Gestion intégrée de l’environnement et du développement durable au Congo : Mythe ou Réalité ?

L’augmentation de la population mondiale, le réchauffement climatique ainsi que d’autres facteurs (l’industrialisation, la consommation) ont suscité des interrogations quant à notre façon de vivre et à la préservation de la planète qui est un patrimoine commun et dont nous héritons de nos ancêtres.

Par définition adoptée lors de la conférence de Rio en 1992, le développement durable est la satisfaction des besoins du présent sans hypothéquer la capacité des générations futures à satisfaire leur propre besoin.

SASSOU Hypothèque t-il l’avenir des générations futures ?

La réponse est donc claire et sans équivoque,je dirai OUI.

Le gouvernement organise des sommets sur le développement durable alors que les villes du Congo sont décorées des sacs plastiques partout, il y’a des nuisances (sonores,visuelles et olfactives) et à ma connaissance il y a aucun service d’hygiène si ce n’est que des armes qui sont stockées dans tous les coins de Brazzaville.

Que fait le maire de Brazzaville ?

Au lieu d’intégrer une gestion durable de nos forêts, à l’inverse, on observe une déforestation accrue au profit d’un seul homme : le Despote SASSOU Nguesso.

Pointe Noire : Ville polluée et enlaidie par les sacs en plastique.

La ville de Pointe-Noire, 1ère ville économique et industrialisée du Congo Brazzaville se classe aujourd’hui parmi les villes les plus polluées du monde. On observe tous types de pollution : Sol, eau et air. 

Voila pourquoi, il y’a une forte augmentation des maladies pulmonaires ces 10 dernières années. 

Que fait le ministère Congolais de l’environnent face à tous ces accidents écologiques. Pense t-il à réduire ou limiter tous les risques environnementaux ?

Et pourtant, nous avons le code de l’environnement et d’autres réglementations relatives à la protection de l’environnement.

En réalité, les autorités congolaises sont corrompues par des firmes ou des grandes structures ; n’oublions pas l’affaire des déchets nucléaires déversés à Pointe- Noire en sachant que la durée de vie de ces déchets est de 150 ans en moyenne. A cela s’ajoutent certains systèmes anthropiques comme des sociétés pétrolières qui rejettent des déchets dangereux dans la ville de Pointe-Noire sans en évaluer les risques et les dommages collatéraux.

Le développement durable et la gestion intégrée de l’environnement ne sont pas une priorité pour SASSOU Nguesso l’Homme des masses. Ses priorités se traduisent actuellement par le détournement des fonds et faire la fête à OYO.

Le palais présidentiel du Congo : La chasse d’eau ne fonctionne pas et l’eau ne coule pas dans le robinet.

Une histoire qui peut vous paraître saugrenue et oui, en effet il y a un journaliste d’une ONG dont je tairais le nom ( source proche) lors d’une interview avec le président de la république, après une courte pause, ce dernier,ayant un besoin de vider sa vessie s’est rendu dans les toilettes de la présidence pour « pisser », la grande surprise : la chasse d’eau ne fonctionne pas et il n’ya pas d’eau dans les robinets. 

Peut-on parler de la raréfaction d’eau potable au Congo ? Alors que nous avons le 2ième plus grand fleuve du monde et rien que la rivière Madougou Tsékélé, celle-ci peut alimenter toute la population brazzavilloise en eau.

SASSOU doit partir… 

Vive le Congo  Ecrit par SPIRITU SPIRITAS

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.