Sassou Denis, l’empereur d’une organisation criminelle

Ce réquisitoire au bazooka ne vient pas de notre site, Congo-Liberty. Que les aficionados de l’empereur et du PCT, à l’image de son idiot utile, Parfait Iloki, ne brandissent pas la menace des poursuites judiciaires.

Cette saillie, partagée par de nombreux congolais, vient, dans un moment de lucidité, de Claudine Munari, présidente du MUST (Mouvement pour l’Unité, la Solidarité et le Travail).

Si nous partageons son réquisitoire contre ce régime inique, nous sommes loin d’être naïfs devant l’ambivalence des opposaillons et des positionnants (néologisme d’un activiste camerounais) du paysage politique de notre pays. Il est de notoriété publique que cette classe politique aux ordres est entretenue par le régime du chef des cobras, Sassou Denis, qui a troqué le treillis pour des costumes taillés sur mesure.

Que s’est-il passé dans la tête de Claudine Munari pour asséner un uppercut dans la tronche de l’assassin de Marien Ngouabi, du cardinal Emile Biayenda, du président Alphonse Massamba-Débat, de l’ordonnateur des 353 disparus du Beach ?

Sans aller avec le dos de la cuillère, elle assène ce qui suit, dans une vidéo devenue presque virale.

« La vérité est que ce régime n’est ni fréquentable ni recommandable. Pour cause, c’est un régime expert dans le faux. Il truque les élections, trafique les comptes publics, organise des fausses adjudications des marchés publics. Il organise de faux procès, garde des innocents en prison, et empêche la justice internationale et nationale d’appréhender ceux qui devraient l’être. Heureusement, nous sommes encore dans un monde où il n’y a pas de dignité attachée au faux. Les hôtes de la grande fête du 16 avril 2021 ont reçu beaucoup de leurs semblables venus d’Afrique. Mais beaucoup, plus nombreux encore d’ici et d’ailleurs, ont marqué ou maintenu leur distance avec le régime de Brazzaville, dont les pratiques, faut-il le rappeler, ressemblent à une organisation criminelle ».

Plus personne n’en doute. Des biens mal acquis en France et ailleurs, de la saisie-vente de l’avion de l’empereur, de la paierie du Congo rue de la Pompe, en passant par les Panama Papers qui dévoilent les noms de six proches du cobra national, Sassou Denis, qui détiennent 50 millions de dollars américains dans des comptes offshore, la coupe est pleine.

Si Elise Lucet, dans son émission Cash Investigation a jeté la dernière pelletée de terre sur le cercueil du régime vacillant de l’empereur en révélant les turpitudes de l’agresseur sexuel de Nafissatou Diallo, alors directeur général du FMI au profit de son ami Sassou Denis, de la société écran Orion Oil, épicentre des liens secrets entre négoce pétrolier et dictature, les Pandora Papers et la mise en examen de Lucien Ebata qui s’est fait confisquer son passeport en papier mâché par une juge d’instruction française, a mis le dernier clou sur le cercueil d’un régime aux abois.

Depuis des années, au détriment du Congo et des Congolais, le régime de l’empereur Sassou Denis est dénoncé pour sa gestion opaque et personnalisée de la manne pétrolière.

C’est pourquoi, le moment de nous unir pour porter l’estocade est arrivé. Oublions ce qui nous divise pour nous débarrasser de ce régime qui pose son genou sur notre cou depuis près de quarante ans. Et, pour parvenir à ce dessein, le peuple qui attend et espère cette libération nationale, doit, pour se lever comme un seul Homme, s’identifier à un leader.

Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, quelques soient les griefs que nous pouvons faire au général Mokoko, il représente un caillou dans les chaussures de l’empereur et de son système. Ce n’est pas pour rien qu’il est arbitrairement détenu dans les geôles du tyran. Sassou Denis cherche à l’affaiblir physiquement pour assurer à son fils Kiki, celui qui porte des chaussures estampillées Berluti moyennant 4.998.720 FCFA, pendant que les congolais vivent dans le dénuement.

Le général Mokoko en prison (octobre 2021)

Alors que les craquements de l’arbre de la criminalité organisée de l’empereur se font entendre au-delà de notre pays, que ses soutiens françafricains prennent peu à peu leurs distances, que l’empereur et le bateau PCT coulent, les Congolais sont-ils devenus aussi émollients pour porter le coup de grâce à un système en disgrâce?

Nous l’avons tous compris. L’Intérêt général est loin d’être la priorité de ce régime criminel qui agit en bande organisée. Le moment est venu d’agir. Et d’agir vite avant qu’il ne soit trop tard. Pas pour nous. Mais pour les générations futures pour lesquelles le veuf Jean-Jacques Bouya et l’empire d’Oyo ont détourné les 14.000 milliards de FCFA.

Le moment venu, et il arrive bientôt si nous y travaillons collectivement. Nous irons chercher tous ces fossoyeurs de notre pays, même dans un trou à rats. Débarrassons-nous de nos pudeurs de gazelle et de nos sentiments qui nous desservent pour infliger à ces monstres la correction qu’ils méritent. A moins de vouloir être des esclaves à la solde du clan Nguesso !

Olivier MOUEBARA

Diffusé le 16 octobre 2021, par www.congo-liberty.com

AU GÉNÉRAL JEAN-MARIE MICHEL MOKOKO, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU CONGO-BRAZZAVILLE. Par Mingwa BIANGO

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à Sassou Denis, l’empereur d’une organisation criminelle

  1. samba Dia Moupata dit :

    On est chez les fous , Sassou qui prenait du plaisir de se photographier avec Strauss-Khan, alors qu’en occident les élites évitent de s’afficher avec sulfureux monsieur .On peut pas gérer un pays sans s’appuyer sur la population entière !

  2. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    LA FRANCAFRIQUE/L’EMPIRE QUI NE VEUT PAS LÂCHER SASSOU DENIS POUR NE PAS MOURIR AU CONGO-BRAZZAVILLE: https://www.youtube.com/watch?v=Mvt-urjjvBs

  3. VAL DE NANTES : dit :

    Ce sont des images qui en disent long sur la défaite de la pensée post CONFÉRENCE NATIONALE .Ils ont continué à diviniser l’homo -politicus congolais au sommet du CONGO ,sans se prémunir des principes de précaution institutionnels .Nous n’en serions pas là , si nous avions coupé le cordon ombilical qui subordonne la vie des congolais à un être congolais transcendant .Illusion institutionnelle née d’un manque de vision pragmatique sur l’avenir politique et économique de notre pays .
    Quelle différence ,faites -vous entre SASSOU PREMIER et SASSOU POST CONFERENCE ?.
    Ce SASSOU est cause de soi ,de par son existence .Il ne dépend que de lui ,par lui , en lui même , en un mot , il est incrèe .
    Il est cause de tout , car il est le créateur du CONGO , des êtres congolais , c’est à dire l’ÊTRES DES ÊTRES .
    C’est la conséquence d’un mbongui (conférence nationale ) qui s’est soldée par une aporie …On a reconduit ,tels des moutons , une constitution qui n’a qu’un seul « télos  » assouvir les appétits présidentiels de ces dirigeants d’alors en mettant sous le tapis la question d’une véritable naissance démocratique au CONGO fondée sur la vérité politique et économique .
    Le cursus avait été mis sur des « libido dominandi  » de nos vieux compatriotes assoiffés de revanche sociale , fussent -ils intellectuels …
    Nous n’en serions pas là ,si nous avions pris une distance institutionnelle d’inspiration française pour une alternative institutionnelle mettant l’accent sur l’autonomie exponentielle de nos régions en matière politique et économique .
    Une réussite ,quelle qu’elle soit relève toujours d’un challenge , d’un défi avant d’en goûter les délices .
    Pour échouer il faut d’abord essayer , mais nous n’avons jamais expérimenté la moindre alternative institutionnelle pour nous convaincre de son inefficacité .
    Le jugement de valeur a toujours structuré notre existence et nous en payons lourdement le prix …
    Ces images s’imposent à nous comme une auto -humiliation . SASSOU est l’archétype de nos désirs politiques illimités . La pratique politique de ce dernier en confirme l’argument .

  4. VAL DE NANTES : dit :

    Regarder ce qui s’est passé en ALLEMAGNE . Les élections s’y sont déroulées sur des thèmes économiques et écologiques rien sur les immigrés …..C’est à peine s’ils existent . Les allemands , n’en ont rien à cirer ….
    La reine en ALLEMAGNE a un nom : l’économie découpée en morceaux .
    Voir la ville d’ESSEN et vous y verrez des milliers des Rdcéens heureux à l’instar de la gare du nord .Certains en viennent à maudire leur passage EN FRANCE , C’EST VOUS DIRE le « niveau d’ataraxie  » qu’ils y ont atteint ….pépéléééé.
    TROP DE FRANCE est une impasse ,un cul de sac..Que bien vous fasse ,chers compatriotes diasporiques français !!!.
    Il suffit de se rendre dans les villes comme Dusserdolf , Essen , Cologne , Bonn pour vous rendre compte du nouveau visage allemand .
    Cette ALLEMAGNE ,naguère raciste , est devenue cosmopolite , le front national allemand est en voie de disparition ,car le citoyen allemand est plus économique que politique .
    Pourquoi ?
    Leur système institutionnel met le citoyen allemand au centre des décisions économiques et le quotidien allemand est marqué par l’amélioration quotidienne de ses conditions sociales .Donc la problématique de l’immigré sur son territoire est son dernier souci ,car l’immigré est aussi un consommateur potentiel des productions allemandes ,la présence de cette immigration est un pain béni pour tout le monde ,car du travail de cette main étrangère dépendra le financement des retraites allemandes .
    Chaque « lander » a son lot d’immigrés ,dont il tire un bénéfice économique énorme , et contribue à la richesse nationale …
    Le secret de ce système allemand réside dans l’effort , la persévérance ,la dignité et le travail de chaque région a être à la hauteur des attentes de ses citoyens ….
    On n’y parle politique qu’en temps d’élections et après on passe à l’économie .
    La vie d’un citoyen allemand , dans chaque lander , y est organisée autour de la question économique . D’où l’absence des quolibets récurrents contre les immigrés dans la vie allemande .
    Contrairement aux français où toute la malédiction de la FRANCE est portée par ses immigrés qui furent pourtant leurs esclaves utiles .
    C’est la mentalité congolaise héritée de la culture française où la politique est le centre d’intérêts des congolais , sans laquelle il n’y a point d’améliorations des conditions sociales .
    L’ÉCONOMIE CONGOLAISE est la fille incestueuse de la politique congolaise . L’économie congolaise ,n’existe pas indépendamment ,du pouvoir politique ultra -centralisé ,lieu des crimes parfaits opérés par un être supposé parfait au regard de la constitution congolaise ,cadeau empoisonné de la FRANCE aux ignorants congolais .

  5. VAL DE NANTES : dit :

    lire ,,l’être des êtres .

  6. VAL DE NANTES : dit :

    Voir le CONGO de SASSOU est une tristesse mortifère . L ‘on se demande comment y vivent encore nos parents .
    Le miracle de la trinité ; ce triple personnage chrétien en un seul existe au CONGO .

  7. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    VERDICT/FAYE MONAMA GAGNE LE PROCES DE L’AMBASSADE DU CONGO A PARIS – SASSOU TA CHUTE EST PROCHE https://www.youtube.com/watch?v=t1bCUm6Tses

  8. Usually I do not read post on blogs, but I wish to say that this write-up very forced me to try and do so! Your writing style has been amazed me. Thanks, very nice post.

  9. Hiya, I’m really glad I’ve found this info. Today bloggers publish only about gossips and web and this is really annoying. A good website with exciting content, this is what I need. Thank you for keeping this site, I’ll be visiting it. Do you do newsletters? Can not find it.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.