Lucien Ebata, « prête-nom du dictateur Sassou » aurait payé 30000 euros à Jean François Copé

Sassou-Ebata

Forum de Brazzaville : qui a payé Jean-François Copé ?

C’est un « ménage » qui dérange. Le président de l’UMP, Jean-François Copé, a participé le 23 juillet à un forum international organisé à Brazzaville, au Congo, pour lequel il aurait touché plusieurs dizaines de milliers d’euros. « 30.000 euros », selon le montant évalué par « un spécialiste », cité anonymement par « Le Journal du dimanche » qui a révélé l’information.

Lucien Ebata, le trader pétrolier qui a financé le forum

Mais par qui a été payé Jean-François Copé ? Piloté par « Forbes Magazine » (via sa franchise sur le continent africain, « Forbes Afrique ») et organisé par les équipes du publicitaire Havas (Groupe Bolloré), le forum a reçu le soutien de la chaîne francophone mondiale TV5Monde et de la société d’investissements et de transactions pétrolières internationales Orion Oil, propriété d’un certain Lucien Ebata.

Du côté de Havas, on indique au « Nouvel Observateur » que c’est bien Lucien Ebata qui a payé personnellement l’événement. Si les invités ont été rémunérés, ce doit être par lui, estime cette source. D’ailleurs, si Jean-François Copé a été rémunéré, ce n’est probablement pas le cas de tous les invités.

Lucien Ebata, trader pétrolier congolais, est également le fondateur et PDG du jeune magazine « Forbes Afrique », lancé avec faste le 24 juillet 2012 à Brazzaville. Avec Christine Ockrent comme maîtresse de cérémonie et en présence du président congolais Denis Sassou Nguesso, de Christopher Forbes, le vice-président de Forbes, et de guest stars comme les anciens Premiers ministres Dominique de Villepin et Jean-Pierre Raffarin, Guy Verhofstadt ou encore le footballeur camerounais Samuel Eto’o.

Rares sont les informations concernant Lucien Ebata. L’homme a fondé en 2004 la société Orion Oil, domiciliée au Royaume-Uni, dont la mission originale était, selon Paul Trustfull, « le commerce physique de pétrole brut et de produits raffinés (diesel, fuel) entre des raffineries et les utilisateurs ».

Actuellement, Lucien Ebata supervise non seulement l’activité pétrolière du groupe, mais également ses différentes filiales : une branche média (« Forbes Afrique »), une société de location d’avions privés (Orion Jet) et une activité dans l’immobilier. Il a aussi créé sa propre fondation, Orion Foundation, qui, depuis sa naissance et toujours selon Paul Trustfull, a levé et distribué plus de 10 millions de dollars.

Ebata, un prête-nom ?

Mais, selon ses détracteurs, « Forbes Afrique » ne serait qu’une version « congolo-congolaise » du magazine américain, à la gloire du président congolais Denis Sassou-Nguesso. Quant à son PDG, il est présenté par le site d’information « Cameroonvoice » comme « un ancien membre du cabinet civil de Sassou-Nguesso » et « un homme d’affaires suralimenté aux marchés publics ».

Pire, pour certains, le patron de Forbes Afrique ne serait qu’un faux-nez, un prête-nom, du président congolais, comme l’explique Romuald Rigobert Ossebi dans un billet de blog publié sur Mediapart.

Selon Romuald Rigobert Ossebi, enfin, l’Etat congolais fonctionnerait sur le modèle d’un cartel : « Son chef est Denis ‘Escobar’ Sassou-Nguesso » et « la cocaïne est remplacée par le pétrole ». Et l’auteur de s’interroger sur une possible « relation de cause à effet » entre les nombreuses visites de personnalités internationales (et notamment françaises) et « le fonctionnement de l’administration congolaise, uniquement basé sur des transactions en numéraires ». Lire l’intégralité de l’article sur lenouvelobs.com

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Lucien Ebata, « prête-nom du dictateur Sassou » aurait payé 30000 euros à Jean François Copé

  1. Lucien EBATA , un petit médiocre mystérieusement devenu millionnaire en dollars , comme par hasard il est MBOCHI et originaire d’Oyo comme SASSOU, ce petit voyou brade le pétrole congolais à LONDRES comme un bien familiale , ce fameux bureau de Londres est dirigé par CHRISTEL SASSOU , tout ceci s’appelle la criminalité organisé par la mafia d’Oyo , alors que les congolais boivent une eau impropre à la consommation et l’expérience de vie stagne à 38ans !!!

  2. LA LETTRE DU CONTINENT dit :

    L’ours de la revue en dit d’ailleurs long sur sa ligne éditoriale. Nommé en juillet, le PDG Lucien EBATA a travaillé, par le passé, à la direction du protocole national congolais lorsque ce département de la présidence était géré par Bonaventure ENGOBO et Michel ONDAYE, tous deux récemment remerciés car critiqués dans la gestion de certains fonds publics.

    Mbochi originaire d’Ollombo, Lucien EBATA est surtout l’homme d’affaires qui grimpe dans l’entourage du chef, ce dernier cherchant à rééquilibrer les rapports entre les Mbochis d’Ollombo et ceux d’Oyo-Edou, son fief natal. A la tête de sa société de trading Orion Oil, basée à Kinshasa, Lucien EBATA s’est vu octroyer en mai deux cargaisons de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), qu’il a revendues au géant anglo-néerlandais Royal Dutch/Shell.

  3. TSAMBI TSO dit :

    Décidément vous ne vous fatiguez jamais quoi! vraiment, il y a lieu de se poser la question de savoir si un jour vous pourriez voir ne fus qu’une lueur de positivité dans l’ombre de Sassou?

  4. PCT dit :

    En tout cas ils sont comme les vietnamiens dans les films Américain, ils ne finissent jamais. Mais avec DSN national, c’est contre du fer qu’ils sont entrait de cogner.

  5. Anonyme dit :

    pourquoi parler du bien d’un vulgaire sanguinaire comme sassou qui a massacré des milliers de civils dont des enfants et des femmes du sud. Vous êtes vraiment minables, comme si on exigeait de parler du bien d’i_n Idi amin Dada ou d’un Hitler

  6. Lousolo dit :

    Forbes est un magazine américain, qu’importe les relations qu’a Mr Lucien et le président, je ne voix pas le liens avec un quelconque paiement de cope pour sa participation au forum organiser par Forbes. En dehors de cope il y avait d’autres invités des présidents africain des hommes d’affaires l’ancien secrétaire général de l’onu….. vous parlez pas de leur paiement? . Mauvais perdent chercher encore, nous apporterons toujours la lumière car la vérité restera la vérité.

  7. Anonyme dit :

    Lucian est un vieux ami de classe a cuba dans les annees 82 jusqu aux annees 90 puis s est refugie au usa

  8. LUKOMBO MAMPUYA André dit :

    je compte rencontrer monsieur Lucien EBATA, et j’ai besoin de son adresse mail et de son telephone
    André LUKOMBO
    (243)999985507
    muilandre@yahoo.fr
    Kinshasa/RDC

  9. Anonyme dit :

    merci! ne pensez pas,même un instant; notre très chers président a beaucoup œuvrer pour le Congo très cher pour lui

  10. john MAYUMA dit :

    Monsieur Lucien EBATA est un exemple que nous tous congolais devraient suivre. c’est pas parce que sa vision est plus grand que la notre que nous allons le critiquer. il est un modèle de la jeunesse congolaise et africaine qui voit grand et peut faire encore beaucoup si nous le soutenons

Laisser un commentaire