L’Empereur Denis 1er, délinquant récidiviste, cité dans la grande enquête Pandora Papers….

Il ne se passe de jour qu’un scandale financier ne vienne éclabousser l’Empire du vol et des détournements mis en place au Congo par le clan des Nguesso.

Le dimanche 3 octobre, une vaste enquête financière internationale, Pandora Papers, a été révélée au grand public par les plus grands médias à travers le monde.

Des “Panama Papers sous stéroïdes”. C’est ainsi que l’ICIJ qualifie sa nouvelle enquête, basée sur la fuite de plus de 11,9 millions de documents provenant de 14 cabinets spécialisés dans la création de sociétés offshore, décortiqués pendant deux dans par un réseau de plus de 600 journalistes dans 117 pays.

Un roi, sept présidents, dont Denis Sassou Nguesso, et quatre premiers ministres en exercice ;  des centaines de responsables politiques issus de plus de 90 pays sont cités dans des transactions financières, liées très souvent à des pactes de corruption  qui se chiffrent en dizaines, en centaines ou en milliards de dollars. La liste des personnalités politiques qui apparaissent dans les « Pandora Papers » est impressionnante et l’on ne peut s’étonner de voir l’Empereur  des voleurs, Sassou 1er, en tête d’affiche de tous les journaux….

Ainsi, le journal Le Monde, derrière le Roi Abdallah de Jordanie et l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, nous présente « Denis Sassou Nguesso, président congolais »

« Selon les « Pandora Papers », Denis Sassou Nguesso, a détenu, pendant près de vingt ans, une société offshore aux BVI. Dénommée Inter African Investment Ltd, elle a été enregistrée le 28 août 1998, moins d’un an après le début de sa mandature (NDLR : de son coup d’Etat sanglant). Elle était propriétaire d’un compte bancaire dans la branche londonienne de la banque portugaise Espirito Santo.

Aidé par le gérant de fortune suisse FidElite, le président de la République du Congo a d’abord utilisé les services du cabinet panaméen Mossack Fonseca pour structurer son montage offshore, lui permettant de détenir dans le plus grand secret une seconde société, Ecoplan Finance Ltd. Le président a installé sa fille Julienne parmi les directeurs et administrateurs d’Ecoplan. Cette société détenait la majorité des parts de la société congolaise Escom Congo, une entreprise de construction immobilière ayant pignon sur rue, détentrice de droits dans des mines diamantaires. Selon le consortium de journalistes africains Ancir, le chiffre d’affaires annuel de la société serait de 150 millions d’euros. Les sociétés des BVI ont été dissoutes après le scandale des « Panama Papers ». Contacté, le président congolais n’a pas donné suite. »

Multipliez ce montant par 23 années d’exercices net d’impôt et taxe grâce au montage offshore, ce sont près de 3,5 milliards d’euros qui sont tombés dans l’escarcelle familiale. Le trafic de diamant à Brazzaville était évalué à 2 milliards de dollars annuellement. Il était nourri principalement par le diamant de RDC, mais également celui de la RCA. Quant au diamant congolais, il est recherché parce que « de couleur », et pourrait correspondre aux droits perçus  par Ecoplan et Escom

Rappelons que cette dernière, Escom,  avait été chargée de la construction de l’Aéroport International Denis Sassou Nguesso d’Ollombo !

Il manque à l’appel les sociétés offshore chargées de recueillir les « redevances » du Clan maffieux sur les activités pétrolières (beaucoup sont logées aux Bahamas comme le groupe PERENCO très actif au Congo), sur les autres activités minières, forestières et autres rackets divers et variés…

Combien  de milliards de dollars chaque année sont-ils extorqués par le syndicat du crime d’Oyo ?

A vue de nez entre 2 et 3 milliards de dollars chaque année !

Les presque 12 millions de documents entre les mains de l’ICIJ n’ont pas encore révélé tous les trafics liés au Congo et au Clan des Nguesso. Jeudi prochain l’émission CASH INVESTIGATION d’Elise Lucet , sur France 2,  dans le cadre de la même enquête de PANDORA PAPERS, sera consacrée selon nos sources à la relation spéciale qu’entretient Dominique Strauss Kahn avec la République du Congo et son Empereur autoproclamé Denis Sassou Nguesso.

Regarder l’émission Cash investigation en cliquant sur ce lien et le Congo à partir d’1h10 minutes

La Rédaction

Diffusé le 04 octobre 2021, par www.congo-liberty.com

AU GÉNÉRAL JEAN-MARIE MICHEL MOKOKO, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CONGO-BRAZZAVILLE. Par Mingwa BIANGO

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à L’Empereur Denis 1er, délinquant récidiviste, cité dans la grande enquête Pandora Papers….

  1. Gabio dit :

    Un voleur a mains armees qui tient en joue, avec l’aide de la France, plus de 3 millions d’individus, le temps que lui, sa famille et ses amis pillent de facon tres sauvage tout ce que le pays a comme richesse, privant tous les secteurs de la vie des moyens pour etre fonctionnels. Ainsi donc, le systeme scolaire, sanitaire, energetique, bancaire, alimentaire, economique… sont tous en fallite. Meme les pensions de retraites sont pillees et l’argent du crime est blanchi dans l’achat des biens a l’etranger et l’achat des terrains parfois vides a Mfoa ou Pointe Noire a des sommes invraisemblables. Je ne peux imaginer une personne qui a gagner de l’argent a la sueur de son front depenser 200 millions de fcfa a payer cash pour s’acheter un terrain de 20x20m a Moungali, un quartier pourri, infeste des moustiques, depourvu d’eau et d’electicite, en plus d’etre dans un environnement tres degoutant.

    Entre temps, les maudits qui se disent intellectuels, docteurs ou autres superlatifs ridicules, passent le temps a ecrire sur internet des saloperies sur les tribus qui seraient superieurs ou inferieurs ou puissants ou on ne sait quoi. Avec des gens comme ca, sassou et son clan ont encore des longue annees a piller devant eux.

  2. Obé dit :

    Merci à l’équipe redactionnelle et au frere Mingwa de Congo Liberty, pour avoir trasuit une partie de ces choses en « francais facile ».

  3. MOUSSI MASSA dit :

    FAIRE AUTREMENT

    Une mafia dirige le Congo, par la force des armes et du soutien de la françafrique, voila le résumé du drame qui se joue au Congo. Les détournements de fonds publics accompagnent la longue durée du régime. Au peuple congolais une misère gratuite, les écoles sacrifiées entassent les enfants comme des fourmis, les hôpitaux dans un piteux état.

    Posons des bonnes questions, pourquoi ce régime prospère ?

    Dans nos familles y compris celles des gens du pouvoir, on ne condamne pas le vol des biens publics, celui qui détourne l’argent de l’état est adoré, c’est une forme de réussite, les fonctionnaires des régies financières sont les chouchous dans leur famille, alors qu’ils ne peuvent pas justifier par le travail le trésor amassé.

    Le poids de la tribu, en guinée le tombeur de Alpha Condé est de la même tribu, peut-on imaginer le même scénario au Congo, je n’y crois pas un seul instant.

    L’armée est entrain de devenir une affaire d’une ethnie, cela n’arrange pas les choses dans le sens que nous souhaitons, à l’inverse il s’agit plutôt d’un levier important dans la succession dynastique promise à Dénis Christel Sassou-Nguesso.

    Le peuple du Congo, en ville et dans les zones rurales est entrain d’investir dans la paresse, l’agriculture est délaissée en dehors de l’axe Pool-Bouenza, le reste est insignifiant, un peuple qui arrête de travailler pour son quotidien va accepter les dons des bonnes et mauvaises personnes.
    Plus grave, les congolais des villes comme des campagnes acceptent de recevoir des sommes minables en échange de vote lors des campagnes, bien sûr à cause de l’oisiveté. Une population corrompue pendant les votes aura du mal à lutter contre la corruption de l’élite et des hommes politiques leurs donateurs.

    La diaspora que nous contemplons en Europe, en dehors de quelques esprits éclairés, une bonne partie est dans le même état d’esprit que ceux restés au pays.

    Il faut de la pédagogie aux Congolais, pour les aider à voir le monde avec un regard différent. Nous sommes un peuple minable, dans une classe nous sommes les derniers, n’ayons pas honte de l’avouer, tout le monde s’est tue, les églises, les intellectuels etc…

    Un troupeau de mouton oublie qu’ils sont nombreux, cette posture favorise le loup qui n’aura qu’à choisir lequel des moutons est à sa portée pour son repas. tels sont devenus les congolais, de simples moutons incapables d’inverser les tendances.

    Peu d’eau, les congolais courent payer les quittances d’eau, l’électricité rationnée et de mauvaise qualité, là encore ils s’alignent pour payer des factures fantaisistes sans rien exiger.
    Le leadership qui sortira le Congo des griffes des Nguesso est celui qui saura mobiliser les populations en extirpant la peur et exiger une attitude pacifique mais louable qui fera reculer le groupe de criminels, à travers le boycott du paiement d’eau et d’électricité, des taxes de roulage alors que les réseaux routiers urbains sont à l’abandon etc…

    Dans aucun pays du monde un peuplé gagné par la peur n’a obtenu des résultats satisfaisants.

    La mafia prédatrice au pourvoir est préparée à fondre les violences contre les populations, des postures adaptées les feront reculer jusqu’à effondrement.

    J’ai dit

  4. Val de Nantes . dit :

    @GABIO
    Eh oui ,c’est la défaite de la pensée congolaise .Nous avons deux regards à l’égard de notre pays : « le regard regardé (masochisme ) et le regard regardant ( sadisme ) .Ces deux regards tragiques traduisent le nihilisme de la conscience congolaise .
    Je partage votre indignation sur notre penchant à intellectualiser à outrance la réalité insoutenable dont vivent nos compatriotes ,mais comme disait NIETZSCHE /Nous avons inventé l’arrière monde pour fuir les difficultés du monde réel .La politique de l’AUTRUCHE .

  5. Tutti dit :

    Le contraire serait une grande surprise, les mbochi excellent dans la gabegie, le vol, le pillage, et les tueries, c’est normal qu’ils soient cités dans ce scandale financier mondial

  6. val de NANTES dit :

    SASSOUest atteint par le syndrome du tyran HIERON ,ce personnage mythologique romain ,qui s’était accroché au pouvoir pour ne pas subir la colère de ce peuple auquel il a ôté toute dignité humaine par une brutalité bestiale .Ce règne se réduit à l’exaltation de DYONISOS ,personnage mythologique ,fils de ZEUS , sorti de sa cuisse en or pour qui la vie se résumait aux agapes .
    L’argent , je l’ai toujours martelé sur ce site , est la raison d’être et donc le premier mobile immuable qui guide SASSOU ,le reste n’est que distraction à servir aux eunuques estampillés voleurs comme le maître .
    C’est honteux de devoir taper sur des anti -valeurs dont il fait l’expérience ,à chaque instant de sa vie .
    En résumé , ce n’est pas le CONGO qui est malheureux ,mais c’est son personnage dupliqué qui en souffre le martyr .

  7. Samba dia Moupata dit :

    Jusqu’à quand les congolais devraient payer l’inconséquence et l’absence de penser d’un fou nommé Sassou Dénis ? Devant la surmortalité record ,le manque d’eau potable , l’électricité , le pays vit de désastre en désastre .Ces milliards des paradis fiscaux comme les biens mal acquis en France vont êtres saisis par la justice et les Mbochi sont contents de leurs fou furieux Sassou Dénis .

  8. val de NANTES dit :

    Et puis il eût été surprenant que SASSOU ne fasse pas partie de la charrette des cleptomanes de haut vol …Toute la misère du pays y trouve ses origines ,car comment expliquer qu’un pays pétrolier en vienne à gratter le fond de la marmite pour se nourrir ?
    Y -aurait il un démiurge qui prendrait notre argent sans que nous ne nous apercevions de cette ruse divine ?
    Voilà , chers amis !
    Et vous avez parfaitement compris qu’il faut absolument émietter les richesses nationales ,les territorialiser afin d’éviter ce crime financier commis au nom des institutions permissives .
    Ceux qui adoubent cette présidenfolie auront du mal à nous vendre ce merdier institutionnel où le divin congolais confond l’argent public et celui du privé .
    Notre source de malheur est longtemps identifié ,c’est notre impensé institutionnel .
    Qui peut nous rassurer d’un demain meilleur en gardant ce même modèle institutionnel ?.
    Celui qui peut oser me contredire aura également la magie d’atténuer l’attrait de l’argent facile chez les congolais ,surtout chez le premier d’entre eux .
    Cachez cet argent que le mbochi ne saurait voir . dixit PIERRE DE BACONGO .
    COMME DISAIT SARTRE : » ma raison a raison » ,c’est à dire une raison dotée d’une vérité apodictique (démontrable ).

  9. val de NANTES dit :

    lire ;; identifiée .

  10. Le panafricaniste dit :

    Merci encore à Benjamin Bilombot Bitadys et à la rédaction de Congo-Liberty pour ce travail d’éveil et d’information que vous abattez avec le peu de moyens que vous disposez; et aussi à la lucidité de cet esprit éclairé de Moussi Massa…Dans la panique d’un lendemain incertain, les hauts dignitaires du Congo ont vidé les caisses de l’Etat au lendemain de la crise référendaire de 2015, en plaçant ces argents volés dans les paradis fiscaux. Le contexte mondial des crises multiformes à répétitions ont aggravé l’état de pauvreté du congolais. Du coup, ces grands voleurs sont devant une impasse: rapatrier cet argent pour faire revivre l’Etat?et s’ils perdent le pouvoir alors? Ils seront dans ce cas misérables à l’exil. Ils ont préféré l’option de rester au pouvoir et garder l’argent à l’étranger, ignorant que cette option est aussi un piège dans lequel ils ne vont jamais s’en sortir. Tous les secteurs public comme privé sont à terre, rien ne marche et ils ont l’exigence t’entretenir les agents du système dans la corruption afin d’éviter le soulèvement venant surtout de la part des Hommes en tenue (armée, gendarmerie…); d’où vient cet argent d’entretien des réseaux internes et externes de la dictature ? sachant que les recettes pétrolières sont nulles. Ils puisent sur les réserves d’argent volé et jusqu’à quand? Je pense pour pas beaucoup de temps par le simple fait que voici: La France francafricaine ne s’en sort plus car taclée de partout, la Russie et la Turquie gagnent du terrain en Afrique; les USA et la Chine tenaillent la France dans le pacifique; l’Allémagne d’après Merkel a changé de stratégie en Afrique dans une guerre culturelle et diplomatique du soft-power…pendant que la France se bat à canaliser ce magma bouillonnant en lendemain très incertain en interne avec crises complexes pouvant aboutir à une révolution populaire…Les peuples lucides d’Afrique se détournent au fur et à mesure de la France et de la Francafrique, sauf ceux à la mentalité socio-culturelle française maladive (Cote d’ivoire, Sénégal, Gabon, Congo-bzv…) qui s’accrochent encore naivement à la France sans la voir entrain de couler comme le Titanic. Le monde change et est en pleine mutation, il est temps pour la diaspora congolaise surtout de France et aux intellectuels congolais au pays de changer leur façon de voir les choses. Cette dictature tombera d’ici 2030, ce n’est qu’une question de temps. Et comment les congolais vont s’y prendre vis à vis de la France? Un autre Sassou version 3.0 diasporique ou du terroir à la solde de la France prolongera le même système ? Rien de cacher ne le sera indéfiniment dans ce nouveau monde, le monde est devenu UN, les peuples se réveillent, les injustices deviennent de plus en plus intolérables et ça tous les grands dirigeants de la planète le savent. Préparons nous à la révolution mentale qui s’approche, battons nous pour libérer notre Afrique dans le Panafricanisme version 3.0 et notre Congo particulièrement, il n’est pas encore trop tard.

  11. Mathieu Bakima Baliele dit :

    Le gaillard est propriétaire d’une société aux îles vierges anglaises. Entre temps les Pandoras Papers révèle la vraie face du président de fait du Congo: voleur de l’argent public congolais. Lui le fils de paysan et de paysanne ne peut pas justifier une telle fortune avec ses revenus de président. Au lieu d’aller se faire soigner chez les autres, pourquoi ne doterait t-il pas son hôpital des spécialistes d’Oyo d’équipements techniques modernes et d’un personnel qualifié. Des retraités pensionnaires meurent comme des mouches lui et les siens ne savent que faire des milliards planqués dans les paradis fiscaux de par le monde…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.