en pures pertes !

Le personnel naufragé, des centaines de personnes, abandonné sur le tarmac parisien ou brazzavillois, n’a obtenu ni aide, ni secours ; à l’égal des autres corporations congolaises, masochistes, maltraitées par le petit clan détenteur du pouvoir politique et pétrolier.

Tous les actifs colossaux ont disparu ou vidés de leur substance financière… Restaient quelques avions, patrimoine de la société publique, que l’on savait stockés à l’abri, à l’étranger, hors de portée des créanciers de l’Etat congolais, unique actionnaire d’ECair.

Il est possible d’affirmer que les charognards de la République ont terminé leur travail de liquidateurs d’ECair, au travers de la constitution d’une société de leasing au Luxembourg, dont les bénéficiaires sont encore des inconnus-prête-noms professionnels, encore gérée par l’experte en échecs aéronautiques, Fatima-Beyina Moussa. Encore une « fille de… » qui confirme que la nouvelle génération est aussi nulle que l’ancienne !

Le 22 mai 2019 à Junglinster, Grand-Duché de Luxembourg,

s’est tenue une assemblée générale extraordinaire (l’Assemblée) de

l’associé unique de Pan African Leasing S.à r.l., une société à responsabilité

limitée constituée selon les lois du Grand-Duché de Luxembourg, ayant son

siège social au 8, rue de la Grève, L-1643 Luxembourg, Grand-Duché de

Luxembourg, et immatriculée auprès du Registre de Commerce et des Sociétés

de Luxembourg (R.C.S. Luxembourg) sous le numéro B 233941 (la Société). La

Société a été constituée le 17 avril 2019 suivant un acte de Maître Léonie

Grethen, notaire de résidence à Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg,

publié au Recueil Electronique des Sociétés et Associations numéro

RESA_2019_101.116 le 30 avril 2019. Les statuts de la Société n’ont pas été

modifiés depuis la date de constitution

A comparu Blenheim Capital Services Limited, une société à

responsabilité limitée (private limited company) organisée et constituée selon les

lois d’Angleterre et du Pays de Galles, ayant son siège social à Larkstoke Manor

Ipsden, Wallingford, Royaume-Uni OX10 6AF, et immatriculée auprès du

Registre des Sociétés d’Angleterre sous le numéro 11828268 (l’Associé

Unique),

ici représenté par Régis Galiotto, clerc de notaire, ayant son adresse

professionnelle à Junglinster, Grand-Duché de Luxembourg,

en vertu d’une procuration donnée sous seing privé…..

Laquelle partie comparante, représentée tel que décrit ci-dessus, a requis

le notaire soussigné d’acter ce qui suit :

I. Que l’Associé Unique détient toutes les parts sociales dans le capital

social de la Société ;

II. Que l’ordre du jour de l’Assemblée est le suivant :

1. Décision de réduire la valeur nominale des parts sociales de la

Société d’un Euro (EUR 1,-) par part sociale à un centime d’Euro (EUR 0,01)

2. Augmentation du capital social de la Société d’un montant de

seize mille trois cent vingt-cinq Euro (EUR 16.325,-), ensemble avec le

paiement d’une prime d’émission d’un montant total de dix-huit million cinq

cent trente-quatre mille neuf cent cinquante-quatre Euros (18.534.954,-), afin de

porter le capital social de la Société de son montant actuel de douze mille Euro

(EUR 12.000,-) représenté par un million deux cent mille (1.200.000) parts

sociales ayant une valeur nominale d’un centime d’Euro (EUR 0,01)…

3. Souscription à et libération de l’augmentation du capital social et

de la prime d’émission tel que décrit au point 2. ci-dessus par un apport en nature.

4. Modification des articles 1, 6.1, 8, 11, 12, 13, 16, 23, 24 et 25 des

statuts de la Société (les Statuts) et insertion d’un nouvel article 26 des Statuts…

5. Nomination de Fatima Beyina-Moussa, avec effet à la date de

l’Assemblée, en tant que nouveau gérant de catégorie A de la Société pour une

durée indéterminée….

L’Associé Unique a pris les décisions suivantes:

Première Résolution:

L’Associé Unique décide de réduire la valeur nominale des parts sociales

de la Société d’un Euro (EUR 1,-) par part sociale à un centime d’Euro

(EUR 0,01) par part sociale et prise d’acte que le capital social émis de la Société

fixé à douze mille Euro (EUR 12.000,-) est représenté par un million deux cent

mille (1.200.000) parts sociales ayant une valeur nominale d’un centime d’Euro

(EUR 0,01) par part sociale.

Deuxième Résolution:

L’Associé Unique décide d’augmenter le capital social de la Société d’un

montant de seize mille trois cent vingt-cinq Euro (EUR 16.325,-), ensemble avec

le paiement d’une prime d’émission d’un montant total de dix-huit million cinq

cent trente-quatre mille neuf cent cinquante-quatre Euros (18.534.954,-), afin de

porter le capital social de la Société de son montant actuel de douze mille Euro

(EUR 12.000,-)

Troisième Résolution:

L’Associé Unique décide d’accepter et d’enregistrer la souscription

suivante ainsi que la libération intégrale de l’augmentation du capital social

comme suit :

Intervention – Souscription – Libération

EQUATORIAL CONGO AIRLINES S.A., une société anonyme

constituée en République du Congo (numéro d’immatriculation

CG/BZV 07 B 705 (RCM Brazzaville)) ayant son siège social à ECAir House,

Boulevard Denis Sassou Nguesso, Face Aéroport Maya, République du Congo

(ECAir), ici représentée par Régis Galiotto, clerc de notaire, avec adresse

professionnelle à Junglinster, Grand-Duché de Luxembourg, en vertu d’une

procuration donnée sous seing privé, déclare par la présente souscrire à un

million six cent trente-deux mille cinq cent (1.632.500) parts sociales

nouvellement émises de la Société ayant une valeur nominale d’un centime

d’Euro (EUR 0,01), et libère intégralement lesdites nouvelles parts sociales par

un paiement en nature consistant en les actifs suivants, ayant une valeur totale

d’un montant de dix-huit million cinq cent cinquante-et-un mille deux cent

soixante-dix-neuf Euro (EUR 18.551.279,-) (les Actifs), dont preuve résulte

d’un certificat d’évaluation ayant été remis au notaire :

La procuration ainsi que le certificat d’évaluation mentionnés ci-avant

ont été signés ne varietur par le mandataire de l’Associé Unique, ECAir et le

notaire soussigné et resteront également annexés au présent procès-verbal pour

être soumis ensemble aux formalités de l’enregistrement.

L’apport en nature des Actifs de ECAir à la Société est alloué comme

suit :

(i) un montant de seize mille trois cent vingt-cinq Euro (EUR 16.324,-)

au compte du capital social nominal de la Société ; et

(ii) le surplus d’un montant de dix-huit million cinq cent trente-quatre

mille neuf cent cinquante-quatre Euros (18.534.954,-) au compte prime

d’émission de la Société.

ECAir et l’Associé Unique sont ci-après désignés comme les Associés et

prennent les décisions suivantes à l’unanimité :

Cinquième Résolution:

Les Associés décident de nommer Fatima Beyina-Moussa, née le 31 mars

1973 à Dakar, Sénégal,……………….., avec effet à la date de l’Assemblée, en tant que nouveau gérant de catégorie A de la Société pour une durée indéterminée.

Les voleurs doivent rendre les avions, et rendre l’argent !

TOUS LES DOCUMENTS DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SERONT DIFFUSÉS PROCHAINEMENT…

Mingwa BIANGO

minguabiango@gmail.com

Diffusé le 10 juillet 2021, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Partout dans le monde, les avions volent. Au Congo de Sassou Nguesso, on vole les avions !

  1. Samba dia Moupata dit :

    Sassou Dénis et sa bande des Mbochis ont toujours échoués dans leurs projets économiques , Ecair était essentiellement une entreprise Mbochi , j’ai voyagé en première classe avec une délégation , comprenant Jean jacques Bouya le patron , la fille de Pierre Moussa , Noëlla Ingani qui est la nièce du colonel Okinga qui fut un ami et bien d’autres Mbochis dont j’ignore les noms . Par contres Sassou Dénis a toujours mener à terme ses projets funestes.

  2. le fils du pays dit :

    Depuis juillet 1968,ces gens du pct et leurs affides font fausse route.
    Ils pensent etre des hommes providentiels et indispensables pour le pays alors qu’ils ont echoue sur tous les plans.Tout ce qu’ils essayent de faire ne marche pas.
    Ils ont fait reculer le pays en destruisant le tissu social et le tissu conomique herite du President Massamba.Ce sont des hommes animes par la mauvaise foi qui ne valent meme pas un clou.
    Ils sont incompetents,faineants,mediocres,imbeciles,voleurs,paresseux,ignorants,promoteurs des anti valeurs dans le pays,incesteux et homosexuels pour certains,menteurs,mafieux,serviles,idiots,betes sans limite et indecrottables.Il faudra donner un bon coup de pieds dans ce tas de poubelle.

  3. Congo-B: les employés de la compagnie aérienne Ecair réclament cinq ans d'arriérés de salaires dit :

    Au Congo-Brazzaville, tous les avions de la compagnie nationale aérienne Ecair (Equatorial Congo Airlines) sont cloués au sol depuis 2016. L’entreprise a fait faillite après cinq années d’existence seulement. Depuis lors, les agents n’ont pas reçu un centime. Ils étaient dans la rue ce samedi 10 juillet pour réclamer leurs arriérés de salaires. Les autorités tentent de rassurer sur la relance de la société.
    Les manifestants se sont retrouvés devant le siège d’Ecair dont l’accès leur a été refusé. Dans le parking le matériel automobile est recouvert de poussière. Les jardins qui entourent l’édifice sont envahis d’herbes. Les manifestants ont brandi plusieurs pancartes sur lesquelles on pouvait lire « tout un quinquennat de chômage forcé » ou encore « les oubliés de la République ».

    Leur situation sociale est catastrophique selon leurs déclarations. « Il y a beaucoup de nos collègues qui ont perdu des parents proches par manque d’argent ; des familles se sont disloquées ; des enfants non scolarisés. Pendant que je vous parle, nous avons des collègues hospitalisés et n’ont pas de moyens pour y faire face », a dit désabusé un agent sous couvert d’anonymat.

    « Nous réclamons cinq ans d’arriérés de salaires. Nous ne savons plus à quel saint nous vouer », a déploré un autre agent.
    Les 750 agents d’Ecair appellent à l’implication personnelle du chef de l’État dans le règlement de leur situation. « Ecair n’est pas un défi pour lui. Il peut dire un seul mot et tout sera accompli. Nous sommes ici pour lui dire pacifiquement, papa pense à tes enfants », a lâché un manifestant.

    Vendredi au cours d’une interpellation du gouvernement par les députés, le Premier ministre a expliqué que la compagnie Ecair a déposé son bilan à cause d’un surendettement. Selon Anatole Collinet Makosso, le gouvernement étudie les voies et moyens pour relancer cette entreprise dont l’essentiel de la flotte serait en révision technique.
    Source RFI : https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210710-congo-b-les-employ%C3%A9s-de-la-compagnie-a%C3%A9rienne-ecair-r%C3%A9clament-cinq-ans-d-arri%C3%A9r%C3%A9s-de-salaires

  4. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Très bien, il faut continuer mes chers compatriotes. Notre délivrance est proche car on ne joue pas au dictateur sans argent. Denis Sassou Nguesso  » l’ogre du Congo » a laissé derrière lui que des milliers de cadavres de tout âge sur les routes, dans les hôpitaux, champs, rivières, fleuves, villages, villes, geôles et prisons du Congo. Il a surendetté pour rien un riche pays qu’il a ruiné et détruit. Le riche Congo d’autrefois est devenu en moins de 24 ans presque une poudrière. La justice du peuple est inévitable… 5 PENSÉES DU DIMANCHE ADRESSÉES AUX ENGAGÉS CONTRE SASSOU NGUESSO « L’OGRE DU CONGO BRAZZAVILLE  » https://www.youtube.com/watch?v=E0nak-y5oy8

  5. Anonyme dit :

    Ebonga ebonga te toujours meilleur est la devise des oyocrates…

  6. Вадим dit :

    La France « s’honorerait » d’entamer une reflexion et une demarche scientifique et ethique a propos de ses erreurs dans le conflit en Bosnie, comme elle l’a fait pour le Rwanda, jugent, dans une tribune au « Monde », les universitaires Pierre Bayard et Jean-Louis Fournel. Les deputes et senateurs se sont accordes sur un texte permettant de restituer aux populations les fonds confisques par la justice francaise a des dirigeants corrompus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.