Lettre ouverte au colonel guinéen Mamadi Doumbouya suite à l’intention de Sassou-NGuesso d’accorder l’asile politique à Alpha Condé

A l’attention du Lieutenant-Colonel Mamadi Doumbouya,

Président de la République de Guinée Conakry

Monsieur le Président,

L’annonce de votre Coup d’Etat, le 5 septembre dernier, avait suscité beaucoup de joie et d’espoir pour le peuple frère guinéen, mais également dans notre pays, le Congo Brazzaville, qui depuis une quarantaine d’années souffre de la tyrannie de Denis Sassou Nguesso ; votre courageuse initiative, sans effusion de sang, devrait inspirer un de vos frères d’armes congolais pour nous libérer, sans plus tarder, de l’insupportable dictature.

Denis Sassou Nguesso ne s’est jamais préoccupé de la population congolaise qu’il a plongée dans l’extrême pauvreté malgré les très importants revenus de l’exploitation pétrolière. Il a toujours préféré se mettre en avant sur des dossiers internationaux, pour lesquels il est un incompétent notoire, et la libération des rejetons de ses homologues dictateurs, le Libyen Saïf Al Islam Kadhafi lorsqu’il était encore prisonnier, ou l’Angolais José Filomeno dos Santos toujours détenu,  fils de l’ancien président.

Aussi, Sassou Nguesso ne vous pardonnera jamais d’avoir fait tomber Alpha Condé !

Les efforts que prodigue notre Empereur, pour libérer sa marionnette guinéenne, relèvent d’un même orgueil et d’une prétention d’être au-dessus des lois quelles qu’elles soient. Pour l’ancien président, que vous avez renversé, il s’agirait également, en obtenant sa libération, de le réintégrer dans tous les privilèges internationaux dont vous l’avez privé. Sassou Nguesso n’a pas de parole et ne respectera aucune de ses promesses verbales ou écrites. Donc, dès lors qu’Alpha Condé sera sur le territoire congolais, vous pouvez être sûr que la reconquête du pouvoir perdu, par ce dernier, sera relancée avec force de moyens financiers et relationnels (cumulés avec ceux de Sassou Nguesso) qui, très honnêtement, vous dépasseront…

Sassou Nguesso, lorsqu’il avait pris le pouvoir le 5 février 1979, avait aussitôt jeté en « résidence surveillée » son prédécesseur  Joachim Yhombi pendant une douzaine d’années sans que jamais personne ne s’en émeuve ! Ne pourriez-vous pas en faire de même avec Alpha Condé qui était fréquemment présent au Congo à cette époque ?

Egalement, depuis quelques années, notre Empereur maintient injustement en prison quelques-uns de ses principaux opposants dont le Saint-cyrien et Général Jean-Marie Michel MOKOKO, le Député  André Okombi Salissa, le Général Norbert Dabira et l’ancien Maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba. Ne pourriez-vous pas, en contrepartie de l’évacuation d’Alpha Condé sur Brazzaville, exiger la libération simultanée (avec toutes les précautions qui s’imposent) de ces derniers ? Vous auriez ainsi matière à faire respecter les engagements qu’aura pris, auprès de vous, Denis Sassou Nguesso.

Nous espérons que vous saurez remettre votre pays dans la voie du développement et de la transparence des affaires publiques et surtout que vous pourrez tenir tête à la rancune légendaire de Sassou Nguesso.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de notre plus haute considération et de nos salutations les plus distinguées.

Olivier MOUEBARA

Diffusé le 17 septembre 2021, par www.congo-liberty.com

AIMONS-NOUS VIVANTS, N’ATTENDONS PAS LA MORT POUR ÊTRE SOLIDAIRES – PARTICIPONS A L’URGENCE SANITAIRE DE CHRYST DONGUI, ALEX DZABANA, RAYMOND MALONGA, JEAN-LOUIS PAKA…Béto fungulu ba tima !

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Lettre ouverte au colonel guinéen Mamadi Doumbouya suite à l’intention de Sassou-NGuesso d’accorder l’asile politique à Alpha Condé

  1. le fils du pays dit :

    Selon Afriguinee,Mr Mamady Doumbouya a dit que Mr Alpha Conde restera vivre dans son pays la Guinee ou tous ses droits seront garantis et respectes.
    Bref, il n’a pas besoin d’aller vivre ailleurs en exil.
    Vivement que les jeunes officiers Congolais partent aussi cueillir comme une mangue pourrie la fripouille d’Edou-Penda.

  2. Brioche dit :

    Analyse bien faite car nous avons vu comment le général DIENDERE, après son voyage à Brazzaville, avait renversé le Président de la transition du Burkina Faso; Mr KAFANDO.
    Si le colonel Mamady Doumbouya peut considérer cette lettre ouverte avec tout le sérieux possible, il sera à l’abri de beaucoup d’ennuis. Ce Monsieur de Saffou NGuesso est très dangereux, nuisible. Je ne crois pas que Mamady Doumbouya pourra le séduire jusqu’à pouvoir occuper la place d’Alpha Condé dans le coeur de Denis Saffou Nguesso.
    C’est maintenant qu’il faut considérer ce qui a été dit. Laisser Alpha Condé vivre à côté de Machiavel Saffou NGuesso, c’est souhaiter voir une instabilité permanente en Guinée. Je le dis parce que les congolais connaissent bien les moyens, la capacité de nuisance et la ruse de Mr Saffou Nguesso Denis Machiavel.

  3. Val de NANTES . dit :

    SASSOU VEUT FAIRE DU CONGO une rampe de lancement des missiles contre les guinéens extraits d’une dictature morbide . Cette solidarité des dictateurs , en fin de cycle , est à l’image de ces institutions françaises transposées sur les africains noirs privés de liberté intellectuelle .
    A quoi , ça sert d’avoir un premier MINISTRE et un président de la république quand, économiquement , ces pays n’arrivent pas s’extirper de la misère séculaire ?
    Ces deux postes jacobins étant budgétivores prouvent à suffisance notre panurgisme mental et notre handicap philosophique à penser des constitutions taillées aux réalités sociologiques ,économiques et financières de nos pays .
    Comment peut -on oser gérer des ressources naturelles de tout un pays par le verticalisme étatique ?
    C’est DESCARTES , le maître à penser , de la révolution française , au moyen de son doute hyperbolique , avait dit : »le bon sens est la chose du monde la mieux partagée « .
    C’est à dire » le bon sens cartésien » n’est autre que l’usage de la raison .
    La raison congolaise voudrait qu’on laissât aux régions autonomes le droit de gérer leurs ressources naturelles respectives .
    Le nom CONGO est un simple concept , qui cache des particuliers .Les régions existent , indépendamment , du nom CONGO . Il faut nommer les choses qui apparaissent à votre conscience ou pensée .

  4. Anonyme dit :

    Ce que vous ignorez, ce Mamadi est un fruit de la france qui joue le jeu de Paris. N’oubliez pas la politique de Macron, est celle de dégager les anciens dictateurs, en les remplaçant par des jeunes de la diaspora.
    Si Sassou-Nguesso veut aider son ami Condé, tout ceci dans le but de tromper l’opinion public.

  5. Pangolin dit :

    Le CNRD a finalement refusé de laisser partir Alpha Condé.
    Sassou peut retourner faire ses soins en Suisse. Son ami reste en résidence surveillée comme feu le Général Yhombi

    https://www.senenews.com/actualites/politique/guinee-comment-colonel-doumbouya-a-dejoue-lexfiltration-dalpha-conde-par-alassane-ouattara_368525.html

  6. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : NÉCROLOGIE
    SACRIFICES HUMAINS.
    Soignée en FRANCE depuis des semaines aux frais du contribuable congolais, longtemps placée sous assistance respiratoire, Dame Jean jacques Bouya est morte à Paris aujourd’hui 18-09-2021.
    Ce pouvoir se nourrit des morts. D’après nos sources, dame Bouya aurait été victime des sacrifices maçonniques.
    ——————————
    NOTRE COMMENTAIRE: Pourquoi diable ,elle ne s’est pas fait soigner au CHTUE comme nos parents ou à l’hôpital d’oyo? Il parait que son mari et son tyran de parent ont construit 12 hôpitaux généraux. Ce n’était pas vrai? https://www.youtube.com/watch?v=GnOrN2j2Doo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.