SOMMET AFRIQUE FRANCE : UNE NOUVELLE DUPERIE DE LA FRANÇAFRIQUE AUX AFRICAINS NAÏFS !

La rencontre entre l’élite africaine triée arbitrairement et le président Français trahit toutes ces insuffisances.

Il s’agit bien d’intellectuels africains nous ne sous-estimons par leur niveau d’instruction, leurs titres académiques, les travaux de recherches pour certains, malheureusement, ils ont accepté de jouer la comédie lors de cette piteuse rencontre.

Des treize (13) mesures proposées par Achille MBEMBE et son équipe, rien de significatif en mesure de changer radicalement le destin, ce catalogue semble sans envergure, n’emportera pas l’adhésion des personnes dignes de foi et soucieuses du devenir de l’Afrique francophone orpheline du progrès et du développement. 

A travers ces quelques notes, nous allons vous exposer quelques indices qui ont motivé la Françafrique à initier cette messe.

A quelques sept mois de la présidentielle en France, Macron lorgne en direction d’électeurs d’origine africaine d’une part.

D’autre part l’irruption des réseaux sociaux dont l’écho focalise une mauvaise presse grandissante, envahissante contre la Françafrique au sein de l’opinion africaine sur le continent et de la diaspora comme vecteur d’inquiétudes réelles ou supposées, en rapport avec la survie de cet établissement mafieux Françafricain aux bords de la Seine, de surcroît dans les capitales africaines dont les régimes sont vassaux.

La multiplication des investissements chinois en Afrique, l’entrée du loup Russe sur la scène africaine en Centrafrique, présentement au Mali, entame l’humeur de la classe politique et économique française dans l’incertitude des lendemains.

A regarder de prêt, le sommet de Montpellier fut un énorme écran de fumée, une vaste mise en scène élyséenne, qui à jeter la poudre aux yeux de naïfs participants africains. 

L’expression consacrée est qu’il s’agit de l’empire Français conduit par Emmanuel Macron.

Les historiens peuvent en témoigner, il n’existe aucun Empereur ayant concentré toute son énergie pour démolir, lui-même son empire devant des spectateurs satisfaits ? Ce n’est jamais arrivé, seuls ces quelques africains ont cru à une telle folie.

Aimé Césaire avait trouvé les mots justes pour le dire « le malheur de l’Afrique vient de sa rencontre avec la France » les faits sont là, colonialisme, néo-colonialisme, la Françafrique les trois visages réels de la France.

Le rendez-vous manqué de Montpellier ,s’il avait été sincère devrait aborder trois (3) grands thèmes.

1- Fixer le terme d’interminables dictatures africaines de la Françafrique qui étouffent l’expression des libertés en accord avec Paris.

2- Le retrait de l’armée française de toutes les positions qu’elle occupe en Afrique francophone.

3- La suppression du franc cfa, la monnaie de servitude.

*** Les longues dictatures d’Afrique francophone sont bien la continuation de l’œuvre coloniale sous une forme voilée, un sous-traitant, la France soutient tous les dérapages, tueries, coups et blessures quotidiennes administrées pour maintenir par la force ces régimes totalitaires. Si ce n’est des emprisonnements arbitraires. Les maigres ressources sont détournés par les potentats et placés dans les comptes bancaires en occident, les pays du Golfe etc…

Le but poursuivi par l’Élysée est atteint, écouter les vociférations de l’élite africaine présente au sommet, soumettre une nouvelle feuille de route aux dictatures que Paris juge moins attentifs aux nouvelles revendications, à la poussée fulgurante de la démographie.

Mission accomplie, ce fut donc une véritable chambre d’enregistrement où rien n’a été mis en cause comme à la messe du dimanche.

A maints égards ce théâtre élyséen à l’image de la francophonie, consolide le meilleur espace antidémocratique de la planète à travers des rencontres toutes vides de sens et d’initiatives louables, c’est la marque du meilleur soutien des dictatures d’Afrique, tourner en rond.

Le retrait immédiat des contingents français du sol africain.

A quoi servent les armées françaises en Afrique ? 

Une force militaire sert avant tout à exécuter les décisions politiques d’un état par la force des canons.

L »armée française qui encercle le continent attend un ordre de Paris pour fusiller les Africains qui s’opposent à leurs intérêts. Le cinéma de Montpellier a passé sous silence sur le retrait de l’armée française qui assurent la domination de la France en Afrique francophone. L’abcès n’a pas été percé sous le nez et la barbe d’une forte délégation africaine réduite à applaudir l’imposture de Emmanuel Macron.

Les militaires français sous le soleil africain, garantissent la quiétude des dirigeants Françafricains qui assurent le service après vente des fausses indépendances, la principale mission étant la sécurisation des pillages de matière première par la France.

Avant les indépendances dans sa fougue de réduire au silence toute revendications venant des Africains, les faits historiques nous rappellent le massacre de Thiaroye le 1er décembre 1944 un crime de l’armée française contre les soldats ouest africains dit tirailleurs Sénégalais qui protestaient contre les conditions de vie dans le camp militaire 191 morts méprisés.

Récemment face aux jeunes Ivoiriens, le 9 novembre 2004 à Abidjan une série de tirs croisés de l’armée française à l’hôtel Ivoire sur des manifestants à mains nues. De nombreuses pertes en vies humaines sont déplorées, pour ne citer que ces quelques extraits.

Il s’agit d’une armée criminelle qui campe des milliers de soldats en Afrique alors qu’il n’y a aucune guerre qui menace la France directement en Afrique.

La présence de l’armée française est non seulement une caution aux dictatures, mais surtout l’expression d’un vol à mains armées pour les ressources juteuses, indispensables du sous-sol africain dont elle fonde tous ses espoirs d’enrichissement.

Le franc CFA l’emblème du colonialisme

Le franc CFA est une monnaie imposée par la France aux Africains, une monnaie de soumission, de servitude qui étrangle les économies des pays africains de diverses manières.

Les réserves de changes confisquées, les matières premières prises gratuitement grâce aux mécanismes du compte des opérations. Monnaie arrimée hier au franc français, aujourd’hui à l’euro, pour des multiples conséquences désastreuses, telle une souveraineté totalement compromise qui sape nos efforts de développement une mainmise sur nos banques centrales en prime un droit de veto des représentants français.

Le cirque de Macron à Montpellier ne pouvait être sincère, un chef d’Etat en face d’un large public parsemé , une hypocrisie dictée par les contraintes de la fonction qu’il occupe au cœur du système français. Il n’est pas étonnant que la montagne accouche d’une souris.

Pour le Professeur Théophile Obenga : « l’occident n’a aucun intérêt à voir l’Afrique se développer. Cela se traduirait par le déclin de la puissance occidentale » Il faut donc changer le paradigme, les rencontres franco-africaines ne profitent qu’aux élites françaises et africaines mutualisées pour pérenniser ces débats sans lendemains pour les peuples africains.

Les réformes de l’aide au développement et du franc CFA préconisées à demi-mots à Montpellier sont un leurre. Le piège françafricain aborde une nouvelle tenue. Ce sommet aurait pu être un bras de fer, preuves à l’appui pour déconstruire la françafrique ou rien, elle vient d’être consolidée. L’échec de cette rencontre franco-africaine va graver dans les esprits une image d’intellectuels africains tombant sous le charme pâle de leur propre bourreau.  La France quittera l’Afrique contrainte et forcée de libérer le sol africain après des siècles d’exploitation, des multiples tragédies infligées aux victimes africaines.

Nous souhaitons que les meilleures intelligences d’Afrique trouvent un lieu de rencontre acclimaté pour mieux traduire les enjeux de développement pour l’Afrique. Le Rwanda ex colonie Belge n’est pas allé chercher les schémas de développement à Bruxelles, mieux il s’est débarrassé de la langue française. Le niveau de la percée économique, la qualité des infrastructures du Rwanda suscitent fascination. Voilà un exemple à suivre à côté du Botswana. 

L’Afrique qui dispose d’une quantité écrasante des richesses du sous-sol convoitées par le reste du monde, doit utiliser ses propres outils, son propre génie pour son développement.

De quel droit Emmanuel Macron le représentant du CAC 40 et de l’ultra capitaliste européen peut-il convoquer tout un continent pour trier les demi-idées qui l’arrangent. 

Au-delà, nous avons l’obligation de nous prendre nous-même au sérieux. Que les pensées de nos meilleures intelligences soient connues du grand public, enseignées dans nos écoles et universités, Professeur Tcheik Anta Diop, Capitaine Thomas Sankara, Docteur Kwouame Nkrumah, Professeur Ki-Zerbo etc., pour ne citer que ce petit carré, la formation l’éducation sont l’arme nucléaire pour les peuples opprimés, spoliés.

J’ai dit

MOUSSI – MASSA

Diffusé le 12 octobre 2021, par www.congo-liberty.com

Aimé Césaire : “discours sur le colonialisme”

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

33 réponses à SOMMET AFRIQUE FRANCE : UNE NOUVELLE DUPERIE DE LA FRANÇAFRIQUE AUX AFRICAINS NAÏFS !

  1. Samba dia Moupata dit :

    Je ce trouve ce papier excessif ! Le sommet de Montpellier a été une avancée , pour la première fois ce n’est pas des pseudos spécialistes d’Afrique qui parlent au président Français . Mais un échantillon des jeunes Africains qui ont réussi à dialoguer publiquement avec le président Français . Théophile Obenga , c’est la bêtise qui insiste toujours. Dixit Albert Camus . Cher Moussi – Massa , en Afrique l’ignorance ne doit pas être la règle ! La vérité , il faut prendre le temps d’aller la dénicher . Le sulfureux Obenga est le conseillé spécial de Sassou Dénis .

  2. Yobar Malessoum dit :

    @ Samba dia Moupata
    Je ne vois pas en quoi ce papier est excessif. Mais bon sang !!!!!
    Ce courageux Moussi Moussa relate la vérité des choses et il a raison.
    Macron prend le relais de l’infantilisation des africains. Aucun doute à cela. Que dit Macron lorsqu’il est entre les murs (ni vu ni entendu) avec ses pairs francais aux yeux bleus et cheveux gris lissants, rien d’autre que des choses que je ne voudrais pas ici écrire.
    L’Afrique se libérera au bout de vrais batailles, pas a la suite des sommets !!!!

  3. le fils du pays dit :

    Il n’y a pas un autre continent et un peuple que les autres humilient et infantiliser comme le continent Alkebulan alias Afrique.Est ce que c’est toujours la faute aux autres?.Je ne pense pas.Les peuples de ce continent doivent se poser de vraies et de bonnes questions sur la condition de leur vie sur cette terre.
    Comment les autres peuples peuvent les humilier et les infantiliser à chaque fois qu’ils veulent le faire.C’est l’unique continent que les autres peuples appellent pour les sommets bidons tout juste pour tromper les Africains qui ne veulent pas faire les efforts de comprendre comment fonctionne ce monde.Les Africains doivent se prendre en charge et travailler dure sur tous les plans.Qu’ils arrêtent de penser à quelconque père noel qui leur fera des cadeaux car ce dernier n’existe pas.Ils doivent comprendre que ce monde n’est pas une cathédrale où tout le monde s’embrasse.
    Avant Mr Macron,Mr Obama avait organisé un truc similaire avec les hommes venus du continent.Bref,c’est la prise en charge des Africains eux mêmes et travail qui feront avancer les choses pas les sommets bidons d’infantilisation.

  4. Moleki Nzela dit :

    Macron comme du temps de sa jeunesse est remonté sur les planches pour jouer aux Africains une jolie pièce de théatre. Il nous a servi comme seules les officines Dela françafrique savent les concocter une belle tragi-comédie en ce fameux sommet de Montpellier. Une tragi-comédie plus tragique que comique, car si quelques jeunes africains ont pu se retrouver sur les bancs de ce sommet, beaucoup d’autres jeunes du continent sont au fond de la méditerrannée du fait du pillage incessant de la France et de son soutien actif aux dictateurs africains.
    La françafrique n’est pas morte, elle opère juste sa mue, et ce sommet n’est qu’une opération de communication…
    Les journalistes Borrel et Collombat en parlent très bien dans la video ci-dessous

    https://youtu.be/trrEgyZoqQs

  5. Val de Nantes . dit :

    Je crois avoir tout dit de cette infantilisation de cette diaspora dénouée de clairvoyance .
    Je souscris à ce réquisitoire de @ l’ami MOUSSA , car on ne peut rien attendre de ce genre de messe dont le pasteur est en pleine campagne .
    D ‘ailleurs ,il devait en rigoler ce nouveau PROTAGORAS magnifiant la rhétorique du partenariat gagnant -gagnant où le plus faible ne gagne jamais .
    La magie ne viendra pas de la FRANCE ,mais de l’utilisation efficiente de nos capacités intellectuelles .
    L’éducation reste l’unique digue contre la misère .Il suffit d’en extraire le jus ,c’est à dire mettre cette intelligence au service de notre développement .
    Le reste émane de la fumentique ….
    Pourquoi , il ne peut pas nous débarrasser de ces dictateurs ?
    Le seul engagement dont il puisse faire preuve de loyauté vis à vis des africains ,c’est de mettre un terme à ces régimes d’un autre âge .

  6. val de NANTES . dit :

    Vous avez beau étudier ,mais continuez à vous endormir sur des discours artificiels et mielleux à consonnance esclavagiste est contraire à notre être .Notre « summum bonum » ou bien suprême ,c’est la sauvegarde des intérêts de notre pays .
    Si je dis la FRANCE EST , c’est l’être de la FRANCE en tant qu’être .Autrement dit la FRANCE est ce qu’elle est . Sa nature profonde ou son essence est la mise en bouteille de sa partie africaine surtout noire .
    De ce point , la FRANCE reste ontologique attachée à ses intérêts car de cette soumission économico- coloniale dépend la réélection de plusieurs présidents français ….
    Attention au pouvoir des mots :il faut savoir parler pour être élu,et savoir emporter l’assentiment des auditeurs .Macron en a fait la démonstration au point d’arracher des applaudissements de ses valets .
    Les mots ne sont -ils pas pour le politique qu’un instrument de domination surtout venant d’un colonisateur ?
    Le démagogue en grec démagôgos ,excite les passions pour obtenir une réussite électorale , car ces binationaux africains sont des électeurs en puissance .Ils doivent actualiser leur souhait au travers des urnes en 2022.
    La comédie sur la problématique africaine est une des nombreuses pièces du lancement de la campagne présidentielle .MACRON fait feu de bois pour remporter la timbale ,tout y passe ,même les inutiles africains .
    Après avoir installé SASSOU au perchoir ,nous voudrions que la FRANCE nous en débarrasse .Le reste ,c’est à dire le développement du CONGO sera notre objet de pensée …

  7. val de NANTES . dit :

    lire ,,reste ontologiquement attachée .
    lire ,,fait feu de tout de bois .
    Le CONGO veut sa libération totale des griffes de la FRANCE .Ses discours condescendants et paternalistes amplifient le coté maitre et esclave en dépit de la coupure de la chaine coloniale .
    L’avenir du CONGO est entre les mains des congolais et non à MONTPELLIER .Une éruption sur la scène politique à l’image d’un Mamady ou ASSIMI et le tout est joué.
    IL SUFFIT D’UN PETIT CHOUIA pour que la diaspora rentre à la maison …
    Les maliens et les guinéens n’ont eu nullement besoin d’un MACRON pour s’offrir un petit bol d’air .
    Arrêter d’aller vous assoupir auprès du petit Amiénois . Il a été élu pour la FRANCE et non pour les éternels pleurnichards africains ….
    IL FAUT VOUS SEKOUTOURISER §§§§§.

  8. CD JUMEAU dit :

    Bonjour à tous!

    Dites, s’agit-il du même Macron qui, il y a deux-trois mois, s’est précipité au Tchad pour soutenir la monarchie, après avoir éliminé Déby le père devenu trop bavard??? – J’allais laisser le pouvoir, c’est la France qui m’a envoyée un émissaire ici à Djamena pour me dire de rester (sic). Alors comme par miracle, ce Macron qui soutient Brazzaville, où règne la terreur avec une terrible mafia au commande du pays, serait devenu le sauveur des Africains du jour au lendemain??? S’agit-il du même Macron qui soutient Lomé, où le fils Eyadema exerce une dictature féroce??? Est ce le même Macron, ce président français, qui soutient aussi Libreville chez le fils Bongo??? Est ce lui, cet homme, qui a soutenu le 3ème mandat à Abidjan, chez OUATTARA le broyeur des premiers ministres??? De qui se moque t-on là??? Le Macron Show devant ces jeunes africains c’est de l’hypocrisie notoire! Le citoyen congolais CD JUMEAU ne va jamais croire une seule seconde en ce Gros Escroc qu’est Macron le français. Voilà!

  9. CD JUMEAU dit :

    @ Moussi Massa.

    Cher monsieur, comme dirait mon ainé Val, Grosse Validation!

  10. A tous
    lisez le livre recent de Davet et l homme deux journalistes d investigation et de renom au journal le monde et vous allez tout comprendre sur Macron et la Macronnie
    le reste n est que belivesees et distraction de populations noires qui ont beaucoup de mal a penser par elles memes ce qui justifie ses retards dans tous les domaines de la vie des Etats nations
    titre du livre Le Traitre et le Neant de DAVET ET LHOMME EDitions fayard

  11. Traite pour acceder aux affaires apres avoir roule Hollande dans la farine politico-emotionnelle a qui il doit tout en politique
    Traite il ne peut que rester et sa parole comme disent DAVET et l homme, n est plus credible et il nya que les pauvres negres pour continuer a esperer tout du president MACRON

    Pauvres negres comme d habitude naifs et enveloppes par la betise et chemin faisant on peut les comprendre que peuvent ils faire d autre sur le chemin de la realpolitik et de la geopolitique des territoires?

  12. Val de Nantes . dit :

    Enfin ;revoilà notre@ grd MVOKA dont j’ai failli lancer un communiqué de disparition .
    Bref , tout est bien qui finit bien .Car ,il est de nos jours , des commentateurs congolibertyens dont le silence pourrait laisser penser à un lourd problème de santé . Donc ,bon retour .
    Pour le livre ,dont vous avez savouré les délices , je vais en trouver dans la biblio où les librairies pour aiguiser ma curiosité intellectuelle .
    Je souscris à votre analyse sur la personne de MACRON dont l’unique » thélos « est de se faire réélire et non d’essuyer les yeux larmoyants des grands enfants africains .

  13. Val de Nantes . dit :

    lire , ou les librairies .

  14. Jean OKOMBA dit :

    Barthelemy Kikadidi. Les congolais de certaines générations connaissent bien cet officier de l’armée congolaise. Mais une bonne partie des congolais des générations qui commencent en 1970 ne le connaissent pas assez. Qui était ce monsieur? D’après ce qui est raconté sur lui, ce proche de l’ancien président Massamba Debat, a été accusé certainement à tort d’être le chef du commando ayant assassiné le Président Marien Ngouabi le 18 mars 1977. Rechercher pour ce motif, le militaire congolais, ami personnel de Denis Sassou Nguesso alors ministre de la défense et de la sécurité du gouvernement Ngouabi et actuel président illégitime du Congo, sera à son tour abattu le 13 février 1978 à Makélékélé par un commando armé par ce même Sassou Nguesso et dirigé Ngoulondelé père comme comme l’a dit en son temps Pierre Anga et l’a réitéré en 1991 la CNS. S’il faut s’arreter là, c’est meconnaitre la personne de Kikadidi et condamner à ne pas comprendre une partie de la vraie histoire de notre pays. Voilà, nous avons dit que Barthelemy Kikadidi était l’ami de Sassou Nguesso. Ils se sont connus à Dolisie à l´école de Mbunda. Une fois terminer leur formation d’enseignant dans cette ville du Congo, à la veille des indépendances, les deux amis se retrouvent à Brazzaville. Sassou Nguesso sans aucun soutien d’un parent qui pouvait le soutenir sérieusement a construit sa vie et doit sa carrière militaire grâce à Kikadidi avant d’être récupéré par Ngouabi sous la base tribale ( former une élite militaire nordiste avec intention de prendre le pouvoir aux sudistes). C’est ce proche de l’Abbé Fulbert Youlou et du président Massamba Debat, Barthelemy Kikadidi qui a tout fait pour que son ami soit recruté dans l’armée et envoyé en formation en Algérie en 1961 combien même que l’ancien prêtre et Président de la République le trouvant dangereux pour l’avenir du Congo avait exprimé clairement ses réserves en deux occasions sur sa candidature militaire. Proposé par Antoine Letembet Ambili alors conseiller de l’Abbé Président et l’ami Kikadidi ( à qui le curé président avait même enjoint de ne plus amener Sassou Nguesso chez lui, ) Youlou n’avait jamais changé d’avis. Il aurait fallu que Kikadidi passe par son parent Massamba Debat, ministre de l’Agriculture du régime Youlou pour voir enfin le dossier de son ami Sassou trouver une suite favorable pour sa formation comme officier réserviste en Algérie. De retour au pays c’est Kikadidi encore qui l’amène vers le capitaine Mouzabakani qui le recrute parmi les jeunes qui devraient assurer sa sécurité. L’aspirant Sassou Nguesso est au départ garde corps de Mouzabakani. C’est pourquoi, au milieu du mois d’août 1963, lorsque le pouvoir de Youlou devient chancelant et que Mouzabakani était appellé pour aller prendre le pouvoir devenu vacant à la suite de la démission de l’Abbé Youlou, il y est parti au palais avec les hommes qui le gardait dont l’aspirant Sassou Nguesso. Et c’est dans ce contexte que Sassou Nguesso se retrouve présent au palais pour ouvrir la porte et permettre à Youlou de sortir et tout abandonné. Nous soulignons cela, parceque Sassou Nguesso avait justifié sa présence au palais à la demission de Youlou dans son livre, le fleuve, la souris et le manguier comme un acte de bravoure qui l’avait mené de potopoto jusqu’au palais pour le renversement de Fulbert Youlou. Non! ce n’était pas comme ça. Sassou avait accompagné son chef Mouzabakani dont il était simplement son garde de corps!
    Malgré cette digression, revenons en au cas Kikadidi. La plupart des congolais ont la seule image de Kikadidi, celle de sa dépouille mortelle publiée dans les journaux de l’époque: Etumba, Mwety, et la semaine africaine. Soit disant assassin de Marien Ngouabi ou le chef du commando qui avait attenté à la vie du président le 18 mars 1977, le capitaine B. Kikadidi dont le corps avait été d’abord amené au ministère de la défense tenu par Sassou Nguesso à l’époque, avant d’être déposé à la morgue de Brazzaville, avait été enterré au CIMETIERE DU CENTRE VILLE DE BRAZZAVILLE et ce APRES AVOIR REÇU LES HONNEURS MILITAIRES DUS A SON RANG. Qui le savait? Comment l’assassin du président pouvait il âtre ainsi, enseveli ? Sassou Nguesso, est un véritable monstre froid qui a un cœur chaud ! Sans B.Kikadidi, il ne serait jamais militaire. Et sans Ngouabi qui a fait de lui par tribalisme ministre de la défense et de la sécurité il ne serait devenu président. Kikadidi, Ngouabi et de nombreux compatriotes à fleur d’age ont laissé leur vie sous l’épée et les armes de Sassou Nguesso qu’ils ont voulu promouvoir. Faut il faire le bien aux gens ? On peut bien se demander ! Mais en ce qui concerne Sassou Nguesso, Youlou était un prophète. En le refusant cet homme au metier des armes, il avait bien perçu le danger pour le Congo. Aujourd’hui tout le monde lui donne raison. Vous aller applaudir des fous ou vous serez diriger par un fou. Nous en sommes. La prophétie de l’Abbé Youlou s’est intégralement accomplie. Le Congo enfoncé dans l’enfer par Sassou Nguesso ne présente aucun doute à cette prophetie du prélat.

    ( Source : éléments d’histoire pris dans le cachier des notes de mon grand père Justinius Protagoras Okomba Awenguhetty)

  15. VAL DE NANTES : dit :

    OK , ce livre , j’en ai lu quelques pages . Aussitôt arrivé à PARIS , Je l’ai débusqué à la FNAC ,PRIX 16 , EUROS 99 .
    On y parle de LA TRAHISON à l’égard de HOLLANDE , DE VILLIERS , PERSON etc , et surtout de la nature du personnage .
    Je n’en suis encore qu’au début .
    Mais , il ne faut trop construire des plans de comète avec MACRON SUR SA VISION AFRICAINE . Elle reste et restera tributaire des consignes contenues dans la sphère du concept de la françafrique .
    C’est une mishra (document extrait ,et traduit en hébreu ,des dix commandements divins adressés à MOISE ) française qui a engendré la torah française (modèle diplomatique français ) appliquée aux anciennes colonies .La sacralité de ces textes est transcendante à tout président français …Il en va de l’intérêt suprême de la FRANCE .
    Le MOISE c’est de CHARLES DE GAULLE qui a initié cette méthode de sujétion éternelle des africains .Macron ne peut y déroger .
    Le journaliste FOKA n’en pense pas moins .

  16. VAL DE NANTES : dit :

    @JEAN Okomba .
    grosse validation . Tu as ton pyjamas à COLOGNE .
    J’ai l’impression qu’on se parle par télépathie . C’est LUNDI vers 19 h à COLOGNE , AUTOUR D’UNE petite » tsamba  » nous évoquâmes le nom de KIKADIDI dont l’âge serait équivalent à celui de SASSOU ,car l’homme , ami de Sassou ,EN SAVAIT BEAUCOUP sur ce dernier ,d’où son élimination .
    Ta recherche est vraiment ontologique et instructive pour les générations futures . ..BRAVO .mon frèrot . Et surtout à ton fameux grand père PROTAGORAS .Décidément ce SOPHISTE , BABOYA BA LINGA .Il est à la mode ,par les temps qui courent ..
    Et pour contrer SOCRATE , il lui balança « : l’homme est la mesure de toutes choses « . Autrement dit ,l’homme ne peut accéder à la vérité ,car il n’a que des opinions et non des critères . C’est le début du relativisme contre lequel PLATON va mener une guerre intellectuelle impitoyable laquelle va déboucher sur sa « fameuse caverne « ….
    C’est à dire la théorie platonicienne de la vérité ….

  17. Gabio dit :

    Donc si on comprend bien certains, l’avenir et la liberte de l’afrique dependent de la bonne volonte et de l’humeur du president de la France. Autrement dit, l’afrique n’y peut rien par elle meme, meme pas sa propre liberte, elle ne peut decider ni de son propre avenir, ni de ses dirigeants. C’est la France qui fait tout, decide de qui des esclaves (parents, enfants, presidents-prefets…) elle veut entendre les doleances, les supplications et les pleurs.

    Et maintenant, parmi ces esclaves, certains qui se croient affranchis comme Samba dia Moupata pour avoir vecu dans la demeure (France) du maitre, croient que c’est normal que tout un peuple, le plus ancien de l’humanite de surcroit, soit infantilise par un seul homme comme Macron sous pretexte que c’est un bon debut.

    La liberte, ca s’arrache, la France ne l’accordera jamais a l’afrique parce que ca va a l’encontre de ses interets, voir meme de sa survie comme puissance moyenne sur cette terre ou elle n’invente absolument plus rien depuis pres de 50 ans (la derniere invention, c’etait le TGV). Elle ne vit que grace aux benefices de son pillage de l’afrique par presidents-prefets interposes. Croyez-vous que la France peut volontairement se priver de ses ressources pour tout de suite se retrouver au meme niveau que la Grece? Elle ne le fera jamais. Ces rencontres francafricaines sont inutiles, peu importe la forme. C’est comme les plans de develeppement de sassou, chemin d’avenir, nouvelle esperance… les resultats sont les memes, nuls.

  18. Samory Grand Combattant Yandi Mosi dit :

    Le moment est venu de chasser les petits francais et autres blancs, partout en Afrique. Ils n’ont aucune lecon à donner aux africains. Après avoir fuit l’Afghanistan, la queue entre les pates, les occidentaux s’apprêtent à envahir le Sahel. Pourquoi devrions nous encore discuter avec ces colonisateurs infatigables ? Ils ont déjà inventé le terme « Sahelistan », pour bien nous mettre au parfum du projet neocolonial qu’ils sont entrain d’ourdir. La petite france declinante y occupe un rôle prépondérant que lui ont assignés d’office les etats unis, suite à la retentissante humiliation de la rupture du fameux contrat, concernant les sous-marins. Cela dit, il est temps de torpiller et de couler le navire france, lequel est enteain de prendre l’eau de toute part. Que macron reparte au lit, aux côtés de sa maman brigittou. La jeunesse africaine est debout. Elle ne s’extasira pas, devant les dangereux discours malthusiens de cet homme douteux qui s’offusque chaque jours, de ce que les nègres dangereusement proliferant procrés beaucoup trop, au risque de submerger l’Europe. Qui est ce monsieur, qui est ce gaulois frelaté, pour oser ainsi insulter l’honneur, la dignité, l’Histoire et la Memoire de la race Noire ? La france est le Titanic de l’Occident et macron en est l’un des capitaine. Ceux qui doutent n’ont qu’à se souvenir du tres évocateur incendie de Notre Dame de paris. Quand est ce qu’avait il eu lieu ? LE 15 AVRIL. Soit le jour funeste où ce bateau ivre, rempli de blancs arrogant, avait sombré dans les flots. Bref, le sommet Afric-france de Montpellier est un non événement.

  19. le fils du pays dit :

    Si Mr Youlou avait les doutes sur lui c’est sûr et certain il savait quelque chose de plus sur le bonhomme.Mr Mouzabakani Félix,Mr Moutsaka(parti à Pemba en 2009 après un malaise) ont vu leur carrière stagnée.Les Congolais doivent discerner afin de pouvoir faire le distinguo entre le mal et bien.Les sieurs Mouzabakani et Moutsaka(colonel) ont pourtant œuvre dans l’esprit d’inclusion et de la construction malheureusement les parvenus arrivés dans les bagages de leur bienfaiteur Mr Ngouabi les ont marginalisés.

  20. Pambou Mkaya mvoka dit :

    À val de Nantes

    Merci frangin pour ton inquiétude me concernant
    J ai pris un peu de recul c est tout mais je continue de te lire toi et les autres

  21. Rabbouni dit :

    Fort d’une notoriété croissante, acquise grâce au travail d’Achille Mbembe, et de Kako Nabukpo, pour ne citer que ceux-là, Macron ne lésine pas sur ses maigres moyens pour tenter tant soit peu de séduire la jeunesse Afro.
    En pleine effervescence, et soucieuses de son avenir, cette jeunesse a investi la sphère du savoir, emmenant avec elle son lot d’innovations comme on peut le voir dans ses différentes suggestions. Elle peut transformer les mentalités , orienter les choix, opérer des mutations , défendre des idées etc. En s’acrc-boutant sur elle, Macron essaie de subvertir le sens de l’histoire (la prise de conscience de la nouvelle élite africaine) . Doté d’un apetit feroce de reconquete , il veut coute que coute établir, assoir un nouveau multilatéralisme . Chacune de ses prises de paroles était accueillie avec circonspection et on pouvait le lire dans tous ses gestes et postures. Quelques trémolos dans sa voix prouvaient en témoigner. Il faut absolument sortir des conflits memoriels , faisant ainsi il espere, coteriser les memoires qui continuent de saigner.
    Avec le mécontentement qui couve j’attends impatiemment les réactions (celles de nos intellectuels) qui vont mettre un terme à cette duperie. L’avenir nous le dira.
    Lasse de plusieurs décennies de domination française, cette jeunesse Africaine consciente, pour laquelle je milite, mettra à n’en point douter, un terme définitif à la croissance des inégalités dont nous faisons l’objet.

  22. Rabbouni dit :

    Dans l’observance des effets que produiront ce sommet, on ne peut parler de notoriété de façon hâtive cependant, le concours de ces elites intellectuelles africaines sur lesquelles s’appuie Macron, vise à ça et à son accroissement.
    Cela a dû susciter un regain l’intérêt de la part de cette jeunesse qui a pleine conscience des enjeux . Elle a su saisir la perche qui lui a été tendue. Ce sont peut-etre des symptômes annonciateurs d’une amerioration future et proche de nos échanges. Ce sur quoi elle s’active.
    On pouvait y voir Macron s’exprimer avec une douceur feinte, mais cette jeunesse avertie est restée blottie sur ses gardes en dépit de l’image d’épinal qu’elle tente de véhiculer . Il n’en demeure pas moins qu’elle a pleine conscience des enjeux comme disais-je.

  23. Anonyme dit :

    Lire:

    que produira ce sommet

    regain d’intérêt

  24. VAL DE NANTES : MACRON ,LE CHARMEUR pro -diasporique . dit :

    Je me demande si dans son délire pro- africain , le CONGO BRAZZA en faisait partie ,ce dont je doute .Connaissant la digue d’invisibilité posée par la France SUR LE CONGO , il y a fort à parier que MACRON parlait d’une AFRIQUE d’où serait exclu le CONGO .
    Le CONGO est un paillasson sur lequel la FRANCE vient s’essuyer les sabots en temps difficiles et par nabots interposés ,en l’occurrence des présidents délégués au CONGO .
    Aux congolais de bien cabrer leur néotique sur le modèle institutionnel et économique applicable à un CONGO JETÉ DANS UN UNIVERS DES GROS HYPOCRITES , où chacun voudrait voir midi à sa porte .
    L’évangélisation à laquelle DZABA a pris part en fait tristement partie .
    Que DIEU BÉNISSE mon frangin @Dzaba pour qu’il désenfumât son esprit dans l’espoir de retrouver sa raison d’être et celui du CONGO , car le charme MACRONIEN est incantation et magie .

  25. VAL DE NANTES : dit :

    Mon frangin @DAVID LONDI et moi , nous avons beau dire à nos compatriotes qu’il nous fallait ,maintenant , prendre la tangente institutionnelle afin de laisser à carreaux, ces petits biscuits français dont le but est de nous endormir ; nous n’y voyons qu’hésitations et indécisions …
    C’est bien beau de mettre au piloris cette comédie MACRONIENNE , encore faudrait -il que nous couper de cet attrait politique qu’il exerce sur nous par des institutions pensées par eux ?.
    Le retour du grd @Pambou a été remarqué par une phrase de l’empereur ,philosophe , MARC AURELE « :PENSER PAR NOUS MÊMES . »Alors , on y va au marteau ,comme NIETZSCHE à l’égard des idoles ,c’est à dire des doctrines religieuses , platoniciennes , socratiques néantisant la vie terrestre …
    D’ailleurs KANT avait aussi balancé une phrase qui frisait la rébellion religieuse  » : sapere aude  » c’est à dire se servir de sa raison .
    C’est la révolution spirituelle née des lumières ,qui ébranla les ordres royaux préétablis ,avec pour conséquence la naissance de la révolution française …
    On est trop docile ,douillet .ÇA NE VA PAS DU TOUT .
    TROP DE SEMOULE ABÊTIT LE CONSOMMATEUR DIASPORIQUE ..
    ESSAYONS vraiment de nous fâcher vis à vis de la FRANCE , en jetant aux orties sa pensée institutionnelle surannée ,principe d’engendrement du nanisme congolais …
    La constitution congolaise n’est rien d’autre que le bâton armé de la FRANCE contre l’évolution de notre pays .
    Le modèle politique basé sur un président actif (voleur ) et un premier ministre ( simba sac ) est dépassé ,car lourdingue et anti -économique .
    On se croirait à l’époque esclavagiste où le maitre prenait le thé sur la tête du nègre ….
    OOOOH , C’EST QUOI ÇA .?
    Mettez les palestiniens au CONGO et les congolais en Palestine , et la FRANCE desserra l’étau colonialiste au CONGO BRAZZA .

  26. Le panafricaniste dit :

    Kemi Seba restera le leader incontestable de la diaspora africaine de France, bien que né en France, il a eu le courage d’abandonner les délices de la fameuse vie paradisiaque occidentale et le fromage, pour aller lutter contre les forces oligarchiques mondialistes et françafricaines en Afrique. L’extension de la bête impérialiste représentée par les dictateurs de la francophonie cherchent à le détruire, allez y savoir pourquoi. Parait il que nous luttions tous pour le panafricanisme et pour sauver l’intangibilité des frontières tracées par les loups en 1885? Le conflit de nature culturelle opposant les bounty aux blédards semble expliquer en partie les avis partagés sur ce sommet Afrique-France. Ceux qui ne veulent pas perdre la culture française s’accrochent sur les valeurs de démocratie, croyant que la France les aidera à stabiliser les démocraties nouvellement nées d’Afrique noire; ils sont simplement naïfs et ne connaissent pas grand chose sur la real-politik que la France fait usage. Par contre d’autres plus lucides de la catégorie de kemi seba, voulant sincèrement s’émanciper et comprennent le rôle trouble joué par la France, veulent en finir avec celle-ci en nouant des partenariats stratégiques avec des puissances en lutte contre la France, l’UE et les USA-acolythes, le but n’étant pas de changer de colonisateur plutôt de choisir des partenaires dans le respect mutuel. Le véritable défis de l’Afrique à l’immédiat n’est pas la victoire politique que l’on doit garder pour le long terme, qu’on ne se trempe pas de combat. Notre combat est avant tout économique, financier, entrepreneurial, technologique et socio-culturel. Les diaspora africaines doivent se méfier de l’analyse médiatique à laquelle ils s’adonnent, faite par les grandes chaines de radio-tv possédées par les grandes firmes internationales, décrivant l’Afrique comme un enfer où rien ne marche, pendant qu’ils s’approprient les secteurs commerciaux et des affaires. J’exhorte les africains diasporiques surtout ceux de l’Occident de se regrouper en sociétés d’investissement et repartir en Afrique compétir avec toutes ces sociétés étrangères qui se sucrent sur le continent pendant que nous nous bâtons sur des questions de sémantique. Que ceux qui ne sont pas désirables dans leurs pays d’origine, qu’ils aillent chez les voisins ou en Afrique de l’Est et n’importe quel lieu de leur choix d’affaires; c’est à ce prix que nous allons nous forger une force économique puis faire le choix démocratique sur les orientations idéologiques, politiques ou les formes d’État centralisé, décentralisé ou fédéral pour notre continent. Puisque si nous optons pour le combat politique bien avant et dépourvu de moyens financiers pour garantir la sécurité et le progrès de nos acquis et nos États par notre vouloir, c’est mettre la charrue avant les bœufs.

  27. Jules Jules Sita dit :

    Kikadidi ami de Sassou et criminel assassin de Ngouabi, enterré au centre ville de Brazzaville après les honneurs militaires dûs à son rang, c’est a priori vraiment étonnant et invraissemblable! Comment le principal assassin du président de la République a il été enterré au centre ville et avec les honneurs militaires comme si l’acte d’attenter à la vie d’un chef de l’Etat était méritoire. A supposé que cela fut ainsi, et comment Sassou Nguesso a commandité son assassinat puisqu’il venait de faire un exploit? Mais le personnage de sassou nguesso, psychiquement perturbé est capable d’organiser tout ce désordre pour creer la confusion.Hier on l’a vu prendre part aux obsèques du capitaine Kimbouala Kaya, chef d’etat majeur assasiné par les hommes de mains de sassou nguesso en mars 1977. Sachant bien qu’il était le commanditaire de l’assassinat du capi LKK, Sassou n’a pas hesité de prendre part à la réhinumation su militaire congolais à sibiti son village, avec la benediction de la famille préalablement et copieusement financée pour garder tout commentaire dans le coeur. Cela est tout aussi curieux, combien d’argent Sassou Nguesso verse à la famille Kikadidi dont on a jamais écouté un seul mot contre sassou nguesso mème pendant la CNS?

  28. val de NANTES . dit :

    @Mon frérot le panafricaniste .
    Grosse validation ;; tu as ton rond de serviette à COLOGNE .
    GARE DE L’EST ET HOP TU ES à COLOGNE . Si tu peux garder ta pensée au frais ,ce sera un bonheur congolais ou « ataraxie congolaise « . On la remettra sur table , d’ici peu . En te lisant , je me suis rassasié .
    Ce sont là des néotiques qui doivent présider à nos projets politiques . La coupure coloniale doit se faire , et nous orienter vers des nouvelles dynamiques politiques et économiques .Nous ne sommes pas tenus de suivre de façon panurgique les modèles économiques et politiques imposés par l’autre .
    Comment pouvons nous être amoureux d’une constitution qui n’a produit que des morts et des crimes financiers ?
    Comment pouvons nous être masochistes à ce point ?
    Ce sont là des questionnements existentiels qui se dressent à nous comme des défis intellectuels.
    BRAVO .. FRANGIN .

  29. Rabbouni dit :

    Lorgueil de soi porté a son paroxysme. Voila ce qui minquiête chez certains panafricanistes, afro centristes. Ils oublient que face à un plus fort que soi, on emploie simplement la technique de contournement. Tout art de la guerre repose sur la duperie, les africains doivent apprendre, telles de brillantes antilopes à echapper aux crocs acérés du predateur rusé en y mettant la ruse. On y va pas de manière frontale face à un ennemi surarmé, déterminé . Entre Africains, il nous faut développer une relation de confiance, je dirais quasi filiale , renforcer les liens socio-culturels, engager une vraie discussion transpartisane et inclusive avant toute projection. Si nous en sommes là après plus de soixante ans d’indépendance, il y a une confluence de raisons à cela. Kemi Seba, une des chevilles ouvrieres du mouvement panafricain, je le porte en haute estime mais si la guerre est avant tout économique alors je penche en faveur de Pougalla un économiste géo stratège qui a bien compris la leçon. Je lui dis mes remerciements pour n’avoir ménagé aucun effort dans sa lutte .

  30. Le panafricaniste dit :

    Justement mon cher@val de nantes, je compte sur ta détermination, ta ténacité et ton énergie inépuisable pour reconquérir les terres d’Afrique, non pas pour gagner politiquement à l’immédiat car nous ne disposons pas de moyens pour cette victoire actuellement; mais pour la compétition entrepreneuriale, technologique et socio-culturelle puisque pour ça nous avons les ressources humaines qualifiées et bien formées pour le faire; c’est juste la volonté et bâtir des vraies stratégies qui nous manquent. Ne commettons pas les mêmes erreurs faites par nos ainés dans cette lutte et qui ont lamentablement échoué. Le temps presse et qu’on ne se trompe vraiment pas, la jeunesse africaine actuelle s’est très vite émancipée donc la diaspora doit l’accompagner dans ce même sens du progrès. Nos ainés se sont longtemps entourés des conseillés français et en voilà les résultats. D’ici 2030 le visage de l’Afrique va énormément changer, que la diaspora ne rate pas cette occasion pour participer aux investissements dans tous les secteurs stratégiques, c’est bien possible puisque nombreux réussissent, j’en connais énormément d’exemples. Nous avons deux catégories d’ennemis féroces: les multi-nationales qui nous affaiblissent économiquement et les dictatures qui nous freinent politiquement. Donc nous devons lutter contre ces bêtes en investissant et en entreprenant, je ne vois pas une autre solution; l’heure des lamentations doit rester derrière nous, on doit travailler dur comme le font sur le continent les libanais, indo-pakistanais, les chinois, les turcs, les maghrébins, les juifs, les qatari, les saoudiens et les occidents…Réveillons-nous, soyons plus lucides et comprenons bien les enjeux de ce combat. Rien n’est encore perdu, sinon nous serons des éternels esclaves sur cette terre et crier à la malédiction.

  31. VAL DE NANTES : dit :

    Tout à fait @frérot ,le pana . »rien n’est encore perdu « .
    Comme le disait HEGEL SUR la rationalité du DEVENIR HISTORIQUE  » :TOUT CE QUI EST RÉEL EST RATIONNEL et tout ce qui est rationnel est réel. Autrement dit ,rien au monde n’est inintelligible . Tout a une explication ..
    Notre handicap mental vient de la fascination et de la contemplation de l’esprit du maître au point de lui laisser le champ d’investigations de nos propres interrogations .
    « TRAVAILLER DUR  » est le propre de l’homo sapiens ne pas le faire c’est être l’homo demens ,c’est à dire fou .
    Alors comment SASSOU a t -il pu oublier sur la place de PARIS ET AUTRES des intelligences qui pouvaient apporter des valeurs ajoutées au développement économique ?
    Les chinois , en 1949 , étaient des ruraux .En 1970 , en situation de pré-industrialisation .en 2021 ,ils deviennent des capitalistes flamboyants nageant sur l’économie de marché ; conséquence le petit bréviaire rouge a disparu .
    Comment ont -ils pu opérer cette mue ?
    Facile ::: TOUS LES DIRIGEANTS APRÈS MAO AVAIENT MISÉ SUR LE CAPITAL HUMAIN pour dompter les lois de la nature au travers de nombreux stagiaires envoyés à l’étranger .
    Ce retour diasporique chinois fut la rampe de lancement de la conquête industrielle chinoise jusqu’à nos jours …
    Le secret de notre émancipation réside dans l’exploitation efficiente de tous les cerveaux congolais en faisant abstraction de la honteuse problématique ethnique .
    l’échec de SASSOU est foncièrement culturel et surtout imbibé d’un manque criant d’amour du CONGO …
    Qu’a fait ISREAL pour être au niveau et sinon plus de certains pays occidentaux ?
    C’est sa diaspora qui a été le fer de lance de cette nation .Et alors ,qu’a fait SASSOU ?
    Notre misère séculaire est un choix masochiste couplé d’une complicité internationale afin de servir les autres et non les intérêts du CONGO , car nos vies comptent pour du beurre .
    Mais comment pouvez – vous imaginer qu’il y ait en FRANCE , EN EUROPE , des milliers des diplômés dont le CONGO ne sait que faire ?..
    L’origine de nos malheurs est l’ignorance des bienfaits de la connaissance .
    Demandez à SASSOU quelle est l’utilité d’un ingénieur dans une économie ?..
    Ramener les médecins préfabriqués à CUBA ne résoudra nullement l’économie du pays .Ce qui fait une nation ,c’est son économie et surtout son organisation ….
    Ce dont manque le CONGO ; C’EST L’IDÉE POLITIQUE ET ECONOMIQUE .
    De la coordination de deux idées dépend l’avenir idyllique de notre pays . le reste dérive de la fumentique politique …
    Et Macron s’en donnât à COEUR JOIE , EH OUI .

  32. I have been absent for some time, but now I remember why I used to love this blog. Thank you, I’ll try and check back more often. How frequently you update your site?

  33. I like what you guys are up also. Such smart work and reporting! Keep up the excellent works guys I have incorporated you guys to my blogroll. I think it’ll improve the value of my web site 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.