A PROPOS DU PSEUDO RECENSEMENT ADMINISTRATIF SPECIAL 2014

 RECENSEMENT

Le dernier recensement administratif spécial 2014 tourne au vinaigre. D’aucuns commencent à dénoncer la tricherie. A bien y regarder, les chiffres de ce recensement reflètent la réalité. Cela fait des décennies, depuis 1965 à aujourd’hui 2014, que Sassou Nguesso, ses amis, ses souteneurs et son clan, mettent en place et activent, sans arrêt, des opérations  « D’EXTERMINATION ET D’EPURATION ETHNIQUES.

Ce sont des centaines de milliers de nos compatriotes du Sud qui ont été suppliciés, massacrés, jetés dans des tombes et fosses communes anonymes, c’est-à-dire des charniers, quand ils ne sont pas brûlés et/ou jetés vivants dans le Djoué ou le fleuve Congo.

Combien de Congolais du Sud ont été ainsi massacrés au cours des opérations dites « Colombes I et II », « Hadès », « Hérode », « Mouebara », etc., au cours desquelles un homme, un mercenaire françafricain, a très activement participé ? Cet homme s’appelle JEAN-PAUL PIGASSE. Cet homme-là avait déclaré sur le plateau de la chaîne de télévision LCI, en 2005 : « On aurait pu s’en tirer avec au moins 2000 morts » (sic), comme si à ses yeux, 2000 morts, c’est rien du tout, c’est du pipi de chat. Or, un seul être humain, mort assassiné, est une hécatombe sur le plan de l’humanité.

Depuis des décennies, de 1965 à aujourd’hui en 2014, nous ne cessons de dénoncer que Sassou Nguesso et ses amis sont des génocidaires et des criminels contre l’humanité. Il massacre tellement de Congolais pour ses « intérêts égoïstes personnels avec son clan » et ceux de ses « amis » qui l’y ont installé, que la démographie du Sud-Congo soit en baisse. Aux massacres à grande échelle des populations du Sud-Congo, la démographie de la partie nord du pays connaît un bond. Pour que la partie Nord-Congo soit démographiquement supérieure à celle du Sud-Congo, une enquête internationale (ONU et autres Institutions des Droits de l’Homme) s’impose pour déterminer le chiffre réel des suppliciés, des charniers, afin de savoir combien de Congolais du Sud Sassou Nguesso, son clan et ses « amis » ont massacré depuis 50 ans. Voici ce que démontrent les chiffres et qui prouvent que malgré l’arrêt officiel de la guerre en 2005, M. Sassou Nguesso a continué à tuer, à massacrer entre 2007 et 2014.

–          Si en 2007,  la région du Kouilou comptait 45 977 électeurs et qu’en 2014, elle ne compte plus que 30 217 électeurs, c’est que M. Sassou Nguesso, le PCT et ceux qui les y ont placés en 1997 y ont tué, massacré, en l’espace de sept ans, 15 760 congolais ; –

Si en 2007, la région du Niari comptait 115 635 électeurs et qu’en 2014, elle ne compte plus que 96 231 électeurs, c’est que M. Sassou Nguesso, le PCT et ceux qui les y ont placés en 1997 y ont tué, massacré, en l’espace de sept ans, 19 404 Congolais ;

–          Si en 2007, la région du Pool comptait 118 297 électeurs et qu’en 2014, elle ne compte plus que 92 824 électeurs, c’est que M. Sassou Nguesso, le PCT et ceux qui les y ont placés en 1997 y ont tué, massacré, en l’espace de sept ans, 25 473 Congolais ;

–          Si en 2007, la région de la Bouenza comptait 154 536 électeurs et qu’en 2014, elle ne compte plus que 112 894 électeurs, c’est que M. Sassou Nguesso, le PCT et ceux qui les y ont placés en 1997 ont tué, massacré, en l’espace de sept ans, 41 642 Congolais. Il nous manque les chiffres des régions de la Lékoumou, de Pointe-Noire et de Brazzaville pour compléter ce tableau. Mais, au TOTAL, en l’espace de sept ans, entre 2007 et 2014, le Clan Sassou et ses amis ont massacré (hors Lékoumou, Pointe-Noire et Brazzaville) 102 279 Congolais dans les régions Sud du Congo.

Dans le même temps, pendant que s’opéraient les massacres et les épurations ethniques dans le Sud-Congo, le taux de fécondité des femmes du Nord s’est largement accru, augmentant ainsi la démographie des régions Nord du Congo en l’espace de sept ans. C’est ainsi que :

–          Si en 2014, la région de la Likouala compte 121 881 électeurs, alors qu’en 2007 elle ne comptait que 77 057 électeurs, il est clair qu’en l’espace de sept ans, sa population a augmenté de 44 824 Congolais ;

–          Si en 2014, la région de la Cuvette compte 121 213 électeurs, alors qu’en 2007 elle ne comptait que 78 022 électeurs, il est clair qu’en l’espace de sept ans, sa population a augmenté de 43 191 Congolais ;

–          Si en 2014, la région de la Sangha compte 60 622 électeurs, alors qu’en 2007 elle ne comptait que 42 869 électeurs, il est clair qu’en l’espace de sept ans, sa population a augmenté de 17 753 Congolais ;

–          Si en 2014, la région de la Cuvette-Ouest compte 44 412 électeurs, alors qu’en 2007 elle ne comptait que 36 499 électeurs, il est clair qu’en l’espace de sept ans, sa population a augmenté de 7 913 Congolais ;

–          Si en 2014, la région des Plateaux compte 116 913 électeurs, alors qu’en 2007 elle ne comptait que 87 295 électeurs, il est clair qu’en l’espace de sept ans, sa population a augmenté de 29 618 Congolais ;

TABLEAU

Il nous manque les chiffres des régions de la Lékoumou, de Pointe-Noire et de Brazzaville pour compléter ce tableau. Mais, au TOTAL, en l’espace de sept ans, entre 2007 et 2014, les femmes du Clan Sassou des Nguesso et ses amis ont mis au monde 143 299 Congolais dans les régions Nord du Congo, avec un bonus supplémentaire de 41 020 Congolais de plus que le Sud.

Au regard de ces chiffres, il est établi que le Nord-Congo est à présent démographiquement majoritaire par rapport au Sud-Congo grâce au jeu des massacres et des opérations d’épurations ethniques. En dehors de cette projection, il n’y a pas d’autres explications. L’on comprend donc aussi, aisément, pourquoi rien ne marche au Congo-Brazzaville, si les gouvernants actuels, obsédés par le taux démographique élevé des régions sud du Congo, passent leur temps à rattraper ce retard…

©RESEAU CONGO-MFOA

———————————————— P.S. : Nous ne remercierons jamais assez les compatriotes qui nous feront parvenir les données démographiques manquantes des régions de Brazzaville, de la Lékoumou et de Pointe-Noire pour nous aider à compléter ces Tableau

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

25 réponses à A PROPOS DU PSEUDO RECENSEMENT ADMINISTRATIF SPECIAL 2014

  1. MBON Mathias dit :

    Le cas de la likouala est acceptable car les congolais de souche deviennent minoritaires.

  2. William dit :

    Quelle mascarade. Et, en 7 ans, vous voulez dire que les populations du nord sont, non seulement devenues plus fecondes, mais aussi, toutes, en age de voter?

    Quelles sont les sources de ce document?

  3. Jacques Maya Maya dit :

    Chers compatriotes qu’est ce que vous ne comprenez pas! En lui même sassou nguesso a quelle force sociale? Le mal c’est nous mêmes, nos soi disants sages justin koumba, pierre mabiala et autres cadres tant du nord que du sud congo qui ont fait allegeance à ce système inique dont sassou nguesso n’est que le chef d’orchestre qui leur permet de piller le pays sans scrupule. Que se passerait il lorsque Sassou nguesso ne peut beneficier du soutien de ces êtres nauseabond? il tombera seul comme une vieille mangue accrochée sur quelques tiges. Nos malheurs ont leur nom. c’est koumba, mabiala, kolela, mvouba, etc. Et c’est eux qui cuationnent ce genre de betise sur ce resencement pour continuer à boukouter.

  4. marché total dit :

    A propos de ce recensement spécial, il faut remercier le traître Tsaty Mabiala de l’UPADS qui en est la caution politique.
    En effet, suite à la concertation de dolisie de 2013, l’upads de tsaty Mabiala et le PCT avaient scellé le pacte du diable.
    Justin Koumba, Pierre Mabiala et Tsaty Mabiala, c’est du pareil au même et doivent être considéré comme des collaborateurs qui devront répondre de leurs actes devant le Peuple libéré.

    Nous vaincrons !

  5. Kouilou dit :

    Ce document nous donne la preuve du génocide que subit les Congolais originaire du sud, génocide préparé, organisé et ordonné par Sassou et les mbochis. Ce document apporte encore plus d’eau au moulin aux tenants de la division du Congo en deux états distinct. Peuple du Sud si vous voulez préserver votre existence sur terre, il y a une seule chose a faire: faire comme le peuple juif c’est a dire avoir un État à nous où on pourra vivre en paix sans avoir la crainte d’être tué par des soit disant compatriotes qui ne songent qu’a vous exterminer. Je ne dis que tout haut ce que beaucoup, je dis bien beaucoup de sudistes pensent tout bas. Par contre les vendus du sud peuvent s’ils le souhaitent aller vivre avec les mbochis, cela nous évitera l’organisation de procès contre eux pour crimes contre l’humanité.

  6. Le Soleil dit :

    Essayons de ne pas faire le jeu de Sassou et son clan. Ils veulent que le pays soit divisé pour mieux regner « per sempre ». J’ai toujours apprécié en bien les articles de Congo-liberty et soutenu les idéaux. Cet article ma foi n’est pas à la hauteur de ce que j’attends de lire. C’est vrai que Sassou a truqué son recensement, c’est aussi incontestable qu’il a tué, tue et tuera encore non seulement les hommes du sud du congo mais tous ceux qui chercheront de prendre son pouvoir, y compris les siens. C’est homme sans coeur, sans pitié, nous le savons. Les femmes du Congo tout entier sont fécondes de manière identique non pas du fait de Sassou mais parce que le bon Dieu le leur en a concédé. Critiquons Sassou qui est à l’origine du système mafieux qui plonge le Congo dans la précarité, la médiocrité, la stagnation dans tous les niveaux de la société. Car sur cette plate-forme il y a plusieurs hommes et femmes du nord qui interagissent et soutiennent Congo-liberty qui est une merveille. Unissons nous d’autant plus l’union fait la force.

  7. William dit :

    Le Soleil a raison, je manque de mots. Je constate malheureusement que ce document est une caution aux allegations demographiques du pouvoir de Sassou. Rien n’est vrai dans son contenu, ne nous laissons pas pieger.

  8. Mascad dit :

    Ceux qui croient que ce document est une caution à Sassou n’auront rien compris au document. Pour ma part, j’y vois de l’ironie et met en exergue la barbarie et la bestialité de ceux qui gouvernent le Congo.

  9. SASSOU à longtemps prôner le rééquilibrage démographique entre son nord natal et le sud ! Mais il s’aperçoit qu’il est très loin du compte , car le nord et centre tékés est en réalité à moins de 20% de la population congolaise , malgré les génocides du types le Beach , la guerre du pool , la guerre du grand niari , les enlèvements nocturnes des sudistes à Brazza et pointe -noire , sassou est à cent milles (100000) assassinats des sudistes ! Franchement sassou le semi analphabète veut nous réapprendre à compté ! cette mascarade relève d’un coup de folie de sassou , d’où la psychiatrie lourde devrait s’imposer à ces salopards sassou et Boulou

  10. marché total dit :

    @ soleil et william,

    Comme la majorité des congolais vous lisez au 1er degré et Mascad vous l’a rappelé. Vous êtes à côté de la plaque car ce texte est ironique…Mais bon, le niveau intellectuel des congolais n’est pas encore à la hauteur et beaucoup d’entres nous ont des diplômes juste en faisant le tchakou « pérroquet » selon l’expression des étudiants congolais. ce n’est donc pas de votre faute, mais celle du pouvoir de Sassou qui a massacré l’enseignement !

  11. Mascad dit :

    SOLEIL ET WILLIAM, dites-nous où sont passés nos compatriotes des régions dont la démographie a subitement baissé en sept ans entre 2007 et 2014? Et dites-nous comment M. Sassou a fait pour gonfler la démographie des régions nord du pays en sept ans ? Dites-nous, expliquez-moi? Il a triché ? Peut-être il a triché en gonflant la démographie des régions du Nord du Congo, car en 7 ans, quelle que soit leur fécondité, les femmes du Nord ne peuvent pas faire autant d’enfants en âge de voter en sept ans. C’est clair. Mais alors qu’a-t-il fait dans les régions Sud du Congo où la démographie a baissé drastiquement? S’il n’y a pas eu massacres à grande échelle, s’il n’y a pas eu génocides et crimes contre l’humanité, où sont alors passés ceux qui manquent à l’appel et qui font que la démographie de toutes ces régions du Sud Congo ait baissé à ce point? SOLEIL et WILLIAM, JE VOUS INTERPELLE, POUVEZ-VOUS NOUS EXPLIQUER CE DESEQUILIBRE, CETTE BAISSE DEMOGRAPHIQUE EN L’ESPACE DE SEPT ANS ?

  12. Le Soleil dit :

    Croyez-vous vraiment que Sassou et son clan soient passés de village en village, de maison en maison, de ville en ville,de Souanké à Pointe- Noire, par toutes les regions et recoins du Congo pour leur recensement? Ici il n’est pas question – comme le dit M. Marché Total- du niveau intellectuel élevé ou bas des autres ( comme le mien qui est assurément bas) ni de l’expérience des autres ou de la bonne compréhension d’aucuns.
    Croyez-vous qu’en ma qualité simple de citoyen congolais du nord ayant fui le pays à cause des Mbochis ce que Sassou fait me comble de joie ou de plaisir? Pensez-vous messieurs Mascad et Marché Total que je n’ai pas assez souffert moi, comme tous les congolais pour cautionner la partition du pays par Sassou? Ne nous insultons pas, et j’apprécie le ton avec lequel M. Mascad m’interpelle. Et je m’explique:
    un grand homme français, Nicolas Boileau a dit:  » ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour les écrire arrivent aisément. » Je n’ai pas apprécié de manière libre et démocratique cet article faisant de façon ironique ou pas l’apologie du recensement administratif de Sassou et l’ironie faite sur la fecondité des femmes du nord. Cela ne m’a pas plu et je l’ai fait savoir sans insulter qui que ce soit. Car je sais que Congo-Liberty est une plate-forme nourri de docteurs en tous les domaines et de doctorants et de jeunes étudiants doués ayant une culture qui ne laisse pas à désirer; en plus ceux qui gèrent ce site sont des personnes de bonne foi dotées d’un niveau intectuel enviable. Pour ce faire soyons constructifs.

  13. William dit :

    A Mascad,

    La question du flux demographique de notre pays ne devrait pas etre vue sous cet angle.

    Il est evident que la baisse ou la hausse de ce flux relevent indirectement de la responsabilite du pouvoir de M.Sassou par sa mauvaise gestion du quotidien du citoyen congolais mais certainement pas directement, par les massacres, genocides, assassinats et crimes contre l’humanite que vous evoquez si naivement.

    Je le dis pour deux raisons :

    1- le taux de mortalite est aussi eleve que le taux de natalite sur toute l’etendue du territoire congolais, sans consideration geographique.

    2- les zones du nord ont egalement connues des guerres fratricides car n’oubliez que le sieur Aboya ne s’est pas retrouve dans la zone sud (j’ai personnellement failli perdre la vie lors de l’entree des cobras a Owando). Je puis vous affirmer qu’il y a eu enormement de morts le long de notre perilleux periple vers Brazzaville. Certainement pas autant que dans la zone sud, je vous le concede.

    Faute de donnees demographiques emises par une institution digne de nom, credible et neutre, je ne peux donner ma caution a ce document fantaisiste.

    Les zones du sud ont perdu un nombre important de ses ressortissants mais pas au point de devenir moins peuplees que celles du nord. Le croire, c’est avaliser la tactique politicienne du pouvoir de M.Sassou qui ne vise qu’un seul et unique but : faire reconnaitre la superiorite demographique du nord sur le sud sans consideration des causes et, comme consequence immediate, legitimer sa victoire lors des elections de 2016.

    Les causes deviennent sans enjeu lorsque l’on veut atteindre un but par tous les moyens possibles. Et, M.Sassou lui, pour etre l’homme des actions concretes, en sait plus que vous sur un sujet qui est propre aux criminels inveteres : la fin justifiant les moyens.

    L’auteur de ce document ment quand il dit :  » A y bien regarder, les chiffres de ce recensement administratif reflete la realite ». Non, a y bien regarder, au contraire, il ne vaut pas grand chose, et pour cause, il attend les donnees des autres regions du sud des compatriotes!! A supposer que ces documents lui parvenaient « transmis par des compatriotes », quelle valeur leur donnerait-on? Les questions demografiques doivent etre laissees aux institutions assermentees a cette fin, pas etre laissees a des profanes au risque de modifier la realite.

    Par ailleurs, comment peut-il si gratuitement affirmer cette realite alors qu’il n’a pas encore a sa disposition les donnees d’aussi grands centres demographiques que sont : la Bouenza, Brazzaville, la Lekoumou et Pointe-Noire?

    De la meme maniere que, pour l’auteur de ce chiffon, 1+1=30, cette realite evoquee est toute fausse et, le croire serait faire le jeu du pouvoir de M.Sassou.

    J’ai, certainement, analyse cette question au 1er degre mais pour moi, le jeu des massacres et d’epurations ethniques operes depuis 1997, n’expliquent et ne justifient rien, surtout pas que les regions du nord soient devenues plus peuplees que celles du sud car IL N’EN EST RIEN, n’en deplaisent aux partisans de cette mascarade. LE SUD DEMEURE PLUS PEUPLE.

  14. Le Soleil dit :

    M. William, merci pour cette élucidation des faits et de votre position. Très clair. Comme moi, vous ne partagez pas le point de vue de cet article sur le recensement bidon de Sassou qui, vous l’avez dit, veut rester au pouvoir en 2016. Ici, il n’est pas question de faire de l’ironie. Il faut prendre des positions dures et responsables. C’est ce que nous voulons. Le nord du Congo, je parle en tant que ressortisssant du Nord, ne peut pas etre plus peuplé que le Sud. Et ne pas cautionner l’ironie de cet article ce n’est pas offenser une personne. voyez-vous pour quelle raison Sassou ne nomme que des généraux du Nord du pays? Pourquoi Sassou remplit-il le sud de soldats nordistes. Pensez-y M. Mascad et Marché total. Nous ne pouvons pas pas tous pensez de façon identique. Néanmoins nous sommes d’accord sur un point: Sassou doit partir de concomitamment avec sa famille, son clan…

  15. Mascad dit :

    Mes chers SOLEIL et WILLIAM, vous avez bien cerné la médiocrité des gouvernants ou tenants du pouvoir du Congo. WILLIAM et moi sommes d’accord sur un point : le degré de criminalité, la barbarie et la bestialité de Sassou Nguesso et son Clan : la nomination des généraux qui ne sont que du Nord et en majorité de la Cuvette, le positionnement des soldats du Nord dans le Sud du pays, etc. C’est justement cela qui fait que la chute subite de la démographie du sud en l’espace de sept ans relève bel et bien d’une action d’extermination de tout ou partie d’un peuple… Cela fait partie d’une pogrom bien pensé, réfléchi, organisé et qui se traduit par les opérations « Colombe I et II », « Hérode », « Hadès », « Mouebara », etc.
    N’oubliez surtout pas qu’il y a plusieurs façon de tuer et d’exterminer un peuple, de façon inaudible, inodore et incolore. L’un d’entre vous a évoqué le taux de mortalité élevé dans le pays et que vous ne voulez pas mettre sur le dos de Sassou Nguesso. Soit. Mais cela fait presque 40 ans que cet homme est à la tête du pays. Quelle est l’évolution du Congo depuis qu’il est là? Le pays a regressé de plus 50 ans. Nos Vieux disent même que c’était mieux pendant la colonisation. Enfin, bref, retenons ceci : la faim, la soif, le manque de soins médicaux, la privation du Savoir (pas d’école=pas d’élites) sont autant d’armes de guerre, d’extermination et de destruction massive… En résumé, dire que Sassou a triché en jouant ou manipulant des chiffres, cela ne me satisfait pas. Le Congo ne vit pas en vase clos. Les documents produits par M. Sassou font le tour des institutions internationales habilitées. Personne ne viendra lui demander des comptes pour lui demander des explications sur le comment et le pourquoi de ces différences de chiffres démographiques. Tout le monde les considérèrent comme officiels et personne ne cherchera pourquoi. Comme l’homme aime tuer, massacrer, l’explication véridique est que M. SASSOU NGUESSO ET SON CLAN ONT MASSACRE TOUS CES CONGOLAIS QUI MANQUENT A L’APPEL DANS LES REGIONS SUD DU CONGO. Pour preuve, mon ami et frere LE SOLEIL vient d’apporter la réponse à travers son interrogation, je cite : « POURQUOI SASSOU REMPLIT-IL LE SUD DE SOLDATS DU NORDISTES? »
    Oui, en effet et c’est vrai, ils ne sont pas là pour se la couler douce et tourner les pouces. Ils sont là en mission, celle de travailler, d’éliminer en douce, silencieusement, les populations du Sud-Congo. Ceci dit, avec cette barbarie et cette bestialité, je crains que l’on ne s’achemine tôt ou tard vers la partition du pays en deux Etats distincts, Nord-Congo et Sud-Congo ou Congo du Nord et Congo du Sud à l’exemple des deux Corée ou des deux Soudan, etc…
    Merci de m’avoir accordé un peu de votre temps et surtout de votre patience !

  16. William dit :

    A Mascad,

    Non, je n’ai pas affirmé que la hausse du taux de mortalité n’est pas a mettre sur le dos de M.Sassou, il l’est, mais INDIRECTEMENT pour sa non assistance au peuple congolais en danger par le biais des institutions dramatiquement gérées par son gouvernement.

    Sa responsabilité est par contre DIRECTE lorsqu’il ordonne sous le couvert des opérations dites « Colombe I et II », « Hérode », « Hadès », « Mouébara » et autres destinées a l’extermination type nazie des sudistes, ou mieux, de tous ceux qui représentent un danger pour son pouvoir.

    Je suis donc d’accord avec vous sur le point de sa responsabilité, comme « le soleil » d’ailleurs, mais je n’accepterais pas que cela légitime le dépeuplement d’une région au profit d’une autre.

    Apportez-moi des preuves moins naives que celles que vous évoquez, et comme je suis certain qu’elles n’existent pas, j’attendrai longtemps.

    Quant a la partition de Congo, ne négligez pas le fait que les congolais du nord, du sud, de l’est et de l’ouest ne se haissent pas, ils sont les proies d’un homme qui exacerbe les disparités géographiques pour régner car il ne doit sa pérennité qu’à la division qu’il sème a tout vent au Congo et qui s’est enracinée.

    Mais, tous les ressortissants du nord ne sont pour Sassou ou sa politique, le nord est lui même divisé en partisans de Sassou et en opposants de Sassou; il en est de même pour le sud.aucune unanimité n’est faite sur cette autre fausse notion que vous evoquez du combat Nord-Sud. Une seule chose est certaine : Sassou divise pour régner et ceux qui croient a la partition du Congo se trompent une fois de plus d’objectif mais jouent le jeu de leur cible.

    Retenez l’image des coréens divisés et séparés durant des années lors des retrouvailles, les larmes qui coulaient de leurs yeux n’exprimaient pas la haine mais bien la tristesse et la joie de retrouver des êtres aimés et chers dont ils ont été privés de force.

    De la même manière coercitive, Sassou veut opposer les congolais qui veulent demeurer unis afin que lui, préserve son trône.

    Le Congo devra rester un et indivisible cher Mascad.

    Bien a toi.

  17. Le Soleil dit :

    Mes chers frères William et Mascad,
    J’ai souri en lisant vos dernières interventions respectives. Je suis ravi de vos/nos contributions aux débats. ( Je souligne en passant que M. William a la conception du sujet qui est la mienne). Nous sommes tous d’accord sur le fond: Sassou est indéniablement le mal congolais depuis des decennies et sur tous les plans. Le Congo avance à s’y méprendre, d’autant plus que ces chinoiseries de Sassou ont une courte durée: routes, mairies, ponts et j’en passe. Je veux dire que Sassou s’est précupé de son pouvoir, de s’enrichir et le Congo ne fait que reculer. D’où vient que les dirigeants congolais, c’est un exemple parmi tant qui en foisonnent, une fois malades viennent se soigner ici en Europe au lieu de faire comme Mandela? Parce qu’ils sont conscients de l’état des hopitaux du Congo. Alors que notre pétrole pouvait faire des miracles. Sassou se croit homme fort. Il me fait de la peine. Heureusement que selon l’ordre établi de manière naturelle, chaque chose a une fin. Heureusement.
    Nous avons débatu en responsables.

  18. DEKELONDY dit :

    Chers William, Soleil et Mascad, pour ce qui est d’opposer les Congolais les uns aux autres, nous sommes tous d’accord. Sur ce point, vous avez tous raison tous les trois : William, Soleil et Mascad. Vos analyses à tous les trois sont justes. Ce qu’il faut retenir, s’agissant des données démographiques falsifiées par SASSOU NGUESSO et son CLAN et leurs amis de type KOUMBA, MVOUBA et consorts, etc., cela ne pouvait être autrement. L’homme n’a jamais brillé par le succès à n’importe quel scrutin au suffrage universel. Le seul scrutin démocratique auquel il a participé est celui de 1992 auquel il avait lamentablement échoué. Depuis, il en a tiré les leçons. Il s’est juré de ne plus se faire prendre et ridiculiser à ce jeu. Le seul moyen qui compte pour lui, c’est la violence, la guerre, les crimes contre l’humanité, le génocide, etc.
    Alors, mes chers freres et amis, vous pouvez vous étriper toute la journée ici, vous n’aurez jamais résolu l’équation Sassou.
    Pour ce qui est de la montée ou augmentation de la démographie des régions Nord du pays, j’y ai simplement vu une moquerie visant directement les « gouvernements » (?) du pays et non les natifs et/ou ressortissants de ces régions. Pour preuve, celui qui a rédigé ce document n’est pas bête. Il dit en conclusion et c’est une ironie, une moquerie envers le CLAN DES NGUESSO :
    « (…) L’on comprend donc aussi, aisément, pourquoi rien ne marche au Congo-Brazzaville, si les gouvernants actuels, obsédés par le taux démographique élevé des régions sud du Congo, passent leur temps à rattraper ce retard… »
    Je crois que vous êtes assez grands pour comprendre ce qu’il veut dire. Faut-il un dessin?
    En tout cas, de vous trois, personne n’a tort. Vos analyses se rencontrent et c’est SOLEIL qui donné la meilleure conclusion et qui a clos le débat ! Chapeau SOLEIL ! Et merci!
    C’était un bon débat, mature, poli et sans injures. J’ai apprécié. Merci les mecs, merci chers amis. J’espère qu’il y en aura d’autres de comme ça !
    Bravo !

  19. Marché de Poto Poto dit :

    SASSOu nous ment . Je lui demande seulement de laisser le pays en paix . Il a ma géré le pays et doit avoir honte de la mauvaise gestion de ce pays par ses ministres qui sont tous nuls comme lui même

  20. Marché de Poto Poto dit :

    Veuillez demander à SASSOU d’avoir honte . Il mange , vole et viole . Un président qui ne pense qu’au sexe est un président malade . Il doit se faire soigner pour que tout se passe bien pour lui . Il est malade ; Le conog est gouverné par un homme malade . Il souffre du cancer de la jambe gauche , du diabète , du cancer de la prostate et du SIDA dont il est entrain de contaminer tous les ministres en couchant avec leurs femmes

  21. Mascad dit :

    Mon cher WILLIAM, la seule que je peux apporter et qui, à mes yeux, n’est nullement « naïve », est dans ma question : OU SONT PASSES LES CONGOLAIS DES REGIONS SUD DU CONGO POUR QUE LEUR DEMOGRAPHIE AIT AUSSI DRASTIQUEMENT BAISSEE ? C’est un constat que j’ai fait en partant des Tableaux ci-dessus publiés? Voilà tout. dans le fond, toi et moi sommes d’accord pour tout le reste.
    Bien à toi!

  22. William dit :

    Mon cher Mascad,

    Les congolais des regions du sud, nous le savons ou le constatons tous, sont, soit :

    – decedees ‘naturellement’ des suites de maladies comme tout autre congolais.
    – decedees parce que victimes des operations d’epuration et d’extermination que tu as citees.
    – exilees.

    Un seul point lie ces categories de citoyens congolais : ils ne peuvent pas voter.

    Mais, la, n’est pas le probleme. Le probleme est de croire que par le fait de ces pertes en vie humaines, les demographies ont DRASTIQUEMENT baissees, oubliant que le rythme des naissances a ete decuple et que les mineurs vivants de l’epoque sont les majeurs d’aujourd’hui.

    Quant au tableau, son contenu qui laisse a desirer ne devrait pas te servir de base a tes allegations.

    Ton devoue frere.

  23. Mascad dit :

    D’accord mon ami WILLIAM, mais en sept ans ? Cela se passe entre 2007 et 2014. Il y a quand même problème. Bref, l’avenir nous le dira… !!! Ce n’est pas ici, à travers cet espace, que la vérité éclatera. Bon W.E. l’ami !

  24. DEKELONDY dit :

    WILLIAM, ton dernier post est tout de même ironique. tu as écrit :
    « – decedees ‘naturellement’ des suites de maladies comme tout autre congolais.
    – decedees parce que victimes des operations d’epuration et d’extermination que tu as citees.
    – exilees. »

    A te lire, c’est comme si dans les régions nord du Congo dont la démographie a ete gonflée, il n’y a pas eu de « décédés naturellement » et que cela ne l’a été que dans le Sud. Certes, le Nord, en sept ans, n’a pas été victime des épurations et nettoyages ethniques. Oui, il n’y a pas d’exilés du Nord, c’est vrai. Il n’y a que des gens du pouvoir bien que nombreux ne sont pas au pouvoir. Mais, qu’on le veuille ou non, cela ne justifie pas la demographie galopante du Nord en sept ans, jusqu’à faire des enfants (en sept ans) en âge de voter. C’est encore des bébés. Au sud, de 2007 à 2014, en sept ans, je ne pense pas qu’il y ait autant de morts naturelles et d’exilés. Non, WILLIAM, ils ont tous été exécutés sommairement comme ceux de 1999, au Beach de Brazzaville, les regrettés « Disparus du Beach »… Quels que soient les arguments que tu avanceras pour dédouaner SASSOU ET SON CLAN, ça ne passera pas du tout. Pas la peine de noyer le poisson.
    Les anti-balakas importés de Centrafrique stationnés du côté de Dongou, et Epena et à Brazzaville sont là pour cette basse besogne, en prévision du prochain pogrom… Le Congo n’est plus un Etat, mais une propriété clanique privée. Avec ce qu’ils font, il y aurait des bruits de bottes depuis longtemps au Congo, si le pouvoir entre les mains d’un Sudiste. C’est dire que la barbarie et la bestialité sont nordistes… les crimes contre l’humanité, les génocides aussi !
    Merci !

  25. DEKELONDY dit :

    WILLIAM, le probleme, ce sont les sept ans. Il faut justifier et expliquer les sept ans, entre 2007 et 2014. Rien d’autre. Le tableau est clair et réel parce que se référant aux chiffres produits en l’espace de sept ans : 2007-2014.

Laisser un commentaire