Massengo Tiassé dénonce l’acharnement du juge Christian OBA dans le procès de Marcel Tsourou et s’explique sur sa rencontre avec Sassou Nguesso

massengo tiassé

Conférence de presse Me MASSENGO-TIASSE samedi 12 juillet 2014

Sur la confiscation délibérée de la camera professionnelle du FORUM et mise au point sur la rencontre avec le Président Denis Sassou-Nguesso

Mesdemoiselles, Mesdames messieurs Bonjour et Merci d’être là ce matin au siège du forum pour vous parler d’une violation grave du droit à l’information au Congo et profiter également de cette occasion pour faire une mise au point à propos de ma rencontre avec le Chef de l’Etat en avril dernier. Rencontre qui a fait couler tant d’encre et qui a fait l’objet d’une désinformation.

La chaîne de Télévision Forum est très indignée du comportement du premier président de la Cour criminelle Monsieur Christian OBA qui a confisqué pendant l’audience du 9 juillet 2014 relative au procès de Marcel Ntsourou, la caméra du Forum qui est un outil indispensable de la télévision. Ce qui nous étonne le plus, c’est que le premier président de la Cour Criminelle Monsieur OBA Christian ne reconnaît plus sa signature qui autorise notre cameraman a couvrir les audiences de ce procès. En outre, nous ne comprenons pas, comment ce même cameraman qui a couvert sept audiences successives avec la même autorisation se retrouve aujourd’hui non pas seulement expulsé mais menacé et voir sa caméra confisquée.

Malgré notre protestation auprès du Procureur général, Monsieur Oba Christian reste inflexible et nous sommes restés sur cette interrogation. Qu’est-ce que Monsieur Oba reproche à la Télévision Forum ? Qu’est-ce qui le pousse à ne plus reconnaître même sa signature ?

Nous demandons à sa hiérarchie de bien vouloir régler ce problème.

S’il est vrai qu’il était interdit de filmer, pourquoi ne prendre que la camera de Forum TV, mais pas celles des autres chaînes ?

Ce magistrat a-t-il peur de ses insuffisances ou encore de son parti pris dans une affaire où les accusés se préparent à dénoncer les pressions, les exactions sur tout un district en l’occurrence celui de Lékana ? Toutes ces informations sont déjà connues des bons défenseurs des droits de l’homme.

Je considère que ce magistrat n’est pas adapté à sa lourde charge, car celui-ci n’est pas neutre et transparent et surtout il n’est pas conscient qu’il juge au nom du peuple congolais.

Avec ce genre de personnage, l’administration de la justice au Congo n’est qu’un vernis juridique qui met en œuvre des préoccupations non juridiques.

La multiplicité du genre de comportements de certains magistrats comme celui qui a confisqué arbitrairement un outil de travail d’un organe de presse conduit à décrédibiliser notre système judiciaire.

La bonne administration de la justice correctement employée aurait suffit à crédibiliser l’Etat de droit au Congo.

Je n’ai pas l’envie de me livrer à un cours de droit, notamment sur la notion d’administration de la justice, je préfère dire que la bonne administration de la justice c’est un objectif de valeur constitutionnel. Et je me résume en disant que la première qualité d’un juge est sans conteste son impartialité. Un bon juge ne doit pas être arrogant, mais il doit faire preuve d’humilité. Les juges sont appelés à guider les citoyens, le personnel de la cour et les avocats durant tout le processus judiciaire. Ceci aurait pu se faire dans cette affaire douloureuse et curieuse du Colonel Marcel Ntsourou.

Le juge ne doit jamais avoir de parti pris lorsqu’il entend une affaire. Il doit demeurer objectif, impartial et veiller à ce que ses valeurs personnelles n’entrent pas en ligne de compte lorsqu’il prend une décision.

Cette profession nécessite une grande tolérance et une absence d’a priori. Ensuite, je pense que l’humilité est une qualité importante. Le juge est là pour faire appliquer la loi mais pas pour faire la morale. On ne détient pas la vérité absolue, on peut aussi se tromper. Enfin, il faut être capable d’avoir un certain recul. Le métier de magistrat est exigeant. Il faut donc que ce magistrat que je cite Christian Oba, qui a délibérément confisqué sans raison valable la caméra du Forum TV soit sanctionné. Et j’en appelle au Président du conseil supérieur de la magistrature, c’est-àdire le Président Sassou-Nguesso, conformément aux articles 140 et suivants de la constitution de sanctionner ce magistrat qui n’honore pas la justice congolaise.

Je me permets de rappeler que les dispositions internationales sur la presse stipulent qu’en cas d’une éventuelle infraction commise par un journaliste, aucune autre personne n’a le droit de confisquer son matériel, sans oublier la présomption d’innocence dont jouit le mis en cause.

Tout équipement de travail pour journaliste devrait, être remis à son organe de presse.

Le Congo est un Etat où la liberté de l’information et de la communication est garantie. La censure est prohibée comme le martèle le Président de la République.

Je peux me poser cette question, Est-ce une tentative de musellement, de menace, de harcèlement du Forum média indépendant ? Je crois que la Président Sassou ne peut pas tolérer ce genre de dérapages qui torpillent et ruinent ses efforts pour l’instauration d’un Etat de droit. Il reste l’otage d’un clan mafieux qui ne veut pas faire avancer la démocratie, c’est mon impression.

Je passe maintenant à la mise au point sur ma rencontre avec le Président Sassou Nguesso en avril dernier qui a fait l’objet d’une désinformation inqualifiable.

Aujourd’hui, je dis que je suis choqué par ces méthodes qui désinforment. Je connais les auteurs de ces propos mensongers concernant ma rencontre avec le Président Sassou Nguesso. Je dis bien nous n’avons jamais parlé de la révision de la Constitution et il ne m’a jamais donné un nguiri de francs cfa.

Le Président de la République, qui m’a exprimé son soutien aux valeurs de la liberté de la presse et a qui j’ai longuement évoqué les préoccupations et le mécontentement de nombreux auditeurs et téléspectateurs de Forum et il s’est préoccupé de mon état de santé en instruisant le ministre de l’Intérieur afin de me remettre de quoi régler mon billet d’avion et les frais de soins en France comme d’ailleurs cela se fait pour tous les corps constitués et privilégiés de la République.

Je peux certifier ceci, j’ai signé une décharge que le Ministre de l’intérieur détient et lui seul peut rendre public. Pour vous faire une idée, je peux même vous révéler que cette somme n’a même pas suffit pour le voyage et les soins qui se sont élevés à plus de 37.000 euros. Vous voyez comment les gens sont très méchants. Tout ce qu’on a mentionné dans les réseaux sociaux sont des faits montés de toute pièce par des gens qui puent le mensonge, les haineux, les apprentis démocrates et ceux qui se disent partisans de l’ancien Président Pascal Lissouba, que j’ai eu à dénoncé dans les années 91-92. Moi je suis un démocrate, un défenseur des droits de l’homme. Ce sont les mêmes jaloux qui avaient insinué que la Radio et la Télé Forum avaient été financées par le pouvoir du Président Sassou. Ils n’ont jamais digéré le démenti cinglant sur leur mensonge. Le projet de la Radio et Télévision des droits de l’homme a vu le jour grâce à l’appui du président Kadhafi pour avoir défendu et fait libérer les prisonniers militaires libyens au Tchad dans les années 90.

Face à cette violente tentative de lynchage médiatique et une volonté délibérée de désinformer, je dénonce les auteurs de cette cabale médiatique. Comment pourrais je dénoncer soit disant des comploteurs qu’on a cité dans la trompette? Je n’ai jamais eu connaissance d’un complot ni avoir participé à une rencontre faisant état de cela. Moi j’ai toujours brandi l’arme de la désobéissance civile qui est inscrite dans la déclaration universelle des droits de l’homme. Si c’est cela dans ce cas je suis dans le complot. Lorsque j’ai lu les insanités du journal la trompette, j’ai été choqué, cela ne m’a pas arrangé sur mon état de santé. Ce n’est qu’en rencontrant Me Jean Martin Mbemba à l’hôpital américain le jeudi 3 juillet dernier que je me suis fais une idée sur les auteurs de cette dénonciation calomnieuse. C’est dommage que les gens responsables puissent se comporter comme des vulgaire voyous et gangsters prêt à dégainer contre un homme respectueux et apprécié de la population. Je vous répète je suis un défenseur des droits de l’homme, certes, je ne peux pas être apprécié de tous c’est-à-dire de ceux qui violent les droits de l’homme et ceux qui attendent de moi que je sois un véritable opposant. Non un défenseur des droits de l’homme n’est pas un opposant politique, il dénonce les violations des droits de l’homme et c’est ce rôle qui est dévolu à tous les pourfendeurs des violations des droits de l’homme dans le monde. Oui je peux soutenir les opposants politiques dans les actions pour la protection des droits fondamentaux et de la loi et aussi je peux approuver ce que les autorités font pour la protection des droits de l’homme.

Conférence de presse de Me Massengo-Tiassé le 12 juillet 2014 au Centre Panafricain des droits de l’homme à Brazzaville

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

23 réponses à Massengo Tiassé dénonce l’acharnement du juge Christian OBA dans le procès de Marcel Tsourou et s’explique sur sa rencontre avec Sassou Nguesso

  1. Ne vous trompez jamais sur ce Massengo Tiasse. Dans quel Tribunal a t-il déjà défendu des personnes. A bien voir ce sont des faux diplômes. Pendant la guerre de 1998, il habitait dans la rue Kintenguet a Mpissa et depuis sa maison il commanditait les pillages et les incendies des maisons de ceux qu’il n’aimait pas. Parmi ses miliciens on trouve les couillons comme Vital et j’en passe. Me Me Me de quel tribunal? ou de quel barreau? Ils sont nombreux ces faussaires dans l’actuel régime.
    Pour autant, je félicite le Président SASSOU d’être en train de faire la peau a tous ces salopards qui l’on servi de conseillers dans cette aventure du 5 Juin dans laquelle ce pauvre enfant de retour de l’École était fauché par des balles de PM AK tirées par un rebelle. Ca c’est un crime dans les lois de la guerre. Et je suis content que le Président SASSOU s’occupe lui même de tous ces mecs qui veulent quitter la bateau et le laisser seul. Ils doivent tous payer( les Dzon, Okombi Salissa le chef du front 400 qui décapitait les paysants qui revenaient par les couloirs humanitaires des routes du Sud, les Me Mbemba, les Ntsourou, les OBOUOetc..) c’est curieux il y’a beaucoup de Batekes dans impliqués dans ce coup du 5 Juin. Et puis quand Mr. Ntsourou était gouverneur militaire a Pointe Noire, c’était un homme a craindre.
    En tous cas si le Président SASSOU ne fait ce lessivage, que ces gens la ne croient pas qu’ils seront acquittées quand l’ordre reviendra dans quelques jours au Congo. Il y’a des signes qui ne trompent pas. Les gens comme les Mberi Martin, les Mounari ahhhh encore celle-la, la salope nationale seront copieusement fouettés.
    Vrai moussamou ni ta loutela. Helot Mampouya mou mbata zi boua ngue. ahhh ndzaba.

  2. Moudilou dit :

    Ou sont les grands moralisateurs comploteurs en l’occurrence toungamani, miayoukou, touanga pour dénoncer l’incurie de massengo tiassé?

  3. Delbar dit :

    Je regrette de constater que Me Massengo a perdu toute crédibilité.
    S’en remettre à monsieur Sassou, afin que celui-ci rappelle à l’ordre le Président de la Cour, alors
    que ce dernier a été nommé par lui pour exécuter ses basses œuvres, est la preuve que mon confrère est passé dans l’autre camps.
    La saisine de la caméra est un détail sans intérêt face à la monstruosité d’un procès où les droits les plus élémentaires de la défense sont bafoués.
    Cependant je suis parfaitement conscient qu’il est facile pour moi d’émettre une telle critique alors que je ne suis pas malade et que je suis en France.

  4. Okiemy est une ordure dit :

    Me Massengo a perdu sa crédibilité, point barre. Il est pourri ce mec là. Qu’il arrête la comédie avec son dictateur.

    Me Massengo et les autres ordures ont fait leur temps de merde – la place est désormais aux nouvelles générations d’hommes et femmes de droit, de principes ou valeurs, d’idées nouvelles et de convictions assumées qui, malgré les vents et marrées seront toujours du côté de la raison et de l’intérêt général.

    Me Massengo avec ses 50,000 euros reçu du tyran sassou pourrait mieux se taire que de raconter des conneries. Quoiqu’en est toujours un peu plus con lorsqu’on se sait être entouré d’innombrables cons. Ceci est un cas de conscience !

    me massengo, maitre avec un m minuscule,

    me M, je vous emmerde !

  5. YA Massengo pendant notre rencontre aux Tartérêts (corbeil 91) , je me souviens t’avoir dit que tu joue un jeu dangereux ! Surtout tu voulais tout ramener aux fétichismes et à Kindamba notre région natale , pour me divertir , alors que le discours d’un opposant devrait être le non à la modification de la constitution et oui aux élections claire et transparentes sous l’égides de la communauté internationale , pour éviter l’accession du petit Zaïrois ou encore Jean jacques BOUYA au pouvoir !Nous devrions avoir tous le congo comme priorité , car c’est vital pour notre pays !!! Surtout pensés aux 95%qui ne mangent qu’une fois par jour, manques d’eau potable , entrainants ainsi l’expérience de vie à 35ans moyenne d’âge.

  6. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chers frères,

    Mon cher Tiassé MASSENGO,

    Vous dites ceci : « il s’est préoccupé de mon état de santé en instruisant le ministre de l’Intérieur afin de me remettre de quoi régler mon billet d’avion et les frais de soins en France comme d’ailleurs cela se fait pour tous les corps constitués et privilégiés de la République ».

    Mon très cher Tiassé MASSENGO, sachez que :

    – L’Homme du NORD aime des gens du SUD qui ne crient pas même quand ils s’avent qu’ils souffrent à cause du mal dont c’est lui l’auteur.

    – L’Homme du NORD adore voir à ses côtés des gens du SUD qui parlent comme vous.

    – Vous avez aidé quelqu’un qui a détruit d’où tu viens. Il t’a utilisé. Il continue à te divertir. Et toi, tu ne t’en rend pas compte jusque-là.

    NB : Oui, heureusement que il y a toujours parmi les Fils du SUD (détruit par les Fils du NORD) il y a toujours des Fils qui ont compris qu’il fallait créer l’Etat du SUD CONGO.

    C’est cet Etat qui est le lieu de l’expression de la Liberté.

    C’est cet Etat qui est le lieu de notre Protection.

    Je pense que les Fils du SUD qui ont imaginé que les Fils du NORD étaient des démocrates que nous ont fini par comprendre qu’ils se sont fait rouler dans la « farine ».

    Admettons tous que : « Pascal LISSOUBA était un danger pour la démocratie ».

    Alors mon très cher Tiassé MASSENGO : que dites-vous de Denis SASSOU NGUESSO ?

    Vous l’avez aidé à justifier le coup d’Etat qui détruit tout le SUD jusqu’à l’effondrement de la population des ( 5) régions du SUD.

    Oui, heureusement que c’est l’Etat du SUD CONGO qui va s’occuper du Peuple des (5) régions du SUD.

    Mon cher Tiassé MASSENGO, prenez votre calme et attendez que les choses se fassent.

    L’Etat du SUD CONGO est là. Le monde entier est entrain de suivre sa mise en place.

    L’ONU, l »UA, l’UE, le Vatican, les USA, la France, l’Allemagne, la Chine et la Russie suivent avec un grand intérêt l’évolution de ce cas particulier.

    En effet le monde est désormais saisi de la disparition d’une très grande partie de la population du SUD du CONGO.

    Là, le monde entier a maintenant les yeux ouverts.

  7. Anonyme dit :

    PHILOSOPHIE DE L’ANTHROPOLOGIE COMPARÉE !

    PEUPLE D’EUROPE….
    L’occident d’hier fût t-il un combat politique, juridique, économique, social, environnemental et sociétal? Oui, c’est à peu près cela !

    L’occident d’aujourd’hui est-il un combat politique, juridique, économique,
    social, environnemental et sociétal? Oui, c’est à peu près cela !

    L’occident de demain sera t-il un combat politique, juridique, économique, social, environnemental et sociétal? Oui, c’est à peu près cela !

    Oui, le peuple occidental ou d’origine européenne ne se laissera jamais faire face aux gouvernants et aux puissants.

    Il se bat et se battra toujours et à fond pour leurs idées, convictions, principes et valeurs.

    C’est un état d’esprit propre au peuple occidental car ici, tout est contesté, contestable, ne reste jamais acquis et immuable.

    PEUPLE D’AFRIQUE…

    Contrairement au peuple européen – l’Afrique d’hier
    fût t-elle une tragédie politique, juridique, économique, social,
    environnemental et sociétal? Oui, c’est à peu près cela !

    L’Afrique d’aujourd’hui est- elle une tragédie politique, juridique, économique, social, environnemental et sociétal? Oui, c’est à peu près cela !

    L’Afrique de demain sera t-elle encore une tragédie politique, juridique, économique, social, environnemental et sociétal?

    Oui, le peuple africain se laisse toujours faire face aux gouvernants et aux puissants.

    Il se bat rarement pour leurs idées, convictions, principes et valeurs.

    C’est un état d’esprit propre au peuple africain, car ici, tout est
    incontesté, incontestable, et reste acquis et immuable à la fois.

    ALLEZ SUIVRE LES TRAVAUX PRATIQUES DE CETTE ANTHROPOLOGIE AU CONGO…ET OU AILLEURS EN AFRIQUE NOIRE…

  8. Ikapi Mouraka dit :

    Massengo est un malade,je crois c’estbienlui lwfou et non Pascal Lissouba.Peut-ilm insulter sassou de fou et rester libre au Congo? C’est vraiment un malade,un vrai fou.Il ment et sent le mensonge.Qui peut croire a ce qu’il dit,des gens comme ceux-la doivent savaoir qu’ils sont disqualifies…
    La nomination du soit disant magistrat Oba comme president de la cour de Moscou pourjuger Ntsourou est bien l’oeuvre de sassou,et deamdner a sassou de sanctioner Oba,est non seulement une idiotie mais une folie.Merci le peuple congolais connait ses vrais enfants,quant a toi ,tu seras Tiasse..

  9. Delbar dit :

    L’intervention d’´ anonyme ´´ me perturbe beaucoup.
    Elle est tout d’abord très pessimiste et aussi très réaliste notamment quant à l’attitude du peuple
    occidental face à la dictature et à l’oppression.
    Je rappelle quand même que certains régimes racistes et fascistes se sont maintenus quelques
    années en Europe.
    Peut-on considérer que les peuples africains soient moins combatifs ?
    Je ne le crois pas.
    Il suffit de revoir l’histoire de l’Afrique du Sud.
    Comment combattre l’esprit fataliste ?
    Voilà un thème de réflexion pour tous les jeunes qui veulent faire de la politique non pour eux-mêmes mais pour les autres.

  10. Anonyme dit :

    @Delbar  » Je rappelle quand même que certains régimes racistes et fascistes se sont maintenus quelques années en Europe ».
    Mais en Afrique et notamment au Congo cela dure depuis 54 ans.
    Je répète  » Oui, le peuple africain se laisse toujours faire face aux gouvernants et aux puissants.

    Il se bat rarement pour leurs idées, convictions, principes et valeurs. Il ne se bat bras le corps que pour le statut social – alors que pour avoir un statut social, il faut d’abord construire un environnement politique, juridique, économique, social et un cadre de vie favorable.

    Ce qui n’ai pas le cas au Congo ou en Afrique.
    C’est un état d’esprit propre au peuple africain, car ici, tout est incontesté, incontestable, et reste acquis et immuable à la fois.
    Vous donnez un ipad 1 à un africain, revenez mille ans après, il aura toujours un ipad1, alors qu’en occident l’innovation est permanente (1pad1… ipad5….).

    C’est un état d’esprit propre au peuple occidental car ici, tout est contesté, contestable, ne reste jamais acquis et immuable.

  11. Anonyme dit :

    @ Delbar « Peut-on considérer que les peuples africains soient moins combatifs ?
    Je ne le crois pas. Il suffit de revoir l’histoire de l’Afrique du Sud ».

    Cet exemple Delbar est un cas d’école des attitudes des africains face l’oppression endogènes et exogènes.

    Oui, il semble admis que dans 97% de cas, les africains sont plus combatifs face à l’oppression européenne (esclavage, colonisation, racisme, ségrégation raciale, exclusion sociale, etc) et ou extérieure à la communauté.

    Sinon, comment expliquer que des tyrans africains entretiennent le chaos (assassinats, crimes contre l’humanité, tribalisme politique, etc) dans leur communauté et cela depuis de nombreuses sans que des buzz et des contestations gigantesque puissent avoir lieu à l’échelle du continent noir et en occident?

    Oui, le peuple africain se laisse toujours faire face aux gouvernants et aux puissants de leur propre race ou communauté – mais pas envers les communautés extérieurs.

    Un tyran africain peut donc abusé impunément et indéfiniment des libertés fondamentales et de citoyen de son peuple sans problème, ni buzz africain et ou d’ailleurs.

    Par contre, si un seul individu et ou dirigeant extérieur à la communauté africaine abuse d’un individu et ou d’une portion d’africains, le buzz mondial est assuré.

    En conclusion: c’est comme si les africains ne peuvent se défendre entre eux-mêmes.
    Pour situer leur état d’esprit combatif ou non, il faut toujours qu’ils sollicitent l’aide de l’oppression extérieure.
    Les africains dorment lorsqu’ils sont entre eux et se réveillent qu’en présence des étrangers à leur communauté.
    Quel drôle d’état d’esprit depuis l’esclavage en passant par la colonisation et à nos jours?

  12. Manthe Afrique dit :

    J’apprécie la contradiction apportée ici par tous les intervenants, y compris par les anonymes et l’encourage en ce sens qu’il y a certaines vérités qui sont mises sur la place publique. Cependant, il y a lieu d’ôter utilement le sentiment hargneux dans la manière de s’exprimer les uns les autres afin de rester objectifs, pour que les lecteurs vous lisent aisément et sans passion. Car, au delà de l’affaire Ntsourou en procès en ce moment, il s’agit de l’histoire qui se restitue au travers de ces interventions que vous venez d’apporter chacun, y compris par Me Massengo Tiasse : elles font partie de l’histoire, vos interventions, et le peuple sait lire et même anticiper lui-même dans sa connaissance de certains personnages indexés face à l’histoire du Congo-Mfoa. Il semblerait que Massengo Tiasse qui se dit avocat depuis la France n’a jamais eu d’affiliation à un quelconque Barreau français, mais depuis les années 1990 il s’était déjà affublé de qualificatif d’avocat international, tout simplement parce qu’il avait déjà publié un livre dans lequel il retraçait son cursus avec exposition des photos faites ici et là, entre autres avec le président Kadhafi, mais sans jamais y dire dans quelle Université avait-il terminé ses études ni à quel Barreau français était-il affilié. Il avait vécu à Grigny dans la Préfecture d’Essonne en France et prétendument y avoir fait ses études universitaires de droits. Le vide existe quant à ce. Par ailleurs, quant à l’affaire Ntsourou et ce dont le peuple peut s’y attendre, il s’agit du retour de la manivelle pour certains personnages, et de l’histoire du «  »Bal des chauves » par voie de conséquence. Senghor n’avait-il pas dit que  » le long séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau ne le fait point se transformer en crocodile » ? Les politiciens ne lisent pas que Machiavel, mais aussi Roubachof, in  » le ZERO et l’INFINI ». Seulement si la graine ne meurt jamais elle ne germe et il y a donc lieu de soutenir NTSOUROU.

  13. Dieudos Eyoka dit :

    C’est toute une génération de tordus comme Me Massengo Tiassé qui ont entraîné notre pays dans cette boue sanglante et corrompue.
    Pour nous en sortir il faut mettre ces gens de côté définitivement en même temps que ceux que nous combattons. Sans cela nous retomberons encore une fois dans les mêmes travers.

  14. NATTA dit :

    BONNES VACANCES A TOUS !!!

    Mais restons intransigeants et vigilants vis-à-vis du pouvoir despotique de Sassou. La barbarie politique n’aura pas le Congo Brazza pour terrier et grenier.

    Que Mpila retienne que les Congolais ne seront jamais les laquais d’un autocrate putschiste et criminel.

    ENCORE UNE FOIS, EXCELLENTES VACANCES !!!

  15. Sassou Nguesso est 100% criminel dit :

    @ Robert POATY PANGOU – tous les sudistes ne sont pas con ou stupide par association au pseudo Me Iassé Massengo. De même, tous les nordistes ne sont pas aussi stupide par association au criminel Sassou Nguesso.

    Je suis du Nord et de la cuvette et pourtant je suis 100% opposant à ce criminel de Sassou Nguesso. Je t’avais d’ailleurs expliqué mes convictions les plus sincères lors de notre manifestation du 8 avril 2013 près de l’Élysée…

    Robert POATY PANGOU, je te connais et toi aussi, arrêtez de vulgariser l’Ethnocentrisme… le Congo est invisible et notre combat doit se résumer:
    – Sassou dégage,
    – Sassou en prison a vie ou mort,
    – Le clan Sassou dégage et direction la prison…

    Robert POATY PANGOU DIT MAINTENANT SASSOU DÉGAGE OU SASSOU A LA MORGUE !

  16. Le Soleil dit :

    Il y a quelques jours c’est Okombi Salissa qui venait nous distraire en se disant démocrate et opposant à Sassou alors qu’il était un de ses humbles serviteurs avec son front 400 pendant la guerre de 1997. Auparavant Mathias Ndzon, soit-disant opposant perce que mis à part, ministre pilleur pendant de longues années . Ntsourou s’en était pris à Sassou parce qu’il ne le nommait pas Général. Aujourd’hui c’est Massengo Tiassé, qui veut nous faire croire qu’il n’a jamais servi Sassou mais se permet d’aller quemander de l’argent pour se faire soigner en France. Heureusement que nous, peuples congolais avons des yeux largement ouverts. C’est fini le temps où chacun nous affublait de mensonges et où nous avalions des couleuvres sans digérer. Il n’y a personne qui n’ait servi Sassou pour devenir son opposant demain sans aller refaire la courbette chez lui. Tous ces hommes fallacieux pensent que le peuple ne sait pas de leurs rencontres en catimini avec Sassou. Merci à Congo-liberty de nous donner la possibilité de nous exprimer ici sans censure, merci aussi de la véracité des infos mises en ligne.
    Je suis un anti-Sassou, mais permettez-moi de dire que de tous ces hommes qui pillent le Congo, seul Sassou est resté fidèle à ses idéaux: tu me sers, tu me quittes ou me trallis ou que tu changes de camp, je t’empoisonne. Nous sommes maintenant un peuple qui sait tout mais qui peine à faire déguerpir Sassou. Cela viendra.

  17. SANKARA dit :

    Anonyme@
    « au peuple africain », « C’est un état d’esprit propre au peuple africain »… Pouvez-vous me donner une définition du « peuple africain »???

  18. Anonyme dit :

    @SANKARA « peuple africain » majoritairement noir !

  19. Mfoa dit :

    A Manthe Afrique

    je reconnais la plume d’un panafricain: Obambé Gakosso

    Mais je peux me tromper.

  20. Le Soleil dit :

    A Massengo Tiasse.
    Mr. Massengo, un fervent défenseur des droits de l’homme comme vous, donc des droits de tous les Congolais, ayant eu une opportunité inimaginable de rencontrer l’homme des masses, aurait pu dire à ce monsieur assassin que c’est une honte que de venir se soigner en France pour les habitants d’un pays dit émergent. Au lieu de continuer à piller et tuer il serait souhaitable d’équiper les établissements de santé qui existent de matériels adéquats. Pour le milliardaire de l’Alima il suffit seulement de peu de milliards.

  21. Anonyme dit :

    « Je hais les victimes qui respectent leurs bourreaux – Jean Paul Sartre « !

    De façon similaire, je hais les congolais qui respectent leurs bourreaux ou plutôt qui collaborent avec le criminel Sassou Nguesso…

  22. lebos dit :

    simon pierre

  23. lebos dit :

    juste une question à maitre massengo si un congolais non accredite ni privilege veut se rendre en europe pour des soins ou s adresser /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.