INTERVIEW DE Me PHILIPPE YOULOU : L’unité des Congolais pour chasser le petit dictateur Sassou-NGuesso ; La scission est une fausse solution contre le tribalisme de Sassou ; Participation à la collecte de fonds pour Chyst Dongui et Alex Dzabana…

Me Philippe YOULOU est avocat au barreau de Nice. Il appartient à la famille de l’abbé Fulbert Youlou, le 1er Président de la République du Congo-Brazzaville.

Me Philippe YOULOU combat et dénonce la tyrannie sanguinaire et immonde de Dénis Sassou-NGuesso. Il est farouchement opposé à la scission du Congo-Brazzaville qui est une fausse réponse à la politique primitive, clanique et mortifère de Dénis Sassou-NGuesso , contre les populations du Sud du Congo.

Me Philippe YOULOU appelle à l’unité de tous les Congolais pour chasser Sassou-NGuesso et son régime du pouvoir. Il demande à ses compatriotes de participer à la collecte de fonds pour répondre à l’urgence sanitaires de Chryst Dongui, Alex Dzabana , Jean-Louis Paka et Raymond Malonga…

Diffusé par www.congo-liberty.com

FAITES UN DON POUR L’URGENCE SANITAIRE DE CHRYST DONGUI-GANGA, JEAN-LOUIS PAKA, ALEX DZABANA IBACKA ET RAYMOND MALONGA (Journal Sel-Piment)

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à INTERVIEW DE Me PHILIPPE YOULOU : L’unité des Congolais pour chasser le petit dictateur Sassou-NGuesso ; La scission est une fausse solution contre le tribalisme de Sassou ; Participation à la collecte de fonds pour Chyst Dongui et Alex Dzabana…

  1. Samba dia Moupata dit :

    Cher philippe Youlou , le factuel ce sont vos mots , le plein emploi chez les Mbochis c’est très factuels ! Si vous alliez à la SNPC chercher monsieur Ngatsé, Odongo, Ibara , Oba, Oléssongo, Ikama, Nianga, Ossendza, Sassou Nguesso ou encore Olandzobo , il faut préciser les Prénoms, parce que c’est 98% des Mbochis , c’est comme les officiers supérieurs 95% sont Mbochis , aussi 100% des ministres régalien tout comme la régie financière tenu par 100% des Mbochis , Sur paris cet ambassade est Mbochi . Moi je retourne trois fois au pays dans l’année , la réalité dans le sud kongo est très chaotique, nos compatriotes Kongo ne dépendent que de la charité des parents de la diaspora . Sassou Dénis a réussi de réduire l’ humanités des kongo. Cher Philippe , c’est Albert EINTEIN qui disait . La logique vous mènera d’un point A à un point B . l’imagination vous mènera partout.

  2. le fils du pays dit :

    Selon les dires des hommes de la generation de Mr Sassou Denis a travers les audios que ce dernier est un agent de l’etranger depuis 1964 et il a ete toujours suspecte par ces collegues.Alors,je me pose la question suivante:Comment les services Congolais n’ont pas mis la main sur ce type le laissant prosperer dans son entreprise du crime depuis le President Massamba Debat,Mr Ngouabi,Mr Yhombi,Mr Milongo,Mr Lissouba jusqu’a nos jours.Voila ce qu’un cacique du pct dit pct dit a propos de Mr Sassou au cours d’une reunion dans un moment de lucidite:Nous ne pouvons pas aveuglement suivre Denis qui en toute vraisemblance s’est embourbe dans les transactions compliquees auxquelles nous n’avons pas ete associes.Dans le lot des officiers Congolais il doit avoir ceux qui ont la notion du bon sens,du devoir,de l’interet general et de la morale ancestrale naturellement ils doivent pas tergiverser qu’ils partent deposer l’ami de Mr Conde a Edou Penda.

  3. Kamba Petit-Bois dit :

    Mr. Pierre NGoura, premier maire de la ville de Dolisie, mort à Nice (France) en 2016. Pathétique !!
    Voici un monsieur, assurément infiniment intelligent, qui avait compris très vite les « ténèbres épais et lugubres » qui enveloppaient ce pauvre petit Congo, pays de « carnassiers et vautours tous avides de sang humain. » Il quitta donc ce pays en temps et à l’age utiles, laissant les « honneurs de la ténébreuse et obscure vie politique congolaise », pour se mettre à l’abri de la terreur (vive le MNR, parti-Etat, ancêtre de notre PCT!), et de vivre sa vie d’homme apaisé à Nice jusqu’à son dernier souffle, mort en paix, en 2016. Et en plus un vrai humaniste comme certains coins – majoritaires – du Congo savent en produire.
    Ce fût un grand moment de cette interview.
    Chapeau Maitre Ngoura! Merci maitres Youlou et Mingwa.

  4. Philippe Youlou dit :

    Philippe Youlou

    Pierre Goura est mort en 1996!

  5. Mutu N'kombo dit :

    Salut Maitre YOULOU!

    Pour tout vous dire vous n’avez répondu à aucune des questions posées par Mingwa: votre discours est décousu, incohérent et illogique.
    si vous n’êtes pas pour la scission pensez au moins à ceux qui souffrent le martyr au Congo.
    Vous ne m’avez nullement convaincu!

  6. Philippe Youlou dit :

    Je ne rentrerais jamais à l’académie française pour faire la promotion d’une langue et tant mieux comme ça ! A vous cette promotion !

  7. Rudy MBEMBA dit :

    Merci beaucoup à toi mon frère et confrère Maître Philippe YOULOU sans oublier, le patriote, le défenseur de la liberté, mon très cher frère Mingwa.

    En effet, la situation est chaotique au Congo-Brazzaville et les pays sud Koongo en payent le prix, comme nous le savons. Mais la scission ne me paraît guère la solution politique et sociale, à l’effet de mettre un terme au régime barbare de Brazzaville. Par contre ces pays, ont par le passé, notamment dans le Koongo dia Ntootela ont su galvaniser des énergies nécessaires, aux fins d’une dynamique en faveur du développement du royaume. La quasi-totalité des composantes ethniques de ces pays, faisaient partie de la province de SUNDI, cette province qui disposait d’un savoir faire industriel et mécanique reconnu en matière de travail des métaux. Ainsi, pour ma part une dynamique méticuleusement réfléchie, entretenue, organisée des natifs des pays sud du Congo-Brazzaville, en raison des liens très forts qui les unissent depuis très longtemps à l’intérieur de la province de SUNDI et, au-delà sur l’ensemble du territoire royal pourra, ce me semble, contribuer au développement national du pays.

    A dire vrai, les pays sud du Congo-Brazzaville forment ou constituent, de par leur histoire commune et royale, ce que l’on peut appeler LA DYNAMIQUE SOCIO-CULTURELLE DES CINQ DOIGTS DE LA NATION, à l’instar des cinq doigts de la main qui sont absolument nécessaires pour jouer correctement au tam-tam car un seul doigt n’y suffit pas. Ils regroupent, somme toute, les NATIFS DU POOL, BOUENZA, NIADI ( OU NIARI), LEKOUMOU ET LE LOANGO ( OU LE KOUILOU). C’est l’expression même de l’entité humaine, sociale, morale, spirituelle et politique d’une des six provinces du royaume de Koongo dia Ntootela appelée le SUNDI, la province qui a été l’élément moteur dans le développement de ce royaume et cet élément dynamique qui a le plus donné de rois au royaume en abritant, entre autres, les grands électeurs du clan MPANZU et les grands industriels que sont les NGANGA LUFU, les forgerons ou les experts en matière de travail des métaux.

  8. Samba dia Moupata dit :

    Cher Rudy MBEMBE c’est keyne l’économiste Anglais qui disait devant les faits , je change d’opinions , le vrai génocide c’est privé l’école , le travail et les urgences vitales , dans le pays koongo , nous avons des familles entières de 500 personnes sans un seul travailleur , d’ailleurs les rares koongo qui partent à la retraite sont remplacés par les jeunes Mbochis c’est une factualité . J’ai vu des parents maudirent leurs fils de la diaspora parce qu’ils avaient envoyer peu d’argent. Sassou Dénis doit avoir un cabinet noir qui réfléchit pour réduire l’humanité des koongo , nous y sommes .

  9. VAL DE NANTES : penser par soi même . c'est revendiquer sa personnalité . dit :

    Comme je l’ai toujours dit et ressassé sur ce site : » on nous pense  » .
    Ces institutions adaptées et mortifères sont le résultat d’une pensée non pensée par les congolais .L’on a pensé pour nous .
    Il est temps que les congolais ,de manière intelligente et consensuelle , de produire une pensée institutionnelle qui soit le fruit de leur manifestation de leur pensée .
    Nous sommes des esclaves des motifs de notre maitresse à penser qu’est la FRANCE .
    Elle ne saurait adosser tout le malheur du pays , mais elle a déterminé notre existence politique , institutionnelle et économique ..

  10. VAL DE NANTES : dit :

    Cette culotte institutionnelle de marque française n’est plus adaptée aux exigences légitimes congolaises . LE DÉSASTRE CONGOLAIS loge dans cette culotte trouée .

  11. le fils du pays dit :

    Mr Val de Nantes.Bien vu et bien dit.Je vous tire mon chapeau.
    Et si majorite des Congolais pensait comme vous,les choses auraient nettement change.

  12. Val DE NANTES dit :

    Quand je dis que nous sommes les esclaves des motifs de notre maitresse qu’est la FRANCE , je voudrais signifier à tous mes compatriotes que ces institutions sont taillées pour répondre aux intérêts économiques et financiers de la FRANCE .
    La FRANCE , dans son intrusion infractionnelle dans un pays , a déjà élaboré , par mariottes intellectuelles interposées ,les conditions d’accès à la mise en tutelle économique de notre pays .Les institutions congolaises y favorisent l’accès .Cependant ,je n’incrimine pas la FRANCE d’avoir refusé à la diaspora formatée de rentrer au pays pour contribuer à son développement .Ceci relève d’un excès d’ethnocentrisme maladif de SASSOU dont le fil d’ariane est privilégier les membres de sa propre tribu .
    La FRANCE responsable , oui , coupable ,un peu!!!! .
    Pourquoi coupable ?
    La France n’est- elle pas informée du crime contre l’intelligence diasporique initiée par SASSOU depuis des lustres ?
    Je souhaite de toutes mes forces que notre @compatriote P . Youlou et les autres juristes se penchent réellement sur la confection d’une future trame institutionnelle qui ne laisse aux futurs dictateurs putatifs aucune chance d’accès au pouvoir central .
    Sachant que je suis fédéraliste et donc partisan d’un pouvoir horizontalisé où la décision politique est l’objet d’une disputatio entre les citoyens locaux .

  13. VAL DE NANTES : dit :

    Même LE TRÈS GRAND et regretté disparu MAKOUNDZI WOLLO aurait initié une démarche intellectuelle pour revoir de fond en comble le contenu permissif et transgressif de ces institutions élaborées sous d’autres cieux et dont nous ne détenons que la pâle copie imparfaite ,donc corruptible et corvéable à souhait .
    Comme aurait dit PLATON : nous détenons par devers nous ,le reflet imparfait d’une pensée parfaite d’un autre pays famélique en ressources naturelles .
    Notre compatriote @YOULOU louerait le « vivre ensemble « qui est de l’ordre de la pratique ,encore faudrait -il que nous ayons d’abord la théorie ,pour enfin réaliser la théorie de la pratique .
    Pour l’heure , au vu de la désintégration totale du CONGO , il nous manque ce savoir du savoir faire .
    Cette théorie ou savoir sera la manifestation judicieuse de notre pensée rationnelle projetée sur le souci d’une confection institutionnelle restituant à l’homo -congolus toutes ses caractéristiques d’un homme libre de ses choix ,c’est à dire la liberté .
    La liberté retrouvée sera l’une des conditions d’existence d’un vivre ensemble
    congolais.
    En résumé , ce vivre ensemble ,pour éviter ce schisme national qui bipe le pays , il faut que le « nus  » platonicien , c’est à dire , l’intelligence congolaise , se dévoile c’est à dire enlever le voile d’ignorance .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.