Sassou Nguesso considère-t-il les sinistrés du sud du pays comme des sous-hommes ?

La Chine une fois de plus a accordé un crédit de 792 millions d’euros soit 500 milliards cfa au Congo-Brazzaville, pour la reconstruction du quartier de Mpila, détruit par les explosions des dépôts d’arme de Sassou Nguesso, le 4 mars 2012.

En effet, cet accord a été signé entre Sassou Nguesso, et Hui Liangyu, vice premier ministre chinois lors de sa visite à Brazzaville, le 4 septembre 2012.

Ce qui est étonnant, c’est que Jean Jacques Bouya , délégué aux grands travaux de Sassou Nguesso, évalue plutôt les destructions consécutives aux explosions des dépôts d’armes de son oncle à 184 millions USD soit 94 milliards CFA.

Point besoin d’avoir fait des grandes études pour constater que le différentiel est de 400 milliards CFA. Au vu de ce qui suit, il est évident que nous n’avons pas appris à faire les calculs dans les mêmes écoles, que celle de Bouya. Nous suspectons une fois de plus, des montages financiers, pour tout simplement détourner des fonds, qui au final seront remboursés par le pétrole gagé aux Chinois, donc par les congolais.

Selon Bouya, 686 familles sinistrées sont actuellement logées dans des sites, en attendant la livraison de 1.000 logements en construction à Kintélé, à environ 25 km au nord de la capitale. Signalons à la base, que ces logements étaient prévus pour loger la garde prétorienne de Sassou Nguesso.

« 110 logements sont déjà disponibles et ils seront occupés en priorité par les familles les plus vulnérables ; 200 autres logements seront livrés à la fin de cette année », a-t-il déclaré, soulignant que le gouvernement a mis en place un projet de construction de 5.000 logements à Kintélé pour ces familles sinistrées.

Nous souhaitons tous que les sinistrés de Mpila, victimes de la course aux armements du pouvoir de Brazzaville, retrouvent rapidement des conditions décentes de logement. Mais, nous ne comprenons toujours pas, que les autres sinistrés, que sont les populations originaires des quartiers sud de Brazzaville, des pays du Niari, du Pool et du Kouilou, ne soient pas logés à la même enseigne.

Il n’y a donc aucun doute, les sinistrés du sud du pays sont considérés par le pouvoir de Brazzaville comme des sous- hommes.

Par Bari ma Mbinda

Diffusé le 12 septembre 2012, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Sassou Nguesso considère-t-il les sinistrés du sud du pays comme des sous-hommes ?

  1. Tchibota Djembo dit :

    Mes frères compatriotes sudistes , sassou accompli le rêve de Ngouabi le grand nord ! L’argent du pétrole est investi au nord , Oyo ressemble aujourd’hui a une ville moderne , cependant Mouyondzi n’est Plus accessible par la route! Nous les sudistes on restent inertes devant les humiliations de sassou! Nous soit disant hommes politiques sont tous corrompus par sassou ! Seul Mr poaty pangou dit tout haut c’est que tous les sudistes pensent tout bas!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.