LA CHAÎNE EURONEWS EN AFFAIRE AVEC LE DICTATEUR CONGOLAIS SASSOU NGUESSO

EURONEWSLe dictateur congolais vient de s’acheter Euronews s’exclame l’opinion publique du Congo-Brazzaville.
En effet, la chaîne européenne Euronews lancera mi-2015 une chaîne d’information multilingue panafricaine, Africanews, basée à Brazzaville, en partenariat avec la télévision publique du Congo, a annoncé la chaîne européenne le lundi 27 janvier 2014.
Le vieux dictateur sanguinaire congolais avait déjà tenté de convaincre en vain le journal français Le Monde de s’installer dans son pays. Mais les syndicats des journalistes s’y étaient opposés au grand dam de l’un de ses principaux actionnaires le banquier Mathieu Pigasse, dont l’oncle Jean-Paul est le spin doctor du despote éclairé de Brazzaville.

Michael Peters, président du directoire d’Euronews, a signé le samedi 27 janvier 2014 avec Jean Obambi, directeur général de TV Congo, l’accord de coopération pour lancer la chaîne. Le journaliste Stephen Smith, ancien spécialiste Afrique à Libération et au Monde, aura un rôle de conseil sur la réflexion éditoriale et stratégique.
Comment expliquer le choix du patron d’Euronews Michael Peters, pour un pays, où les droits de l’homme sont continuellement bafoués, où la liberté d’expression lorsqu’elle n’encense pas le dictateur est synonyme de délit d’opinion et relève du pénal, où les journaux d’opposition sont suspendus et leurs directeurs de publication emprisonnés.
Les journalistes d’Euronews que nous avons contacté s’étonnent de ce choix et avouent n’avoir pas été associés à cette décision qui ne les honorent pas. Sous anonymat certains affirment qu’ils se mobiliseront pour faire barrage à ce projet comme leurs confrères du journal Le Monde. Bien qu’ils ne soient pas contre l’expansion de leur chaîne en Afrique, ils souhaitent qu’Euronews s’installe dans des pays démocratiques, à l’instar des chaînes d’informations internationales CCTV Africa et CNBC Africa installées respectivement au Kenya et en Afrique du Sud.
Une manifestation des congolais de Brazzaville, ainsi que plusieurs organisations des droits de l’homme est prévue dans les jours qui viennent devant les locaux d’Euronews à Lyon.

                                                 La Rédaction

Diffusé le 29 janvier 2014, par www.congo-liberty.com

FRANÇOIS HOLLANDE REÇOIT EN CATIMINI L’INDÉSIRABLE SASSOU NGUESSO À L’ÉLYSÉE LE 17 JANVIER 2014

LES PHOTOS DU CARNAGE AU DOMICILE DE MARCEL TSOUROU. Par Zenga-mambu

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à LA CHAÎNE EURONEWS EN AFFAIRE AVEC LE DICTATEUR CONGOLAIS SASSOU NGUESSO

  1. le fils du pays dit :

    Aux vrais militaires Congolais,un mercenaire a peur de la mort car il veut jouir l’argent qu’il reçoit pour perpétrer ses crimes.La milice de l’homme d’edou est pleine de mercenaires venus des quatres coins du monde.Organisez vous et délogez cet idiot qui trahit et détruit le patrimoine Congolais depuis plusieurs décennies.Des notre premier assault tous ces miliciens et mercenaires reposeront leurs armes.Faites le menage a fond en demandant piece par piece le système mafieux mis en place par l’homme qui ne vaut pas un clou,ses amis et son clan.Allez y les gars..Faites le nettoyage.

  2. Franchement le boucher d’oyo n’en fini plus avec ses coups de folie ! Mon dieu pourquoi les congolais continueront à subir les mauvais choix et les folies de grandeur de ce diable d’oyo???

  3. Matière grise dit :

    La connerie ou la bêtise humaine n’a ni race, ni couleur et sans frontière. Sinon ça se saurait. On est toujours un peu moins con quand se sait être entouré d’innombrables cons. Ceci est un cas de conscience.

    Au Congo du despote Sassou – si tu parles tu meurt, si tu ne parles pas tu meurt, alors parle et meurt.
    Euro news c’est de la folie ou plutôt la honte et le déshonneur d’un média français et européen.

    Mathieu Pigasse est milliardaire et actionnaire des banques, bien sûr que son capital tient à 80% de l’argent sale concocté pendant la dictature Sassou Nguesso.

    Mathieu Pigasse et son oncle sont presque des ordures, des mafieux qui ont spolié les deniers publics d’un peuple. Ils devront bientôt en rendre compte aux peuples congolais et français et à l’opinion internationale de leur richesse amassé frauduleusement.

    Tel sera le combat financier que devrait mené le peuple congolais pendant la chute du dictateur sassou nguesso, ennemi du peuple congolais, ennemi de la respectabilité de l’homme noir et de la dignité des peuples. C’est un scandale.

    On estime à plus 11,5 milliards d’euros ou de magots spolié au peuple congolais par la famille Pigasse allié machiavélique du dictateur Sassou Nguesso et cela pendant 17 ans.

    AU DIABLE LES ORDURES PIGASSE !

  4. Congolais dit :

    Le president Sassou doit comprendre que:

    « C’est au moment où tu vois un moustique se pauser sur tes testicules que tu te rends compte
    qu’il y a moyen de régler certains problèmes autrement que par la violence ! »

    Parole de sage.

  5. Nj dit :

    Le Congo n’est pas un état de droit. Un entrepreneur sérieux ne peut pas investir aux Congo surtout en matière de Presse de cet empleur.Quel est le motif de tant d’arrestations qui ne finissent plus ? Le pouvoir clanique, sanguinaire et mafieu de Sassou Nguesso est aux aboies et ne lui reste qu’á recourrir d’avantage à ses manoeuvres les plus criminelles pour conserver le pouvoir .La violence politique, l’ordre armée, la repression demeurent le mode opératoire du pouvoir du Congo Brazzaville qui ne cesse plus de multiplier des arrestations arbitraires, des interdictions de voyages et des enlevements. L’attaque du domicile du colonel Marcel Ntsourou, le lundi 16 décembre 2013 à Brazzaville par les pouvoirs publics avec des armes lourdes; chars et hélicoptères de combat est une violation fraglante de la loi internationale. Le carnage qui s’est suivie est un crime contre l’huminité. Les évenéments , témoignent une fois de plus que le Congo est dirigé par un président fou, génocidaire associé à une bande d’officiers, clique aussi criminelle et sanguinaire. Contrairement à la thèse avancée, il n’ y avait pas de milice ni d’armes lourdes dans le domicile de Ntsourou situé d’ailleurs dans le camp militaire. Les gens bestialement tués et filmés étaient sans armes ni á côté ou à la main le témoigne sans ambiguïté. Les personnes tuées étaient dans la quasi majorité des pauvres civils désarmés. Les soit disant armes lourdes n’ont jamais été trouvées et exibées sur le champ comme on l’avait fait pour la modique somme de 210000FCFa retirés de la poche de Ntsourou. » Il y a quelques années, le domicile du général Blaise Adoua, alors directeur général de la sécurité présidentielle, avait pris feu avec des détonations des grenades et autres, qui avait parlé de la justice en ce temps-là ? »
    Sassou Nguesso avait tout à gagner et rien n’ à perdre en réglant le déssacord par le dialogue et non par la force déporpotionnée des armes qui a pris des allures d’une guerre. Quand on est pas capable de mesurer les répercussions néfastes que provoquent inéluctablement une telle action, surtout à Brazzaville, au Congo où le traumatisme des guerres à repétitions, explosions des dépots d’armes reste vif, on est pas du tout digne de faire la politique. La nouvelle attaque a provoqué effectivement, une panique genéralisée au sein de la population sans oublier les dégâts collatéraux que tout cela a de nouveau engendré.
    Comme cela avait déjà été signalé par certains esprits avertis, en se reférant à l’interdiction faite » aux avocats de rendre visite aux membres de la famille Ntsourou à la maison d’arrêt et à l’arrestations des pauvres gens ayant des attaches avec Ntsourou qui s’est suivie ainsi qu’ à l’interdiction decertains journalistes de presse libre, à certains opposants de voyager à l’étranger, dès les premiers jours, la stratégie du pouvoir de Brazzaville était claire:Renforcer le »caractère inique et cruel du pouvoir » et exploiter honteusement l’affaire à son profit. Notons que Sassou Nguesso a lui-même commandé l’assaut contre la résidence du colonel Ntsourou. Avec les arrestations arbitraires, enlevements qui s’oppèrent effectivement à tour de bras. le dit pouvoir veut se faire passer comme garant de la paix et de la stabilité afin de trouver un motif pour garder pouvoir. Sassou Nguesso et ses complices connectent certes encore des motifs pour une nouvelle guerre contre les habitants de certaines régions. Le Congo risque de revivre une fois encore la même chose vaicue après l’assassinat du président Marien Ngouabi en 1977, la guerre de Brazzaville en 1997 suivie de celles 1999 à 2003 dans les régions Pool, Bouenza, Lekoumou, Niari
    en passant par les carnages des dans les quartiers du sud de Brazzaville en décembre 1998, de celui du Beach ( disparus du Beach ), tous provoqués par Sassou Nguesso et ses hommes de main. En tout cela, le dictateur,Hitler de l’afrique, multipliera ce genre d’intimidations dans le pays pour renvoyer les élections sine die ». Face à tout ce scénario, le peuple congolais et la communauté internationale doivent ils encore laisser le nommé dictateur assouvir sa soif de tuer, terroriser, intimider, menacer la paix réelle pour se maintenir au pouvoir par la force des armes; tout en continuant à voler les richesse du Congo? le Congo n´est pas la propriété privée de Sassou Nguesso et sa dite famille. Les Congolais s’enfoncent de plus en plus dans la précarité absolue. Les villes du Congo sont très sales et manquent de structures de tout genre. Sassou Nguesso, le président auto-proclamé et homme peu instruit mais très assoiffé du pouvoir, ne pense qu’à se maintenir par tous les moyens brutals au pouvoir. »l’argent qui aurait servi au peuple congolais sert de pompe à corruption au syndicat de chefs d’Etats africains, aux mouvements en conflit dans la république Centrafricaine ainsi qu’ aux « juristes », médias pour l’aider à faire modifier la disposition constitutionnelle qui l’empêche de se représenter.Sassou Nguesso a lui-même commandé l’assaut contre la résidence du colonel Ntsourou. « Une bonne partie des financements des éléments de la Séléka proviennent de Sassou Nguesso qui vole l’argent du peuple du Congo-Brazzaville. »Sassou Nguesso, le co responsable de l’attentat du DC 10 d’UTA en 1989,
    qui a introduit des armées étrangères au Congo-Brazzaville, pendant et après la guerre 1997, dont l’armée angolaise, l’armée tchadienne, l’armée rwandaise et l’armée de Mobutu sait que ce n’est qu’une question de temps.En effet, « les membres des forces de sécurité, en particulier les Cobras, la police nationale, ont procédé à de nombreuses exécutions extrajudiciaires depuis l’arrivée au pouvoir, en octobre 1997, du président Denis Sassou-Nguesso ». Toutes ces pratiques et cette politique qui avait permit à Sassou Nguesso de créer et financer en sécret la milice Ninja de Ntoumou pour légimer les carnages dans la région du Pool ont certes changé. La guerre gratuite du Pool avec les » Actions Pilonnage , bombardement, empoisonnement des sources d’eau dans certaines localités » par exemple ont fini, mais cela ne veut pas dire que la haine de Sassou Nguesso et sa clique contre certaines éthnies, régions ni la répression des libertés et impunité des violations des droits humains ont cessé au Congo Brazzaville mal gouverné par Sassou Nguesso. Les violations fraglantes des Droits de l’Homme sont encore à l’ordre du jour au Congo. La dictature, les manoeuvres de diviser les population du Congo, les tueries, arrestations arbitraires continuent allégrement au Congo. Entre autres, il ya pas encore de paix véritable au Congo car Sassou Nguesso et sa clique n’en veulent pas pour ne pas perdre pouvoir. La guerre voulue par Sassou Nguesso persiste encore aujourd’hui au Congo sous une autre forme . Les preuves sont tangibles. Il ne reste qu’une choses pour une véritable stabilité: paix, un état de droit et développement au Congo.Sassou Nguesso et sa clique doivent payer tout le mal fait aux congolais. Les responsables des génocides et des biens mal acquis sont à déférés à la cour penale internationale. Peuple, travailleurs Congolais!
    Unissez vous sans plus attendre; comme un bloc pour une grève générale, une désobeisance civile pour mettre pacifiquement fin à la dictature, régime sanguinaire de Sassou Nguesso, le criminel-président qui est la cause de la division ouverte entre les populations du Nord et celle du Sud au Congo-Brazzaville.chers Soeurs, frères du nord; les mbochis en particuliers. il est grand temps de comprendre cela est un faux calcul que de croire à la version que vous a toujours fait croire Sassou Nguesso ‘’que de se resserrer les coudes autour de lui qui est leur seul protecteur’’. La seule vraie protection est l’unité avec les autres composante du peuple contre Sassou Nguesso, le mal du peuple congolais entier. Le Congo n’a plus besoin de guerres à répétion, de disparus de Beach, des tueries tribales de décembre 1998 dans les quartiers sud de Brazzaville, de génocides, d’épurations éthniques dans la région du Pool, de tuerie du 16 Decembre, de l’explosion Mpila, tueries du 4 Mars, les arrestations arbitraires, enlevements.Sassou Nguesso qui avait commencé ses forfaits « en tant que chef de police secrète de Ngouabi et avait fait arrêter l’ opposant de Mobutu, en la personne de Mulélé finalement tué par Mobutu » ne doit plus arriver à se maintenir au pouvoir comme il l’a toujours arrivé à le faire. Il est temps de mettre un terme une fois pour toute fin au systeme Sassou Nguesso pour notre liberté, bien fondé et l’avenir de tous nos enfants au Congo.Ce n’est que la paix réelle et non la paix des armes, l’état de droit peuvent permettre à la république du Congo d’être un réceptacle positif aux investissements extérieurs et d’amorcer enfin un développement véritable. Pour cela Sassou Nguesso, sa clique, son systeme doivent être écartés sans retard et d’ici avant 3 mois. La chute du régime clanique doit avoir lieu avant d’ici mars 2014. Vive le peuple congolais. vive l’unité des population du Congo.

  6. le fils du pays dit :

    Aux vrais et vaillants militaires,finis les temps des discours steriles,finis les temps des reunions steriles,finis les temps de se tourner les pouces.Il est grand temps de deloger la fripouille d’edou,ses mercenaires,ses amis et son clan.Ils deposeront tous leurs armes devant les vrais militaires Congolais.Ou est Mr Mbaou et d’autres vrais militaires pour chasser l’homme qui trahit,vend et detruit le patrimoine commun des Congolais depuis pres de 45 ans.Deposez cet idiot,demantlez son systeme inique piece par piece,nettoyez le Congo de tous ces mercenaires qui le polluent.Reinstaurez la dignite humaine au Congo et assurez le partage equitable des richesses nationales entre les Congolais.Faites le sans plus tarder.

  7. HUMANITE dit :

    Il n’y a plus, à tous les niveaux de l’armée, de « vrais » et « vaillants » militaires congolais. La quasi-totalité sont des pleutres.
    Au fait pourquoi nous lamentons-nous? Ne méritons-nous pas ce schizophrène d’Edou? Nos hommes politiques ne sont-ils pas à notre image?

  8. Congolais dit :

    Le Colonel Ngangouo a été arrété hier.L’epuration ethnique des Tékés continue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.